Starligue – J6

Premiers points pour Tremblay, Nantes repart de l’avant

Dunkerque qui se fait peur, Tremblay qui relève la tête et Nantes qui renoue avec la victoire, voilà les quelques enseignements de cette sixième journée de Starligue.

Celle-ci, elle était attendue. Après cinq matchs et autant de défaites, Tremblay a empoché ses premiers points de la saison hier soir, en corrigeant Saran (35-25). Les visiteurs ont bien tenu une mi-temps, arrivant à la pause avec un petit but de débours (15-14) avant d’exploser au retour des vestiaires, incapables de tromper Patrice Annonay, excellent avec quatorze arrêts, tandis que le duo Damir Batinovic – Pierre Marche (8 et 6 buts) creusaient l’écart. Un 11-3 pour commencer le deuxième acte et le match était dans la poche, permettant à Tremblay à sortir, après cette sixième journée, de la zone rouge. Pour Saran, en revanche, la période est plus compliquée, avec une quatrième défaite de rang.

Crédit photo: Emmanuel Durieux

A Dunkerque, les mercredis se suivent et ne se ressemblent pas. Si la semaine passée, les hommes de Patrick Cazal avaient assommé Nantes, cette fois, ils ont bien failli se faire surprendre par Cesson. Menés de cinq buts à vingt minutes de la fin (11-16, 41′), sans solution face à un Jef Lettens à 19 arrêts, les hommes de Patrick Cazal ont pris les Bretons à leur propre jeu : celui des arrêts de gardien. William Annotel en a compilé 18, n’encaissant que cinq buts sur les vingt dernières minutes tandis que Kornel Nagy et Dylan Garain débloquaient enfin la machine offensive, pour l’emporter 22-21 sur le fil. “On est naïfs dans notre façon d’aborder le match, on a le sentiment d’avoir fait un gros match contre Chambéry, on se fait cuire à Nîmes dans la foulée. Je pensais qu’on avait retenu la leçon mais ce soir, on a encore manqué d’humilité. De par ce manque de respect pour l’adversaire, on se met en difficulté, on n’a pas mis le sérieux nécessaire” pestait Patrick Cazal.

A Nîmes, pas tant de soucis, puisque les hommes de Franck Maurice l’ont une nouvelle fois emporté, hier soir, face à Ivry (29-25). Il y a bien eu quelques tergiversations en début de match, avant qu’un 6-0 avant la pause ne mette les verts à l’abri (16-10, 27′). Comme souvent, ce sont les ailiers qui se sont mis en évidence sur le jeu rapide, avec Julien Rebichon et Yvan Gérard notamment (10 buts à deux deux), tandis que Mohamed Sanad est, une fois n’est pas coutume, resté plus discret (1 but). Prenant jusqu’à huit buts d’avance en milieu de seconde période, l’USAM n’a plus été inquiété et pointe, ce matin, dans le trio de tête du championnat.

A Nantes aussi le scénario a mis du temps à se décanter. Mais les pertes de balle aixoises et Cyril Dumoulin dans sa cage ont aidé le H à faire le trou au retour des vestiaires, qu’ils avaient rejoint sur un pied d’égalité (13-13). Mais Aix a raté trop de choses en seconde période, que ce soit au shoot ou dans le jeu, pour prétendre à mieux, surtout qu’Eduardo Gurbindo avait mis ses habits de gala pour scorer à dix reprises. Avec cette victoire 29-24, Nantes confirme sa période de mieux, quatre jours après avoir étrillé Kristianstad en Champions League.

Kevin Domas

23 CommentairesPoster un commentaire

  1. jpf_hb - le 19 octobre 2017 à 13h01

    Encore 6 buts pour Tournat, un scandale qu'il ne soit pas en EDF !!!
    (Kieler on commente que comme ça maintenant ?)

    • TomHand44 - le 19 octobre 2017 à 13h11

      D'après Ouest-France, Thierry Anti en a parlé avec Didier Dinart

  2. Biscuitos - le 19 octobre 2017 à 13h10

    Des que fabregas se blesse il jouera patiente un peu !!

    Je ferai le même choix que Didier.

    Désolé

    Karabatic Lucas
    Chouff
    Fabregas

    Puis Tournât

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).