All

Départ de rêve pour Magdebourg

Magdebourg réalise le meilleur début de saison de son histoire en Bundesliga. Avec sept victoires en sept matchs, les Verts et Rouges dominent le championnat. Flensburg reste au contact, Kiel ne rassure pas et Rhein-Neckar a lâché un point.

On est seulement à la mi-septembre, et on veut déjà revoir notre pronostic de pré-saison pour le titre. Kiel était placé en grand favori avec Rhein-Neckar. L’effectif est solide, Domagoj Duvnjak est de retour en forme, l’équipe pourrait retrouver les hauteurs de la Bundesliga pour la dernière année d’Alfred Gislason au poste d’entraîneur et la première de Filip Jicha comme adjoint. La préparation était même encourageante. Oui, mais la vérité du championnat est redoutable. Les dix jours de pause octroyés aux Zèbres après leur large victoire sur Bietigheim (34-20) sont même les bienvenus pour revoir des points sur le jeu collectif.

Kiel battu par plus fort

En effet, avant la démonstration contre une équipe qui semble être la plus faible du championnat, Kiel a inquiété. Dans le match avancé de la 17e journée disputé il y a dix jours contre Magdebourg, Kiel n’a jamais semblé en mesure de prendre le dessus dans une GETEC-Arena comme souvent en fusion. Après une entame à l’avantage des Kieler, le SCM prend petit à petit l’ascendant, notamment grâce à ses ailiers Matthias Musche (meilleur buteur du match avec 9 buts) et Daniel Pettersson, ce dernier donnant trois buts d’avance aux siens (11-8, 18′). Alors que le score est de 18-16, en fin de première période, Pettersson, pourtant coincé irrégulièrement par Hendrik Pekeler, marque à nouveau, mais les arbitres refusent le but marqué après la sirène. Pekeler est tout de même sanctionné de deux fois deux minutes, pour sa faute et pour avoir discuté la décision arbitrale. Magdebourg profite de sa supériorité de quatre minutes au retour des vestiaires pour assommer son adversaire (21-16, 33′). Kiel ne revient pas, à cause notamment du match génial de Marko Bezjak (photo). Le demi-centre slovène ne s’était pas entraîné de la semaine, a joué blessé au majeur de la main droite, et a malgré tout marqué huit buts… A 20 minutes du terme, alors que Jannik Green enchaîne les parades (15 au total), Alfred Gislason pose son dernier temps-mort. Kiel est alors mené de sept buts (25-18, 40′).

Le THW, qui a compté jusqu’à huit longueurs de retard (31-23, 51′) ne reviendra pas, battu par plus fort que lui (35-30). Et c’est cette dernière partie de phrase qui inquiète : c’est le deuxième match d’affilée où Kiel est battu par une équipe qui lui a été supérieure dans tous les secteurs. Magdebourg a certes très bien joué, mais Kiel, malgré la qualité de son effectif, n’a pas pu se hisser à la hauteur de son adversaire. L’an passé, les supporters du Rekordmeister pouvaient rager de voir leur équipe battue par Wetzlar ou Gummersbach, tout en ne perdant pas contre les équipes sur le podium. Là, c’est face à des concurrents directs que Kiel plie le genou. Alfred Gislason a reconnu qu’il allait falloir beaucoup travailler pour s’améliorer dans le jeu. Le report de match pour cette journée (le duel contre Rhein-Neckar est reporté à octobre) donne donc l’occasion à Kiel de réfléchir sereinement pour trouver la clé d’un jeu plus efficace.

Magdebourg se place parmi les favoris

Du côté de Magdebourg, un tel succès et une telle qualité de jeu montrée depuis le début de la saison peuvent donner des idées ambitieuses. Surtout que, derrière, le club de Saxe-Anhalt a enchaîné, de fort belle manière. En déplacement à Gummersbach la semaine dernière, les hommes de Bennet Wiegert ont écrasé leur adversaire (20-31) avec une grosse défense et un Matthias Musche inarrêtable avec 10 buts. Ce jeudi contre Minden, rebelote, sauf que cette fois c’est l’attaque qui a été fantastique (40-31). Une invariante, Matthias Musche marque dix buts. L’ailier gauche a déjà marqué 65 buts en sept matchs. Tout va à merveille pour Magdebourg dans ce premier mois de compétition, au point qu’on ajoute désormais le SCM parmi les favoris pour le titre. Du côté de Magdebourg, tous les regards sont désormais braqués sur le derby, samedi prochain, à Berlin.

Flensburg aux aguets

Flensburg est aussi présent sur ce début de saison. Large vainqueur de Ludwigshafen (35-23) avant d’aller gagner à Nantes en Ligue des champions la semaine dernière, les champions en titre ont été surpris cette semaine par Zagreb chez eux avant de redresser la tête en déplacement à Lemgo avec une victoire acquise certes dans la douleur et grâce aux arrêts décisifs de Benjamin Buric en fin de rencontre (21-23), mais qui lui permet de rester invaincu en championnat avec une sixième victoire en six matchs. L’autre participant à la Ligue des champions, Rhein-Neckar Löwen, a été bousculé la semaine dernière à domicile par Leipzig. Excellent dans le combat, remarquable en défense, le SC DHfK est passé tout près de la victoire quand Franz Semper lui donne l’avantage dans la dernière minute. Mais Mads Mensah parvient à égaliser sur le buzzer, pour le tout premier match nul du championnat (24-24). Ce point est un moindre mal pour les Lions, tandis que les Leipzigois fêtaient le leur comme une victoire. Dispensé de match cette semaine, Rhein-Neckar retrouvera la Bundesliga la semaine prochaine, du côté de Wetzlar.

Berlin respire, Melsungen est placé

Après avoir manqué son début de saison, Berlin retrouve le sourire. Le club de la Capitale vient d’enchaîner deux victoires. La première, la semaine dernière à domicile contre Hanovre, a été acquise de haute lutte (29-28). La seconde cette semaine du côté d’Erlangen a été acquise plus sereinement. Les Berlinois ont largement dominé la première période (8-16, 30′), et si Erlangen a pu refaire une partie de son retard (16-20, 46′), le troisième de la saison passée n’a pas tremblé en fin de match pour s’imposer (27-32). Alors que Velimir Petkovic peut compter sur un effectif qui redevient complet, Berlin attend désormais Magdebourg de pied ferme pour le match de la semaine prochaine.

Melsungen avait déçu contre Magdebourg et Rhein-Neckar, semblant à court de solutions face à des équipes qu’il veut côtoyer en tête du championnat. Mais contre les plus faibles, le MT déroule. Le derby à Wetzlar il y a dix jours a été remporté haut la main (26-34), et jeudi dernier face à Gummersbach, le match fut plié dès la mi-temps (17-8, 30′) pour une victoire confortable (33-27). Melsungen a semble-t-il trouvé son rythme. On a désormais hâte de voir le comportement des hommes de Heiko Grimm jeudi prochain, du côté de Kiel, où l’opposition sera toute autre.

Göppingen gâche sa bonne entame de championnat

Göppingen a également bien débuté son championnat. Si on met de côté le passage à travers à Flensburg (défaite 26-15), Frisch Auf réalisait même un début de saison parfait avec des victoires dans tous ses autres matchs. Göppingen sortait d’un succès sur son voisin Stuttgart la semaine dernière (31-25), avec onze buts de Marcel Schiller, avant d’affronter un autre voisin, Bietigheim, ce dimanche. L’ancien club du nouveau coach de Göppingen, Hartmut Mayerhoffer, ne semblait pas capable, après son début de saison très compliqué, de pouvoir rivaliser face à une équipe en forme. Et pourtant, le quadruple vainqueur de la Coupe EHF a été dépassé par le promu en première période, comptant six buts de retard à la pause (17-11, 30′). Revenu en deuxième période, Göppingen prend l’avantage à deux minutes du terme mais craque finalement dans le money-time, Jonas Link offrant la victoire dans les dernières secondes au SG BBM (30-29). Bietigheim réussit la sensation de la journée et ouvre son compteur de victoires.

Désormais, le seul dernier du championnat est Ludwigshafen, battu pour la cinquième fois en cinq matchs, cette fois à Hanovre (33-28). Le TSV jouait pourtant sans de nombreux cadres : Mait Patrail est blessé pour plusieurs mois, Evgeni Pevnov et Kai Häfner sont également sur le flanc. Les hommes de Carlos Ortega ont tout de même dominé la rencontre, en profitant à plein de la vitesse de Timo Kastening (12 buts) pour prendre le dessus sur leur adversaire. Avec quatre victoires, Hanovre rejoint Melsungen et Göppingen à la quatrième place, mais aussi Bergischer. Le promu réussit parfaitement son début de saison en prenant le dessus sur tous ses concurrents potentiels. Après Ludwigshafen, Erlangen ou Lemgo, c’est Stuttgart qui s’est incliné à domicile face aux Lions de Wuppertal. Une défaite de justesse, puisque Jeffrey Boomhouwer a offert la victoire sur la sirène au BHC (30-31).

Un succès important pour Wetzlar

Wetzlar a subi de gros changements cet été, en perdant ses deux meilleurs joueurs Jannik Kohlbacher et Benjamin Buric. Le HSG a souffert en début de saison, et restait sur quatre défaites consécutives. A Leipzig ce dimanche, autre équipe en difficulté sur le début d’exercice, les joueurs de la Hesse ont réussi un joli coup pour enfin respirer. Malmenés en première période, ils ont renversé la physionomie du match en seconde pour s’imposer de quatre buts (21-25). Alexander Hermann a été excellent en marquant onze fois. Les Leipzigois, trop nerveux, ont perdu leur jeu en deuxième période. Difficile début de saison pour le SC DHfK, qui restait pourtant sur une grosse performance avec son nul acquis à Rhein-Neckar. Michael Biegler, qui souffre de problèmes de santé, n’était pas sur le banc ce dimanche. Avec trois points, Leipzig devance de justesse Erlangen, Bietigheim et Gummersbach au classement, mais est derrière Minden, Stuttgart, Wetzlar et Lemgo, tous à quatre points.

Retrouvez les résultats, le classement et le calendrier des matchs à venir sur notre site.

Mickaël Georgeault

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos Allemagne

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. The Fan - le 23 septembre 2018 à 20h41

    Magdeburg pas favori ? Depuis l’avant saison il y a 7 favoris en Bundesliga (RNL, Flensburg, Kiel, Berlin, Magdeburg, Melsungen et Hannovre). Certes Kiel et RNL se distinguaient de ce lot, mais ce ne sera pas une surprise de voir une autre équipe que ces deux là issue des 7 favoris qui gagne (Flensburg, Magdeburg etc).

  2. Vardarian - le 24 septembre 2018 à 00h33

    Pas le meilleur début de saison de son histoire.

    Oberliga (championnat d'Allemagne de l'Est) 1983-84: 16 victoires en 16 matchs, avant de perdre contre Leipzig

    • Lanfillo - le 24 septembre 2018 à 19h37

      Correction effectuée : "de son histoire en Bundesliga" 😉

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).