CdL (M)

Les favoris qualifiés, Pontault les rejoint

Les trois premiers quarts de finale de la coupe de la ligue ont accouché de victoires logiques. Du côté de Coubertin, on peut sans trembler dire qu’on s’est ennuyé ferme, tant Dunkerque est passé à côté de son sujet. Menés de cinq buts au bout d’autant de minutes, incapables de tromper la vigilance d’un Thierry Omeyer impérial (22 arrêts à 50%), les Nordistes ont rendu une bien pâle copie en étant menés de neuf buts à la pause (20-11). Malgré un léger mieux au retour des vestiaires, ils sont finalement retombés dans leurs travers avant de terminer à onze longueurs (34-23). Raul Gonzalez a profité de l’occasion pour faire tourner, puisque seuls Adama Keita et Rodrigo Corrales ne sont pas entrés en jeu tandis que Viran Morros était en tribunes. De son côté, Nantes a bataillé ferme à Nîmes pendant quarante minutes avant de prendre le large en vue de la fin de match. Sept buts d’écart, 37-30, l’addition est sans doute un peu salée pour les locaux, à qui cinq minutes de silence offensif ont été fatales. Pendant ce temps là, le H prenait le large, avec David Balaguer et ses neuf buts en maitres de cérémonie.

Deux clubs franciliens seront présents en décembre pour les quarts de finale de la compétition. Face à un Nice qui n’alignait pourtant que dix joueurs sur la feuille de match, Ivry a fait cavalier seul pendant trois quarts d’heure avant de se faire de sacrées frayeurs. Après avoir compté jusqu’à six buts d’avance, les hommes de Sébastien Quintallet étaient à égalité à quatre minutes du terme. Heureusement pour eux, les Niçois se sont montrés maladroits, ne scorant plus dans les quatre dernières minutes avant de s’incliner 35-37. Au vu de la situation des Ivryens en championnat, on peut se dire que toute victoire est bonne à prendre. On peut en dire de même pour Pontault-Combault, qui a eu besoin des prolongations pour sortir Tremblay (31-30). Là aussi, les locaux avaient pris le large en début de match, comptant déjà sept buts à la pause (15-8). Mais les mauvaises habitudes ont la dent dure, les Pontellois ont craqué en seconde période, butant sur un Patrice Annonay bien en jambe. Mais les Tremblaysiens, déjà sur la jante mercredi face à Nîmes, ont manqué de jus dans les derniers instants, à l’image d’Erwan Siakam. Et Pontault a pu cueillir sa deuxième victoire en match officiel depuis le début de la saison, grâce notamment à un Ludwig Appolinaire des grands soirs (9 buts).

Kevin Domas

31 CommentairesPoster un commentaire

  1. YokYok - le 21 octobre 2018 à 01h06

    Les favoris qualifiés… Je ne voyais pas Nantes tant favori que cela.
    Mais Nîmes a décidé d’égaliser sur le nombre de blessés pour ré-équilibrer le match. Puis d'offrir suffisamment de munition en contre attaque pour que le 'H' puisse conclure sans trembler.
    Beaucoup de circonstances favorables et de cadeaux qui ont donc rendu cette qualification logique alors que le match s'annonçait comme -très- compliqué. On prend.
    Il y aura certainement des blagounettes sur un match a rejouer, une revanche ou autre. Ca me démange également mais je ne serais pas de ceux là. Bisous. 🙂

    Côté Pontault, ils auraient sans doute préférés faire cela en championnat, mais ça va leur donner des idées. De là a réussir un maintien il y a un pas. Mais réussir des coups, ils viennent de montrer qu'ils peuvent.

    • cochonne - le 21 octobre 2018 à 09h56

      Ah non, pas de blagues vaseuses,il faut savoir tourner la page.
      Les 63 minutes de match se sont bien déroulés et les 15 joueurs présents sur le terrain ont proposé un beau spectacle.
      Tiens, c'était tellement beau que je proposerais presque de rejouer quelques minutes.

      Quoi? deux minutes pour ça?
      Bon, je sors mais c'est injuste..

  2. Franck du 85 - le 21 octobre 2018 à 01h59

    C’était un peu Noël avant l’heure au Parnasse. Beaucoup trop de pertes de balle. Brasseleur a bien aidé le H, je trouve. Bref ce n’était pas le jour de Nîmes.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).