EHF Cup (M)

Un nul prometteur pour Chambéry

Dans un match au scénario à rebondissement, Chambéry et Grannolers se sont quittés avec un score paritaire (30-30). Si le résultat n’est pas idéal pour commencer cette difficile phase de groupe, le déroulé de match donnera quelques satisfactions aux Savoyards.

L’air hagard et perdu côté jaune et noir, il est temps de retourner aux vestiaires pour les deux équipes. Le score est impitoyable pour Chambéry : 12-17 après trente minutes de jouées, et la manière est inquiétante. Avec un faux air de France-Espagne version Euro 2018…. « On n’y était pas, on est sans agressivité » commentera Alexandre Tritta, même son de cloche pour son capitaine Quentin Minel : « On était un peu amorphe, physiquement on a pêché. » De fait, Adrian Figueras (5/6 à la pause) se balade dans la défense qu’elle soit en 0-6, 1-5 ou 3-2-1. À en perdre la raison. Mais heureusement le temps du vestiaire va soulager Chambéry.

Busselier ouvre le carnet de jeu

« On se devait de proposer quelque chose, on ne pouvait pas rester stérile en défense. » La révolte viendra d’une défense haute en 3-3, une rareté à ce niveau de jeu qui ne préserve pas les corps… Bien que les déclarations aient été nombreuses que Chambéry ne se tuerait pas à la tâche avant Montpellier, c’est tout le contraire qui s’est passé : « On doit se prendre au jeu ! » raconte très sérieusement Laurent Busselier. « On ne va pas galvauder ces matchs, par respect pour ceux qui ont été la chercher et pour le public. » Alors pourquoi ne pas la proposer plus tôt, dans une première mi-temps où rien ne fonctionnait ? « Il fallait retrouver de la cohésion d’abord. On a oublié ce qu’était l’esprit de la défense, surtout face à une équipe comme Grannolers. »

Un retour et un regret

Alors Chambéry va revenir, gratter des ballons que Queido Traoré, Fahrudin Melic et Baptiste Malfondet vont se faire une joie de convertir. Le dernier aura eu un poids important en réalisant deux contres de 30 mètres, provoquant l’exclusion de Canellas Reixach et marquant deux sept mètres pleins de réussite. Au diable la préservation : « Je ne me voyais pas sortir un joueur pour lui dire que je le préservais pour Montpellier… » Dans un Phare lui aussi passé de amorphe à plein d’énergie, Chambéry revient une fois, deux fois, trois fois sans pour autant passer devant. Mais désormais, les ballons qui retombaient toujours dans des mains ibériques finissent par glisser dans ceux des Savoyards. Jusqu’à ce que Quentin Minel mette la dernière touche (30-30, 59e). Les propriétaires du phare auront même la balle de match… Manquée, laissant un dernier goût amer à Quentin Minel malgré le retour inespéré à la pause : « C’est un sentiment mitigé, on aurait pu en prendre 10 et ensuite on a failli leur passer devant, en jouant les yeux dans les yeux. » Vivement le retour.

Feuille de match

Chambéry – 30

Exclusions : Léger (56′) ; Briffe (42’19) ; Minel (32’33)

Yann Genty (GB – 6/20) ; Julien Meyer (GB – 7/21) – Quentin Minel (Cap – 7/8) ; Antoine Léger ; Queido Traoré (6/9) ; Alexandre Tritta (3/6) ; Clément Damiani ; Fabien Chazallet ; Benjamin Gille (1/1) ; Sullivan Ouegnin ; Romain Briffe (4/6) ; Hugo Brouzet ; Johannes Marescot (2/4) ; Pierre Paturel (1/1) ; Baptiste Malfondet (4/4) ; Fahrudin Melic (2/6).

Grannollers – 30

Exclusion : Canellas (40’18) ; Figueras (42’19) ; Gassama (39’30) ; Monteiro da Silva (3’22)

Marc Tomas (GB) ; Cesar De Almeida (GB – 9/39) – David Resina Forns (Cap – 5/7) ; Alvaro Cabanas Garcia (1/2) ; Gonzalo Porras Perez ; Rolandas Bernatonis (4/7) ; Edgar Perez Lopez ; Marc Garcia Dieguez ; Alvaro Ferrer Vecilla ; Adrian Figueras Trejo (9/12) ; Marc Canellas Reixach (4/6) ; Mamadou Gassama Cissokho (3/5) ; Vukasin Rakocija ; Jorge Monteiro da Silva (3/7) ; Alejandro Marquez Coloma (0/1) ; Ian Tarrafeta Serrano.

Maxime Thomas

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. Fanhns - le 10 février 2018 à 23h44

    Hé on a vu 1 but de Ben Gille , si si .!

    • M - le 11 février 2018 à 19h42

      On a pas vu le tien par contre?

  2. csh - le 10 février 2018 à 23h49

    Je sais ce n’est pas Genty pour Yann et la défense chambérienne n’est pas o Meyer de sa forme mais quand Mem, ça fait combien de temps qu’il n’a pas fait un match avec plus de 10 arrêts ?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).