Esp

Le Barça maître absolu en Espagne

Crédit photo : Asobal

En s’adjugeant dimanche la Coupe du Roi face à Logroño (35-28), Barcelone a remporté tous les trophées possibles cette saison en Espagne. Pourtant, l’année du club catalan est loin d’être pleinement réussie.

La saison 2017-2018 avait tout pour rester dans les annales du FC Barcelone. En remportant dimanche après-midi à Madrid la Copa del Rey face à Logroño (35-28), le club catalan a réalisé un nouveau sans faute en Espagne. Les coéquipiers de Cédric Sorhaindo ont ainsi glané leur cinquième trophée de la saison après le championnat, la Copa Asobal, la Supercoupe d’Espagne et le Mondial des clubs. Un sixième trophée pourrait même venir garnir l’armoire à trophée avec la Supercoupe de Catalogne contre Granollers le 23 mai prochain.

Pourtant, malgré toutes ces récompenses, la saison du Barça restera avant tout marquée par son élimination en huitièmes de finale de la Ligue des Champions contre Montpellier. Un vrai choc pour le club blaugrana qui n’a plus remporté la Coupe d’Europe depuis 2015. Quart de finaliste en 2016, quatrième la saison passée, le Barça va devoir attendre au moins un an avant de retrouver l’adrénaline du Final Four à Cologne.

La Coupe du Roi remportée dimanche apparaît donc davantage comme un lot de consolation mais, à l’instar du PSG en France, le Barça a presque l’obligation de remporter tous les trophées nationaux pour justifier son statut. A l’image des français Mem (7 buts) et N’Guessan (6 buts), les barcelonais ont une nouvelle fois étalé leur supériorité en finale, malgré un match équilibré à la pause (19-17). Un 5-1 inscrit en 10 minutes en début de seconde mi-temps a mis fin aux espoirs de succès des joueurs de Jota Gonzalez. Ce dernier quitte donc Logroño après 11 ans sur le banc sans avoir remporté de trophée avec le club de la Rioja. D’autres défis l’attendent désormais en tant qu’adjoint de Raul Gonzalez au PSG.

Les statistiques  :

Barcelone : Aleix Gómez (2), Mem (7), Sorhaindo, Morros, R. Entrerríos (8), Valero Rivera (2 pen.), Víctor Tomás, Andersson, Ariño (2), N’Guessan (6), Syprzak (2), Borges, Dolenec, Palmarsson (6)

Logroño : Javi Muñoz (3 dont 1 pen.), Garciandia (9), Juan Castro (1), Del Arco (2), Ángel Fernández (2), Kusan (3), Miguel Sánchez (1), Montoro (1), Chiuffa (2), Garabaya (1), Kukic (3), Paredes, Cadarso.

Olivier Poignard

HandNews & CasalHand

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. leFnake - le 7 mai 2018 à 22h20

    Garabaya joue encore, doit plus être bien jeune lui !

    • GoldenCaribou - le 8 mai 2018 à 02h51

      Effectivement, il va sur ses 40 ans cette année l'ancien 🙂

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).