Euro 2018 (M)

La Suède surprise, la Croatie en patron

Crédit : EHF

La première journée de l’Euro a débuté avec une belle surprise : la victoire de l’Islande sur la Suède (26-24). De son côté, la Croatie, pays-hôte, a fait preuve de maîtrise face à son rival serbe. Dans le groupe B, la Biélorussie et la France sont leaders de la poule.

Groupe A : l’Islande fait tomber la Suède, la Croatie commence bien son Euro

Crédit : EHF

La Suède est toujours très surprenante, pour le meilleur et pour le pire. Pour l’ouverture de l’Euro, c’était surtout pour le pire… Face à l’Islande, les Suédois passent totalement à côté de leur entame : aucune agressivité en défense, et 14 buts encaissés dans les 20 premières minutes face à une équipe islandaise très à l’aise à neuf mètres. Olafur Gudmundsson (7 buts) et Runar Karason (5 buts) se régalent, tandis que derrière, Björgvin Pall Gustavsson est en état de grâce (11 arrêts en première période). Les Islandais comptent neuf buts d’avance au bout de 20 minutes (5-14)… Les partenaires de Gudjon Valur Sigurdsson mènent de sept buts à la pause (8-15). On pense alors que les Suédois vont rentrer des vestiaires avec une autre attitude, mais c’est toujours faible en défense : Aron Palmarsson puis Runar Karason permettent aux leurs de prendre dix buts d’avance (11-21, 40′). Les Suédois se réveillent enfin dans les 20 dernières minutes. Ils passent un 6-0 à des Islandais qui ne sont pas non plus les maîtres de la constance (18-22, 48′). Alors que la Suède revient à trois buts, c’est finalement Palmarsson qui tue le suspense à trois minutes de la fin (21-26, 57′) et l’Islande qui réalise la surprise de cette première journée de l’Euro (24-26). Un résultat qui rend encore plus indécise l’issue d’un groupe très serré…

Crédit : EHF

La Croatie débutait son Euro à domicile dans la foulée, avec une rencontre forte en signification face à son ennemi et voisin de Serbie, dont l’hymne est hué à l’unisson par le Spaladium de Split, avant que l’hymne croate soit repris magnifiquement, a capela, par toute la salle. Le ton est donné. Sur le terrain, la Serbie ne se laisse dans un premier temps pas perturber par le contexte : toujours derrière au score, les Serbes restent cependant au contact (10-9, 24′). Mais la Croatie, emmenée par un Luka Stepancic très intéressant en première période (5 buts), gratte des ballons et défend bien sur les dernières minutes de la première mi-temps. Les Croates finissent le premier acte sur un 4-0 et prennent une avance confortable avant la pause (14-9). La nation-hôte joue alors avec la confiance, porté par un Mirko Alilovic efficace dans les buts (11 arrêts, 44%) et une défense solide autour des golgoths Zeljko Musa et Jakov Gojun. Dans une ambiance surchauffée, qui sera sans doute la plus passionnée du premier tour (au moins), les Croates maintiennent une avance entre cinq et six, puis autour de huit buts d’avance face à des Serbes qui ne trouvent pas la solution pour réduire l’écart malgré les inspirations de Petar Nenadic, bien seul pour surprendre les locaux.

Auteur d’un match plein, jamais inquiété par son adversaire en deuxième période, la Croatie signe une victoire pleine d’autorité, finalement de dix buts d’avance (32-22). La soirée aurait pu donc être parfaite pour les hommes de Lino Cervar : une victoire face à la nation rivale, la plus large de son histoire fac à cet adversaire, un match complet pour faire le plein de confiance, et une belle option prise sur la première place de la poule. Aurait pu, car après une belle performance, Domagoj Duvnjak s’est blessé quatre minutes avant la fin. Alors qu’il n’est revenu de huit mois d’absence pour blessure il y a quelques semaines, Duvnjak a quitté le terrain soulevé par le médecin et un partenaire, touché au genou. Voilà une petite frayeur (si ce n’est plus) avant d’affronter l’Islande dimanche et espérer prendre seul la tête du groupe.

Groupe B : la France et la Biélorussie en tête

Crédit : EHF

Bien que mise en difficulté par une équipe qu’elle connaît maintenant très bien, la France s’est imposée sur le plus petit des écarts face à la Norvège (32-31). Voilà une victoire très précieuse pour la suite de la compétition pour les Bleus, qui sont déjà presque assurés de finir devant le finaliste du dernier mondial dans ce premier tour. Pour finir premier, il faudra battre la Biélorussie et l’Autriche, des équipes de calibre plus faible. Les deux étaient face à face en ouverture de la soirée, et malgré les huit buts de l’arrière de Kiel Nikola Bilyk, peut-être trop seul, c’est bien la Biélorussie qui l’emporte grâce à une bonne gestion des dix dernières minutes. Comme la France, la Biélorussie l’emporte d’un but (27-26) et prend une belle option pour la qualification pour le second tour. Les partenaires d’Artsem Karalek essaieront d’enchaîner sur un match qui s’annonce bien plus compliqué face à la Norvège dimanche, tandis qu’en amont, l’Autriche affrontera la France.

Retrouvez les classements et le programme complet sur notre site.

Mickaël Georgeault

1 CommentairePoster un commentaire

  1. lolipop - le 13 janvier 2018 à 08h53

    Duvnjak out jusqu’à la fin de l’Euro ? Si c’est la cas, je donne encore moins cher de la Croatie même si Cindric peut grave assurer ! Ce serait à nouveau un mauvais coup pour Kiel aussi

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves