Euro U20 (M) – J3

Les bleuets se révèlent

L’équipe de France junior s’impose face au Danemark in-extremis sur le score de 31 à 30. La suite s’écrira au tour principal où il faudra réaliser un exploit. Après un nouveau jour de repos, les français joueront la Croatie et l’Espagne en deux jours.

Il fallait réaliser quelque chose de fort, et les bleuets l’avaient bien compris. Comme à leur habitude, les français se lancent dans la partie sans se ménager : ils offrent des buts à foison et une défense qui fait perdre patience à Mathias Gidsel, l’arrière évalué comme le danger n°1. Le score s’envole, et on imagine les bleus s’assurer un matelas suffisant (12-4, 16e). Sauf que le technicien danois Stefan Madsen avait une carte dans sa main que personne n’avait encore eu l’occasion de voir. Après son second temps mort – à 16 minutes de jeu ! – il met son équipe à sept en attaque, avec des joueurs tels le géant Anton Laursen ou Rasmus Eljersen qu’on n’a pas vu de la compétition. Les français ne s’attendaient visiblement pas à de telles situations et c’est alors que s’enchaînent incompréhensions défensives et erreurs qui font plier le valeureux Valentin Kieffer : “C’était pas un moment de panique mais on a dû tous se remettre en question pendant le match pour retrouver des solutions.” Heureusement devant tout allait bien, même si le changement de gardien pour Niklas Graugaars Nielsen pose des problèmes aux tireurs (16-14, MT).

Le retour du Bos

Pourtant devant les solutions étaient sur les arrières droits Julien Bos et Clément Damiani. Des joueurs qui passent un mauvais début de compétition, on a connu plus simple à faire… “On savait que la solution était sur eux, on l’avait préparé, glisse malicieusement Mirko Perisic. On sait tous que ce sont de bons joueurs, là c’était un match pour eux.” L’arrière droit de Montpellier Julien Bos donne le tournis aux géants danois : schwenker, lob, feintes… Tout passe. Clément Damiani rendra également une bonne prestation. Pendant ce temps au centre, Kyllian Villeminot jouait les pompiers de service dans les temps faibles de la seconde période, tandis qu’Elohim Prandi a continué à montrer qu’il était le danger n°1 de cette équipe.

Autre bonne nouvelle, Valentin Kieffer ne s’est pas démonté, lui qui a eu les clés du camion pendant une heure : “Je pense que tout le monde est rentré dans la compétition. C’était très dur émotionnellement, on eu besoin de tous le monde. Même Bastien [Soullier] mon coéquipier a été très important pour moi, j’avais beaucoup de pressions et il m’a soulagé donc je le remercie. C’est une victoire collective.” Le gardien animé d’une rage encore visible longtemps après la rencontre aura été décisif… Bien qu’il ait failli relancer les adversaires avec quelques mauvais choix à la relance. Les supporters ont également retenu leur souffle en voyant Julien Bos tomber à 15 secondes de la fin (30-30, 59e). L’arbitre – heureusement – ne bronchera pas et un dernier but de Prandi alors que les danois avaient baissés les bra viendra offrir la victoire (31-30, SF). “C’était un match fou ! C’est allé de tout les côtés. […] On est content d’aller au second tour et de vivre des matches à la vie à la mort jusqu’au bout.” Les bleuets sont encore soumis à l’exploit au tour principal, avec un démarrage à 0 point et une différence de but de -4. Mais qu’importe ils vivent encore.

Le programme

24/07 à 13H : France –  Croatie // 15H : Espagne – Portugal
25/07 à 15H : France – Espagne // 13H : Portugal – Croatie

La feuille de match

À Celje (Zlatorog Arena). Arbitres : Mitrevski et Todorovski (Macédoine)

France – 31

Bastien Soullier (GB) ; Valentin Kieffer (GB – 11/41) – Dylan Nahi (2/2) ; Gaël Tribillon (0/1) ; Axel Cochery ; Yoann Gibelin (2/3) ; Elohim Prandi (7/8) ; Noah Gaudin (3/4) ; Kyllian Villeminot (7/8) ; Clément Damiani (2/3) ; Julien Bos (5/7) ; Robin Dupont-Marion ; Edouard Kempf (2/5) ; Hugo Brouzet ; Tom Poyet ; Robin Dourte (1/1)

Danemark – 30

Victor Skellerup Bang (GB – 0/10) ; Niklas Graugaard Nielsen (GB – 8/29) – Mathias Bach Moller (6/8) ; Rasmus Meyer Ejlersen (3/3) ; Jonathan Würtz (4/6) ; Anton Laursen (1/3) ; Nikolai Vinther (1/1) ; Niels Dahl (0/1) ; Frederik Tilsted (0/1) ; Mathias Gidsel (5/8) ; Niklas Graugaard Nielsen ; Rasmus Kristian Madsen ; Mathias Rousku Petersen (3/4) ; Knud Ronau Larsen ; Frederik Iversen ; Frederik Bo Andersen (1/1) ; Lukas Jörgensen (6/7) ; Anders Pedersen.

À Celje, Maxime Thomas

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pirate du PCHB - le 22 juillet 2018 à 21h40

    Et la France gagne comment? On reste à 30-30 et plus rien!

  2. Franck du 85 - le 22 juillet 2018 à 23h59

    Faut arrêter d’écrire n’importe quoi les amis. Ce site, ce forum, ces articles je les aime beaucoup.
    Ok y’a des fautes de temps en temps, mais par rapport à ce qu’on lit sur FB, c’est de très très bonne tenue.
    Les bleuets vont se taper l’Espagne et la Croatie en 2 jours ? Ça va jeter du très lourd.

  3. Bonitos - le 23 juillet 2018 à 09h04

    J’adore et me régale de ce que vous écrivez 😂🤪
    Surtout n’arrêtez pas et prions pour que les auteurs des articles continuent sur cette voie afin que vous puisiez apporter vos croustillants commentaires
    Cela dit….vive le hand 🤾🏻‍♀️🤾‍♂️

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).