Golden League (F)

Les Bleues tombent au Danemark

(photo : FFHandball / S.Pillaud)

Pour son premier test match de la saison, l’équipe de France s’est inclinée à Viborg face au pays hôte de cette étape de la Golden League (24-21, FM). En rodage et privées de certaines cadres, les Bleues ont manqué de régularité pour l’emporter. 

Il y a eu ce soir des choses très intéressantes et d’autres beaucoup moins.” résumait Olivier Krumbholz à l’issue de la défaite concédée par les Bleues face au Danemark. Pour voir du “bon”, il a fallu attendre la seconde période de ce premier test de la semaine au Danemark. Car dans le premier acte, les partenaires d’Estelle Nze Minko ont manqué d’agressivité et d’engagement pour rivaliser avec l’enthousiasme des locales, bien décidées à s’offrir les championnes du Monde (14-9, MT). “Nous avons très mal défendu en première mi-temps.” constatait le sélectionneur tricolore, qui a dû attendre le retour des vestiaires pour voir une réaction de ses joueuses. Pendant les 30 premières minutes, les Bleues ont joué avec le frein à main, laissant les artilleuses danoises allumer la cage d’une Cléopatre Darleux impuissante à mi-distance.

Une réaction encourageante

Sans Grâce Zaadi et Alexandra Lacrabère, la base arrière tricolore a eu quelques difficultés à proposer un jeu fluide en attaque, et c’est grâce à une défense retrouvée que les Françaises vont parvenir à revenir dans la partie. Beaucoup plus mobiles, Béatrice Edwige et les siennes sont parvenues à museler une attaque danoise en réussite jusqu’alors. Pour son retour aux affaires, Laura Glauser s’est montrée efficace sur sa ligne, permettant aux siennes de jouer de précieuses balles de contre. Revenues au contact à l’entrée du dernier quart d’heure (18-17, 46′) dans le sillage d’une Laura Flippes efficace, les Bleues ne sont pas parvenues à faire basculer la rencontre de leur côté. “Nous avons trop porté, nous n’avons pas réussi à avoir suffisamment de continuité dans notre jeu. Ce qui est normal avec une équipe ainsi remaniée. Je retiendrais que nous sommes bien revenus au cœur de la seconde mi-temps. Il nous a manqué un petit quelque chose pour s’imposer. Cela manque d’épaisseur collectivement.” analysait Olivier Krumbholz. Si cette défaite n’a rien d’alarmant à un peu plus de deux mois de l’EHF EURO 2018 organisé en France, elle met en lumière tout le travail qui reste à accomplir avant cette compétition très attendue. “Nous sommes en préparation, pas forcément dans les meilleures dispositions, mais avant tout pour travailler et préparer l’Euro. C’est normal que nous manquions d’automatismes, nous ne sommes forcément pas encore en place. Il nous reste du temps devant nous. On va devoir l’exploiter au maximum pour grandir, se bonifier ensemble et monter en pression.” concluait Allison Pineau, capitaine tricolore hier soir en l’absence d’Amandine Leynaud.

Statistiques :

FRANCE
Gardiennes :
Darleux (30′, 4/18 arrêts) – Glauser (30′, 6/16 arrêts dont 1/4) – Joueuses de champ : Mauny – Coatanea –  Pineau (6/8 dont 5/6) – N’Gouan – Houette (2/5 dont 1/2) – Blonbou (2/3) – Flippes (3/3) – Kanor (1/6) – Horacek (0/1) – Edwige (1/2) – Kolczynski (1/1) – Nze-Minko (3/7) – Niombla (0/1) – Exclusions temporaires : Mauny (29e et 56e), N’Gouan (47e)

DANEMARK
Gardiennes :
Toft (60′, 10/31 arrêts) – Joueuses de champ :  Pedersen – Iversen – Hansen (4/9) – Moller (2/3 dont 1/1) – Heindal (1/1) – Bohme – Grigel (0/2) – Nielsen (2/2) – Tranborg (4/4) – K. Jorgensen (2/4) – Bidstrup – Jensen (5/5) – Burgaard (1/3) – S. Jorgensen (3/5 dont 2/3) – Reinhardt – Exclusions temporaires : Hansen (10e), Moller (30e) – Heindal (50e) – Tranborg (55e)

HandNews & CasalHand

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).