Golden League

Une première victoire face au Danemark

Tout n’a pas été parfait, mais les Bleues rentrent bien dans cette série de trois matchs avant l’Euro en France. Face au Danemark, les Championnes du monde l’ont emporté face au Danemark (22-20).

L’entame de match n’a peut-être pas été des plus rassurantes, mais l’essentiel est là. A une semaine du début de l’Euro en France (29 nov. – 16 dec.), les Bleues, après seulement trois jours de travail collectif sur ce stage, rencontraient la jeune équipe du Danemark, privée de sa star, Stine Jorgensen. Mais cette équipe, qui avait posé des problèmes aux Françaises lors de leur dernière rencontre sur la première étape de la Golden League, a résisté, jusque dans les derniers instants revenant d’une situation compliquée. Chez elles lors de la première étape de Golden League au mois de septembre, les Danoises l’avaient emporté (24-21). Pas de quoi complexer donc, pour ces jeunes joueuses, qui, pour la plupart jouent la ligue des Champions dans leur club. Ce sont d’ailleurs elles qui posent les bases d’entrée de jeu, perturbant le jeu des Françaises peu appliquées sur le début de rencontre. Cinq pertes de balle lors des neuf premières minutes. Trop pour pouvoir espérer mener (2-5, 9′). Surtout que lorsque les occasions claires se présentent, elles ne sont pas saisies. Des contre-attaques manquées, un jet de 7 mètres raté (Allison Pineau qui butte sur Sandra Toft, 3-5 à la 11e). Mais une fois remise dans le droit chemin, en s’appuyant, comme souvent sur une grosse défense, cette équipe est capable de s’offrir de bons enchaînements, qui lui permettent de se relancer et de prendre la rencontre en mains. Cela a été poussif, mais à la mi-temps, ce sont bien les championnes du monde qui mènent (11-10, MT).

Défense de fer

A une semaine du début de la compétition, Olivier Krumbholz peut tout de même être serein sur sa défense. Autour de Camille Ayglon et Béatrice Edwige la 0-6 française a affiché beaucoup de sérénité dans le secteur central, faisant totalement déjouer les arrières danoises. Anne-Cécilie De La Cour, Nadia Offendal ou même Mette Tranborg, toutes ont eu du mal à trouver le but de Catherine Gabriel, entrée en deuxième période. Des tirs forcés qui passent parfois largement au-dessus du but tricolore. Autre point positif, la continuité (re)trouvée en attaque. Même si le but n’est pas tout le temps trouvé par manque de réussite parfois, les solutions sont bien là, notamment sur la fin de montée de balle, bien exploitée par les protégées d’Olivier Krumbholz (20-14, 46′). De beaux efforts qui ont permis de ne pas trop subir le gros temps fort danois dans le dernier quart d’heure. Pendant neuf minutes, leur but n’est pas trouvée par les Bleues, faisant oublier quinze minutes quasi-parfaites. Les Danoises reviennent tout de même à un but (21-20, 58′) sans que Grâce Zaadi, alors à la mène, et ses coéquipières ne s’affolent et continuent ce qu’elles avaient entamé. Un 6-2 encaissé dans le dernier quart d’heure qui n’aura pas de mauvaises conséquences sur le score final, les Bleues terminent avec un meilleur visage que celui affiché au mois de septembre (2 défaites, un nul) (22-20, FM). Prochain rendez-vous, samedi face à la Hongrie.

Maxime Cohen

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Averell - le 23 novembre 2018 à 09h12

    Une fin de partie qui gache un peu les tres belles choses montrees en attaque.
    J'avais rarement vu autant de mouvement et de combinaisons dans le jeu d'attaque des francaises.
    Tout n'etait pas parfait, mais avec une defense toujours solide, c'est plutot encourageant.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).