LFH – J21

Metz toujours invaincu aux Arènes

Le leader de LFH recevait son dauphin ce soir aux Arènes dans le cadre de l’avant-dernière journée de championnat. La hiérarchie a été respectée et l’invincibilité des Lorraines dans leur salle tient toujours. Score final 28-25, Brest perd sa place de dauphin au profit des Niçoises. Mais que ce fut étrange…

Metz démarrait globalement bien son match alors que les Bretonnes se mettaient en action les premières avec Amandine Tissier qui convertissait son premier 7 mètres de la soirée (5 au total), Ana Gros répondait de la même manière. Puis après, un peu de flottement, les arrières messines creusaient un petit écart (5-2, 8ème).

On s’attendait somme toute à un cheminement classique aux Arènes mais sur une exclusion temporaire de Manon Houette, tout s’est éteint. Cinq minutes après, Brest menait 10 à 7. Les locales n’y arrivaient tout simplement pas collectivement et multipliaient les mauvais choix. La frustration (et les 2 minutes pour contestation) de leur capitaine Grace Zaadi n’avait rien d’anecdotique, Metz était absent. Côté breton, on déroulait un jeu huilé et agréable, sous les impulsions combinées de Jovana Stoiljkovic et  de Pauline Coatanea. Les arrêts et le but direct de Cléopâtre Darleux alors que Metz jouait sans gardienne, venant s’ajouter à cela.

Comme souvent, les bras d’Ana Gros (9 buts ce soir) et Xénia Smits (6) réveillèrent les Messines qui revenaient à 13-14 à la 25ème minute. Une égalisation en contre-attaque après un imbroglio avec la table de marque achevait cette étrange première période sur un score flatteur pour Metz tant le trou noir fut important (16-16, MT).

Copie conforme

C’est de nouveau Amandine Tissier qui ouvrait le score en début de seconde période (7/7 ce soir d’ailleurs) et Xénia Smits qui répondait. De nouveau, plus rien. Brest défendait bien, sa gardienne faisait ses arrêts et des interceptions (4 contre-attaques et 3 penaltys stoppés), alors qu’en face Metz ne marqua qu’un but en dix minutes et Manu Mayonnade a pris son temps-mort peu après le 21e but brestois (17-21, 40′).

La dynamique s’est de nouveau inversée, Metz grattait peu à peu son retour face à son adversaire qui ne marquait plus (4 buts en 20 minutes). Au-delà du jeu produit par le leader messin, c’est le nombre conséquent (trop ?) de supériorités numériques sifflées dans un sens ou dans l’autre dans un match qui n’en méritait peut-être pas tant. Au fur et à mesure, grâce à une défense retrouvée et à force de sanctions, les Messines passaient devant par l’intermédiaire de Méline Nocandy, remise de sa petite entorse lors de son stage avec l’équipe de France U20 puis Ana Gros, future brestoise, qui parachevait le succès difficile de ses coéquipières à 11 mètres en double infériorité numérique.

Score final 28-25 après un dernier arrêt de Marina Rajcic. Metz continue d’écraser ce championnat et Brest perd ce soir sa seconde place mais aura sans doute à cœur de prendre leur revanche Mardi prochain en Coupe de France.

De Metz, Guillaume Grumbach.

les stats

METZ-BREST : 28-25 (16-16)

Arènes de Metz (3 851 spectateurs)
Arbitres : MM Bounouara et Sami

METZ  : Gardiennes : Csapo (0 arrêt /3), Rajcic (13 arrêts /35) – Joueuses de champ : Edwige (1/2), Gros (9/14), Zaadi (2/7), Flippes (1/2), Nocandy (1/3), Houette (2/4), Landre (1/3), Smits (6/14), Sajka (1/2), Maubon (2/3), Luciano (2/3), Di Rocco.
Exclusions : Houette (11e), Zaadi (20e), Maubon (28e), Flippes (56e), Nocandy (56e).
Entraîneur : Emmanuel Mayonnade.

BREST  : Gardiennes : Darleux (15 arrêts /42), Idehn (0 arrêt /1) – Joueuses de champ : Tissier (7/9), Pineau (1/6), Copy (1/2), N’Gouan (3/4), Prouvensier (0/2), Sand (2/5), Pop-Lazic (0/1), Stoiljkovic (6/11), Manach, Coatanea (3/4), Burlet, Mangue (1/3).
Exclusions : Mangue (23e), Pineau (40e), Mangue (46e), N’Gouan (48e), Mangue (53e), Prouvensier (55e), Stoiljkovic (59e).
Exclusion définitive : Mangue (53e).
Entraîneur : Laurent Bezeau.

 

Pub Espace Pronos LFH

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 29 mars 2018 à 17h43

    Le point faible des Bretonnes : Elles ne savent pas gérer quand elles mènent le score sous pression. Ca explique ses défaites en LdC et en coupe d'EHF.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).