LFH – J3

Un Paris – Brest à sens unique

(photo : B. Delhomme)

Invaincus après deux journées, Paris et Brest se retrouvaient ce mercredi à la Halle Carpentier, en match avancé du troisième épisode de la LFH. Un duel attendu comme un choc, qui a viré en véritable démonstration des Brestoises. Les Brestoises se sont imposées sans trembler (25-36, FM), infligeant le premier revers de la saison aux Parisiennes. 

Souvent bousculé lors de ses déplacements la saison passée, le BBH a tiré des enseignements de ses erreurs passées, comme en témoigne ses résultats réalisés depuis le début de l’exercice 2018-19. Trois victoires en trois matchs, des écarts toujours supérieurs à 10 buts, les Brestoises répondent présentes, et confirment leur statut de favorite dans la course au titre national, qu’elles risquent de se disputer avec les Messines. A Paris, les joueuses de Laurent Bezeau ont livré un match sérieux et appliqué, creusant un écart conséquent dès l’entame des hostilités (0-8, 8′). “Nous savions que nous devions nous montrer concentrées dès le début du match. Paris est une belle équipe, qui joue bien à domicile. Mais nous avons très bien commencé, et cela nous a permis d’enchainer derrière” analysait Ana Gros à la fin de la rencontre.

Brest est en place

Nettement en tête à la pause (12-21, MT), les Bretonnes ont géré leur avantage dans le second acte. Laurent Bezeau a pu effectuer une large revue d’effectif, scénario idéal pour préparer le derby de la semaine prochaine face à Nantes. “C’est important de progresser sur chaque match, surtout dans la perspective de la Ligue des Champions. Nous essayons d’atteindre notre meilleur niveau, et l’enjeu sera de faire preuve de régularité tout au long de la saison.“, lâchait Ana Gros, meilleure buteuse brestoise avec 8 réalisations. Si pour le moment le BBH n’est pas encore tombé sur un adversaire capable de lui tenir tête, le vice-champion de France est bien en place, et cherchera à confirmer dans les semaines à venir, qui s’annoncent animées.

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos LFH

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. ANues - le 6 septembre 2018 à 09h37

    On a fait l'effort de venir à Carpentier et on s'est pris une sacrée claque
    Il y a bien des tuyaux au plafond de cette salle pour de la clim mais ça a pas été mis en route parce qu'on crevait de chaud comme si la salle n'avait pas été aérée depuis les 38° d'il y a qq semaines

    Côté jeu, ben juste l'enfer. Des pertes de balles (pas loin de 20 dans tout le match) et des tirs moisis dès le début du match, fantastiques aubaines pour l'adversaire qui a fusillé Satrapova.

    Là je pense que stratégiquement Paris manque de tactiques. Les joueuses sont trop scolaires, ça manque cruellement de cervelle pour des professionnelles. La circulation de la balle était tellement lente mes grand-mères et tantes auraient pû être en défense

    Horacek a dû se croire à l'entrainement avec tous ses tirs pris à la va-vite . Brest a même pas eu besoin de la prendre en stricte . On a croisé Krumbholtz en tribune, il avait dû être attiré par les 26 buts de ses 2 premiers matchs , pas sûr qu'il ait apprécié ce qu'il a vu hier soir

    La demi centre Sonja Frey qui tente des tirs au dessus de la défense qui lui rend 50 centimètres, ben non ça rentre pas. A chaque fois qu'elle joue impossible de ne pas se rappeler les 4 ans d'Oftedal au club. Et c'est la claque

    Bulleux qui malgré des occasions avec 1/4 de zone refuse d'aller au shoot

    Cercien fait du Cercien, elle a même dû jouer allière par moment tellement ça allait pas

    Brest qui arrive à mettre des buts à 9m sans forcer, juste des tirs bien ajustés sans trop de puissance mais les gardiennes semblaient tellement en décalage temporel, mode gruyère. Satrapova a été remplacée au bout de 10 minutes mais Alric a pas fait mieux. c'est surtout à la fin du match quand Brest a joué un peu facile qu'elle a fait des arrêts.

    Vouloir systématiquement trouver Pintea au pivot quand il y a 3 voire 4 joueuses bretonnes qui l'entoure, aucune chance que ça passe. Pintea a bien fait le boulot quand il ne restait qu'une ou deux joueuses sur elle.

    Issy est venu avec une nouvelle joueuse de N1 qui a du potentiel, d'après la feuille de match : Soralie Moore 18 ans. Elle a joué en arrière gauche, avec de bons appuis et un jump malgré une petite taille . Elle m'a fait penser à Méline Nocandy de Metz.

    Côté brestois c'était plus fluide, plus rapide. La défense isséenne était totalement désorganisée, trop lente au déplacement. Les joueuses de laurent Bezeau ont vraiement pas eu à forcer et sortir le mode Ligue des Champions;

    Quand on voit le jeu des isséennes hier on se demande quand même comment Besançon a pû se prendre 10 buts d'écart la semaine dernière.

    Ce week-end c'est le 1er tour de l'EHF, une équipe macédonnienne qui devrait être au niveau pour Issy. Mais avec leur jeu yoyo tout peu arriver. Et dans 10 jours au tour de Metz de venir mettre une branlée

    quand on prend la liste des transferts de la lfh de l'intersaison, Issy aurait pû faire des remplacements sans se ruiner. Le poste d'arrière droite c'est vraiment la misère. Hanna Oftedal qui ne réussi que ses mois de septembre ne sera pas dispo avant un bon bout de temps. Les dirigeants d'IPH ont mal joué sur ce coup.

    Je pronostique que ce nouveau cycle d'IssyParis sera certainement le plus faible depuis le retour en D1.

  2. lamirabel29 - le 6 septembre 2018 à 09h52

    Merci pour ce compte rendu in vivo 🙂
    Dommage que les filles n'ont pas pu faire le lever de rideau du PSG…. macho ou grippe-sou je sais pas trop…

    • ANues - le 6 septembre 2018 à 10h49

      Après coup vu la branlée, c'est pas plus mal 😉
      J'ai vu un article sur leparisien.fr qui disait que le psg demandait 7ooo euros (service sécu+hotesses)
      Finalement c'est 4000 qui ont été déboursés pour jouer à Carpentier. La sécu c'était deux gars à l'entrée, pas vu d'hôtesses (sauf peut-être au coin vip dont on a pas accès) contre une bonne vingtaine de gars de la sécu à Coubertin (y avait le kop foot dans les tribunes) et au moins une dizaine d'hotesses

      Les caméras de Tout le Sport étaient là. Diffusion sur FranceTV ce soir ou demain. https://www.france.tv/france-3/tout-le-sport/

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).