Starligue – J11

Montpellier garde le classico

Chambéry concède sa première défaite de la saison au Phare face à Montpellier (22-29). Prenant d’abord l’avantage, les savoyards ont buté sur Vincent Gérard auteur d’un festival. Chambéry reste dans le haut du classement, tandis que Montpellier revient à deux longueur du trio de tête.

Les premières minutes vont se révéler intenses. Niko Mindegia fait un salto avant, Valentin Porte n’hésite pas à se jeter dans la défense peu accueillante de Chambéry pour faire baisser le bras des arbitres, Fahrudin Melic se retrouve secoué en contre. « On a regardé droit dans les yeux cette équipe, commente Erick Mathé. Montpellier n’est pas la bête blessée qu’on décrit » Dans ce contexte, le premier but arrive après une volée de jaunes, sur un jet de sept mètres logiquement (1-0, 4e). C’est Chambéry qui pose la main sur le match en première période. De la réussite pour Babarskas, Melic qui peine sur son aile mais prend confiance en contre (5-2, 11e).

C’est alors que Montpellier peine à tenir le rythme. Les changements opérés par Canayer ne donnent rien, était-ce physique ou mental ? « La 1ère période prouve qu’il y a encore de la fébrilité, confirme Patrice Canayer. Mais dans ces moment difficile, on ne s’est pas éparpillé. » Dans tout les cas, Chambéry déroule, fait rugir la salle bondée et s’envole (12-7, 23e).

Un ange passe

Un écart qu’il ne parviendront pas à garder à la pause (14-13, MT). Le scénario idéal se déroule pour Montpellier. Gérard assassine les velléités savoyardes, quand il n’est pas sauvé par son poteau. « Vincent Gérard a été extraordinaire » s’enthousiasme Vid Kavticnik. Dans le dur en première (3/17), le gardien de l’équipe de France a été écœurant en deuxième période (10/18). « La performance des gardiens de buts expliquent aussi la confiance de notre défense » commentera sobrement l’entraîneur héraultais.

Du régal pour Michael Guigou qui se charge de la direction des contres, à son rythme habituel. Au final, 4 buts en 20 minutes des savoyards contre 10 de Montpellier (18-23, 50e) : l’issue devient claire. Mais le score final aura un goût amer (22-29, SF). « C’est désolant de perdre comme ça, grogne Erick Mathé, on a du relâchement, de l’abattement… On a abdiqué. » Pas de drame toutefois, et il insiste plus tard : « On ne va pas blâmer des joueurs qui donnent tout et sont impeccables depuis le début de saison. » Patrice Canayer lui, se veut méfiant de cette victoire au trop belles formes : « on n’est pas soigné… Mais ce soir on a un bon doliprane. »

La feuille de match

Arbitres : Pichon et Reveret

Chambéry – 22

Yann Genty (GB – 11/35) ; Julien Meyer (GB – 0/1) – Queido Traoré (3/3) ; Alexandre Tritta ; Clément Damiani ; Antoine Léger ; Gerdas Babarskas (1/2) ; Romain Briffe (2/3) ; Hugo Brouzet ; Johannes Marescot (3/4) ; Pierre Paturel (0/1) ; Quentin Minel (Cap – 0/3) ; Alejandro Costoya (4/8) ; Fahrudin Melic (6/12) ; Niko Mindegia (3/5) ; Arthur Anquetil (0/1).

Montpellier – 29

Vincent Gérard (GB – 13/35) ; Nikola Portner (GB – 1/1) ; Rubens Pierre (GB) – Kyllian Villeminot (1 / 2) ; Théophile Causse ; Jonas Truchanovicius (6/10) ; Julien Bos ; Michael Guigou (2/2) ; Fredric Pettersson (4/5) ; Melvyn Richardson (7/10) ; Vid Kavticnik (2/2) ; Baptiste Bonnefond ; Jean-Loup Faustin (1/1) ; Valentin Porte (Cap – 4/8) ; Arnaud Bingo (1/2) ; Mohamed Mamdouh (1/1).

À Chambéry, Maxime Thomas

HandNews & CasalHand

48 CommentairesPoster un commentaire

  1. Philippemhb - le 29 novembre 2018 à 23h41

    Voilà une victoire que ne doit rien à personne…le fameux effet Mathé surement………….

  2. foulc - le 29 novembre 2018 à 23h42

    Canayer > Mathé

  3. troudair - le 29 novembre 2018 à 23h45

    Et dire qu’il y avait 12-7 pour Chambéry à la 24e… puis la panne sèche ! 10-22 en 36 min pour Montpellier..

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).