Starligue – J13

Paris, trois points d’avance à la trêve

Juste avant les fêtes, les deux équipes ont fait le show pour ce dernier match de 2018. Grâce à un but de Mikkel Hansen dans les dernières secondes, le PSG s’impose sur le score de 30-29 à la Halle XXL de Nantes. Cette victoire permet aux Franciliens de prendre 3 points d’avance sur son dauphin et adversaire du soir.

Les débuts de match entre le “H” et le PSG se ressemblent ces dernières semaines. Après avoir mené de 7 buts, la semaine dernière en Coupe de la Ligue contre cette même équipe, Nantes a cette fois-ci encore bien débuté sa rencontre face à Paris. Le côté droit parisien est en difficulté défensivement, le “H” en profite pour faire un break important d’entrée. Paris est frustré et ça s’en ressent : 83% d’efficacité pour Nantes contre seulement 25% pour le club de la capitale. Les 2×2 minutes de Sander Sagosen et Mikkel Hansen n’arrangent pas la situation. (7-2, 9’). Mieux en place, les joueurs parisiens reviennent bien dans la partie. Contrairement aux Nantais qui ne trouvent plus de solution face à un Rodrigo Corales des grands soirs à plus de 35% en première période. Cyril Dumoulin est lui aussi bien présent dans ses cages qui aide bien les locaux. Cependant, le H qui n’a pas marqué pendant plus de 10 minutes permet à Paris d’en profiter pour prendre l’avantage (9-10, 23’). Cependant, ce sont bien les locaux qui terminent le mieux ce money-time. Poussés par le public, les Nantais reprennent l’avantage qui ne les quittera pas jusqu’à la mi-temps. Grâce à un dernier but de Nicolas Tournat, le score est de 14-13 en faveur du « H » à la pause.

Mikkel Hansen asphyxie les Nantais.

Et comme en Coupe de la Ligue jeudi dernier, Pars fera la différence en deuxième période. Les deux équipes seront au coude à coude une bonne partie de ces 30 dernières minutes. Nantes marque les Parisiens sur un gros impact physique avec 7 jets de 7 m provoqués pour 5 transformés. En face, les adversaires répondent avec l’ajout d’un joueur qui remplace le gardien en phase offensive. Ce changement tactique en deuxième mi-temps a été bénéfique avec 17 buts inscrits et un taux de réussite avoisinant les 70%. Les premières minutes sont tendues entres les deux équipes, la tension et palpable. Nantes mène à chaque fois d’un but mais Paris revient toujours à égalité. C’est finalement Nicolas Claire qui permet aux Violets de faire un petit break à +2 dans le but vide (20-18, 42’). Quelques maladresses nantaises, un changement de gardien qui ne porte pas ses fruits et voilà Paris qui fait la course en tête en cette fin de match. Avec cet écart de +3 à 7 minutes de la fin grâce à un nouveau but de Hansen, Paris semble bien parti pour s’imposer une nouvelle fois en championnat (22-25, 53’). Le HBC Nantes s’offre un final de folie en revenant au score à 29-29 alors qu’il reste seulement 13 secondes de jeu ! Des pertes de balles, des arrêts des poteaux, du suspens, il y’aura donc tout eu dans cette fin de match. La Halle de la Beaujoire est debout contente de ce résultat, mais à 4 secondes de la fin, Hansen crucifie les locaux d’un dernier coup de fusil pour porter le score  à 29-30.
Après un début de match moyen ponctué de 2 échecs et d’un 2 minutes, Mikkel Hansen a su se remettre la tête à l’endroit pour s’offrir un énorme 10/12 à 83% de réussite.  Il est clairement le grand artisan de cette victoire parisienne dans le Loire-Atlantique. Cette victoire permet à Paris de faire la différence en Lidl Starligue. Pour Nantes, il y avait la place pour mieux faire notamment avec ce +5 après 10 minutes mais les maladresses auront coûté cher comme la semaine dernière en Coupe de la Ligue. Les confrontations HBC Nantes-PSG Handball se suivent et se ressemblent…

Les statistiques :

HBC Nantes – PSG Handball 29:30 (14:13)
Arbitres : Saïd Bounouara, Khalid Sami

Nantes : Dumoulin (9 arrêts dont 0/2 pén), Siffert (1 arrêt dont 0/2 pén), Lagarde (0/1), Delecroix, Faluvegi, Nyokas (5/11), Claire (6/11), Hansen, Pechmalbec (2/3), Tournat (2/6), Feliho, Emonet, Rivera (7/10 dont 4/5 pén), Lazarov 6/10 dont 1/2 pén), Gurbindo, Balaguer (1/2)

Paris : Corrales (14 arrêts dont 1/6 pén), Omeyer, Gensheimer (7/8 dont 4/4 pén), Stepancic (1/1), Keita, Sagosen (4/5), Kounkoud (1/3), Toft Hansen (0/1), Remili (6/13), Abalo (1/3), Dourte, Karabatic, Morros, Hansen (10/12), Ekdahl du Rietz (0/1), Nahi

Alexandre Riotte

HandNews nouvelle application

61 CommentairesPoster un commentaire

  1. Boulimic - le 21 décembre 2018 à 08h34

    La vache…que c'est mal écrit..

  2. sportcoo - le 21 décembre 2018 à 08h38

    Prestation de Remili et Abalo catastrophique en défense !!!!

    • Manu28 - le 21 décembre 2018 à 10h40

      Tout comme en attaque …

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).