Starligue – J5

Montpellier a eu chaud

Après un enchaînement de trois défaites, Montpellier n’avait plus le droit à l’erreur. La réception de Dunkerque ne s’annonçait pas facile mais la bande de Patrice Canayer a su garder la tête froide dans une fin de match qui aurait pu tourner contre elle (25-24, FM).

On aurait pu penser que la soirée allait être longue pour Dunkerque, sur le parquet de Bougnol. Après un début de match poussif où les hommes de Patrice Cazal ont eu du mal à trouver les buts héraultais, on les a vus métamorphosés. Seulement trois buts dans le premier quart d’heure alors qu’en face, tout semblait rouler. Une défense bien en place et un Vid Kavticnik précieux sur les pénaltys (7-3, 15′). Un début rassurant pour Montpellier qui avait du mal ces derniers temps à trouver de l’efficacité en attaque. Cela certainement été le quart d’heure le plus rassurant pour le MHB qui après cela, a vu un USDK changé, qui ne l’a plus lâché d’une semelle jusqu’à la fin du match. En toute fin de première période, Haniel Langaro envoyait deux cartouches pour prévenir, même si dans la foulée, Villeminot, bien entré, lui répondait avant de regagner le vestiaire (14-11, MT). 

Dunkerque avait la place

L’arrière brésilien prévenait en effet qu’il avait bel et bien le bras chaud, prêt à fusiller Vincent Gérard et Nikola Portner, entré en deuxième période. Pas grand chose lui résistait, surtout de loin où il s’est fait plaisir. Il était l’incarnation d’un jeu nordiste bien plus propre, qui perdait moins de ballon et qui trouvait des solutions plus rapidement que dans le premier quart d’heure. A l’inverse de son opposant héraultais qui peinait face au but de Samir Bellahcene, entré en deuxième période. Un mauvais enchaînement qui permettait à Dunkerque de toujours être en embuscade. ” On était bien dans le match et on rate quatre, cinq shoots d’affilée. On remet alors l’adversaire dans le droit chemin” regrettait Valentin Porte en zone mixte. Un droit chemin qui tout de même comportait quelques méandres. Notamment quand les Dunkerquois ont eu les ballons pour creuser l’écart dans les dix dernières minutes. Une passe ratée de Pierre Soudry très vite suivie de son carton rouge pour une grosse faute sur Mohamed Soussi. Pourtant Dunkerque était devant (22-23, 54′). Un petit passage à vide, qui a aussi vu Kader Rahim écoper de deux minutes pour une défense en zone sur Mamdouh, laissant Dunkerque à quatre pour tenter de conserver sa mince avance. Une mission quasi-impossible pour eux, opposés au passage en 1-5 du MHB, avec un Melvyn Richardson très haut. C’est d’ailleurs lui, à trois minutes du terme qui venait, de loin, clouer Samir Bellahcene et offrir la victoire aux siens (25-24, FM). Après un enchaînement de trois défaites, Montpellier s’est remis d’aplomb, a su garder la tête froide en toute fin de rencontre. De bon augure pour le déplacement qui attend la bande de Patrice Canayer à Barcelone en Ligue des Champions. “Il y a du mieux, on retrouve une défense correcte. Après trois défaites d’affilée c’était impossible de faire plus” constatait Valentin Porte.

les stats

Montpellier: Gérard (5/ 23arrêts), Portner (1/6 arrêt). Villeminot (2/3), Causse, Grébille (4/6), Bos, Pettersson (2/3), Richardson (5/11), Kavticnik (6/9), Bonnefond, Faustin (1/1), Porte (1/1),Bingo, Afgour, Soussi (3/4), Mamdouh (1/1).

Dunkerque: Grams (5/ 16 arrêts), Bellahcene (8/17 arrêts). Billant (4/4), Nagy (1/3), N’Konda, Taboada (1/2), Suholeznik, Pineiro (2/2), Soudry (2/2), N’Goma, Pelayo (3/4), Davyes, Rahim, Langaro (8/10), Lippens, Butto (3/6).

35 CommentairesPoster un commentaire

  1. Norddk - le 4 octobre 2018 à 01h08

    Peut on m’expliquer pourquoi on titularise pas ou rentre pas Belahcene en 1ère mi-temps c’est incroyable … on a un jeune talent comme ça et on l’utilise pas

  2. Philippemhb - le 4 octobre 2018 à 01h16

    Bon encore un match déconseillé aux cardiaques….Après 45 premières minutes durant lesquelles je pensais avoir enfin retrouvé le jeu caractéristique de mes favoris, ces derniers ont replongé dans leurs approximations. Ça c'est passé a partir du moment ou les ailiers n'ont plus été recherchés au bénéfice des deux pivots bien muselés et que la base arrière n'a pas réussi a servir. Résultat on passe d'une balle de + 5 en trois minutes à +1 puis la peur s'installe et Dunkerque passe devant et le MHB fini à +1 à la faveur d'un arbitrage un peu favorable même si il y a eu des erreurs de part et d'autre. Tout ceci n'est pas réjouissant. Cela étant, et contrairement a ce que tout le monde pense, je ne vois pas Montpellier battre Barcelone mais je ne les vois prendre une valise non plus. Réponse ce week-end…

  3. Franck du 85 - le 4 octobre 2018 à 07h51

    Suis inquiet quand même pour le MHB. Ils s’en sortent bien, mais c’est plus Dunkerque qui perd le match tout seul dans les 2 ou 3 dernières minutes.
    Ça va être compliqué contre Barcelone.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).