EdF (M)

La France enchaine face à la Serbie

Après avoir battu le Brésil hier soir, la France a enchainé ce soir, cette fois contre la Serbie (32-21). Alors que Nikola Karabatic, arrivé ce matin à Berlin, supportait ses coéquipiers depuis les tribunes, l’équipe de France a débuté la rencontre aussi timidement qu’elle avait entamé celle face au Brésil hier. Peu de danger de loin, à l’exception de Dika Mem, tandis que Ludovic Fabregas brillait par son activité à l’intérieur. Pas suffisant pour creuser le trou d’autant que, côté serbe, Ivan Mosic était en réussite. La France passait vingt minutes derrière au score avant de passer devant, enfin, à sept minutes de la pause (10-9). Comme la veille, les Bleus serraient la vis en défense avant le repos et récupérait quelques ballons que Luc Abalo convertissait. Ils allaient prendre jusqu’à quatre buts d’avance avant que, sur un coup franc à douze mètres, Mosic n’envoie le ballon et que celui-ci ne file entre les mains de Gérard, pour maintenir l’écart à -3 (15-12). Les hommes de Didier Dinart revenaient du vestiaire avec une composition différente, mais les mêmes intentions défensives. La charnière Dipanda –  Luka Karabatic faisait déjouer l’attaque serbe et avec les ballons récupérés, les Bleus creusaient l’écart. A la 40ème, ils avaient inscrit un 7-1 et comptaient déjà neuf buts d’avance (22-13). La fin du match allait être une formalité pour les Français, toujours aussi concentrés défensivement et qui en profitaient pour faire tourner l’effectif. Avec ce succès 32-21, les Bleus comptent désormais deux victoires en deux matchs et bénéficieront d’un jour de repos demain, avant d’affronter la Corée lundi.

Résumé, réactions et statistiques ici.

A Berlin, Kevin Domas

HandNews nouvelle application

37 CommentairesPoster un commentaire

  1. Freduczt - le 12 janvier 2019 à 22h10

    Ah si Claire pouvait se lâcher

    • drauglin09 - le 12 janvier 2019 à 22h16

      Si Karabatic revient dans le groupe, il peut serrer plus que les fesses pour rester dans le groupe. Au niveau international, il n'a pas le droit de perdre autant de ballon. Ou alors que Dinart fasse jouer Claire et Lagarde ensemble, y aura peut être plus d'automatisme, mais là, la première mi temps, ça pique les yeux.

    • T44 - le 12 janvier 2019 à 22h16

      La présence de Niko Karabatic l’empeche de se lâcher, on le voit bien dans le groupe France, c’est triste mais c’est un joueur magnifique qui payera toujours le fait que a son poste la figure dominante de l’équipe c’est Karabatic.

      Quand a ton poste tu te tapes l’un des plus grands joueurs de l’histoire c’est pas facile.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).