LSL – J12

Chambéry climatise Dunkerque, Chartres fait la bonne opération

Intouchable à domicile depuis le début de saison, Toulouse a subi un lourd revers face une armada montpelliéraine très bien préparée (25-33). Dans les autres matchs, Nîmes conserve sa place de dauphin tranquillement face à Istres et Chambéry est pour une fois sorti vainqueur d’un money time serré à Dunkerque (22-23). Dans le bas de tableau, c’est Chartres qui réalise la bonne opération en l’emportant sur Ivry (26-28). Enfin, St Raphaël et Paris se sont imposés et conservent leur dynamique avant la dernière journée de cette première partie de saison.

On a fait tout ce qu’on avait dit qu’on voulait faire. On a su gérer le trythme. On a bien maitrisé en défense, …” Comme face à Aix, le capitaine Valentin Porte sort ravi du match de son équipe à Toulouse. En effet, si Montpellier a pu être embeté par des Occitans efficaces en première période, la machine a su se mettre en route progressivement. Avec 3 unités d’avance à la pause (MT : 13-16), les joueurs du MHB ont su éteindre complètement leur adversaire sur  la suite du match. “Ils nous ont montré pourquoi ils jouaient la ligue des champions” observe Jeff Lettens. Bloqués à 4 buts dans les 15 premières minutes de la seconde période, les Toulousains sont complètement dépassés et ne peuvent qu’observer Hugo Descat se régaler dans tous les secteurs de jeu, offrant même de sompteuses roucoulettes (11/11). “Je tire aussi mon chapeau à Matthieu Grébille qui nous a une fois de plus fait énormément de bien en défense, salue le capitaine héraultais, et à nos gardiens qui ont souvent été critiqués ces dernières semaines mais ont fait leur match ce soir.” Même l’exclusion définitive de Jonas Truchanovicius à la 38ème n’a pas perturbé les visiteurs qui s’imposent de 8 longueurs (SF : 25-33). “Il ne faut pas qu’on se désolidarise. Il reste un match à Chartres : Tout le monde est fatigué mais j’ai confiance en ce groupe et il faut qu’on finisse en beauté pour conclure cette belle série avant la trêve” prévient Jeff Lettens.

Nîmes toujours 2ème, Chambéry sur le gong

Il n’y a pas eu photo entre Nîmes et Istres sur le parquet du Parnasse. Les Istréens ont tenté, mais ils sont tombés sur un Rémi Desbonnet des grands soirs (21 arrêts, 49%). Les Nîmois n’ont pas eu à forcer leur talent pour creuser l’écart en première période (17-13, MT). Benjamin Gallego a bien pris le relai d’O’Brian Nyateau (fracture du nez) sur le poste de demi-centre, pour apporter de la continuité en attaque placée. Nîmes a livré une prestation complète pour finalement s’imposer, (34-22) avant de se déplacer à Saint-Raphaël lors de la prochaine journée.

A Dunkerque, on a revu un Chambéry très costaud … Pendant 30 minutes. Avec un danger apporté partout et de nombreux buteurs, les Savoyards parviennent à alimenter la marque tout en étant rassurés en défense par un Yann Genty en grande forme (8 arrêts à 47% en première période). A la 27ème, tout va bien et les Nordistes sont menés de 7 longueurs (27′ : 8-15). Mais les Dunkerquois n’ont pas dit leur dernier mot et vont resserrer les rangs pour ne plus encaisser de but pendant 12 minutes, se permettant de revenir à hauteur (39′ : 15-15). Si les solutions sont difficiles à trouver en attaque, Haniel Langaro et le jeune Gabin Martinez, encore auteur d’un bon match (4/4), apportent un réel danger et marquent 10 buts à eux deux. Dans une fin de match tendue, Jean-Loup Faustin marque le but de la victoire dans la dernière minute (SF : 22-23). “Heureusement pour une fois ça a tourné dans notre sens” se réjouit à moitié Pierre Paturel qui, s’il a vécu une deuxième période compliquée avec son équipe se satisfait quand même d’avoir brisé le signe indien. Chambéry est désormais tourné vers le prochain match pour passer devant Istres au classement “Il est impensable de perdre chez nous face à Istres“. Le ton est donné. Quant aux Dunkerquois, ils perdent ce soir leur 7ème place avant d’aller jouer le PSG. “Il manque quelque chose en attaque … Kornel Nagy, pensif en fin de match, aura à coeur de bien travailler lors du dernier match de la phase aller. Il nous faut encore beaucoup progresser car la deuxième partie de saison sera compliquée.

St Raph’ continue la remontada au classement

Si Saint Raphaël semble plus en forme en ce moment, les Varois n’ont pas rassuré en première mi-temps face au relégable Créteil. Au coude à coude pendant toute la première période, aucune équipe ne parvient à prendre l’ascendant et on assiste à un vrai duel d’ailiers gauches avec Raphaël Caucheteux et Etienne Mocquais (MT : 16-16). “On a bien étudié Créteil et ils craquent souvent en seconde mi-temps, c’est là qu’on a essayé d’appuyer.” Et comme le prévoyait Raphaël Caucheteux, encore excellent (11 buts), la formation du Sud a lentement mais sûrement pris les devants pour s’imposer de 3 longueurs (SF : 32-29). A noter les belles performances d’Etienne Mocquais (8/12) et de l’arrière droit Javier Borrogan (7/11). “C’est une bonne victoire pour raccrocher au wagon des 6 premiers. conclut le capitaine raphaëlois avant d’aller jouer Nîmes. On a eu une bonne série de victoires, on retrouve des blessés, le groupe travaille bien. On rattrape petit à petit les jokers qu’on a grillés en début de saison, c’est dommage que la trêve arrive maintenant.” En face, les Cristolliens, toujours lanterne rouge, peuvent s’estimer déçus après avoir perdu face à un “St Raphaël prenable, déplore Mickaël Robin, auteur de son 1000ème arrêt en 1ère division ce soir. Arrêt auquel il accorde peu d’importance. Ce qui compte aujourd’hui c’est le classement et le maintien. Et j’espère qu’on prendra les points la semaine prochaine face à Ivry à la maison.

Chartres, encore vainqueur dans le Val de Marne

Ivry justement, s’est incliné à domicile face à une belle équipe de Chartres, pourtant fort impactée par les blessures (26-28). La première période a été serrée, la seconde beaucoup moins, tant les Chartrains se sont montrés bien plus réalistes des deux côtés du terrain. Que ce soit par Kim Sonne-Hansen avec ses 15 parades derrière, ou Vanja Ilic et ses sept buts en attaque, dont celui de la victoire, Chartres a été d’un froid réalisme. Et les absences conjuguées de Furlan, Onufryienko, Jokic, Racotea et Mikita ne se sont même pas vues. D’autant plus que Kudinov et le jeune Yvan Vérin ont tenu la baraque sur la base arrière. De l’autre côté, seul Benjamin Bataille, auteur de dix buts, a surnagé. On retiendra bien que les hommes de Toni Gerona se sont fait peur en fin de rencontre, avec des pertes de balle idiotes et un carton rouge surfait pour Youssef Ben Ali. Mais le principal est là, pour la deuxième fois de la saison, le promu repart du Val de Marne avec les deux points.”On a manqué de réalisme. On a fait un bon match, solide, mais on a pas su finir dans les moments décisifs et à la fin ça se joue à rien” constate Benjamin Bataille, pourtant auteur d’une très grosse performance individuelle (10 buts). Les Chartrains dépassent leurs adversaires au classement en enregistrant leur troisième victoire et se retrouvent onzièmes. “On a fait un match complet et il faut qu’on se base sur des matchs comme ça pour prendre des points, et peut être en grapiller chez nous face à Toulouse lors de la prochaine journée” annonce Zacharia N’Diaye.

La dernière équipe impliquée dans la course au maintien, Tremblay, a offert un duel riche en buts face au Paris Saint-Germain. En première période, les Tremblaysiens, en difficulté au classement mais profitant du retour d’Erwan Siakam, affichent un très beau visage en attaque avec 19 buts inscrits ! Ils vont néanmoins en encaisser plus, subissant les foudres d’un Hansen inarrêtable en ce moment et d’un bon Benoît Kounkoud, auteur de 6 buts à 100% (MT : 19-23). Sans surprise, le rouleau compresseur parisien se met en marche, avec notamment la bonne entrée de Kim Ekdahl Du Rietz (6/9) et les parisiens s’imposent largement (SF : 32-41). A noter les belles performances de Marouane Chouiref et Luka Brkljacic, à 6 buts. “C’est ma première année en Starligue, le début était dur mais ça fait un bon mois que je me sens mieux, que je prends plus de responsabilités.” confirme ce dernier, continuant sur sa bonne dynamique. Tremblay aura fort à faire pour terminer l’année avec un déplacement à Aix-en-Provence et espère prendre des points pour ne pas finir dans la charette pour Noël.

 

Antoine Piollat

24 CommentairesPoster un commentaire

  1. brunhand - le 11 décembre 2019 à 23h48

    Heureux que pour une fois cette année le money Time tourne en faveur de Chambé et surpris de l’écart entre Toulouse et Montpellier ?? PSG prend beaucoup de buts tout de même …

  2. hello - le 11 décembre 2019 à 23h51

    O Meyer ! Quelle double parade finale ! Pour commencer et terminer ce match il n’y a pas mieux comme 1er (et 2e) arrêt… de quoi compenser un peu le but pris face à Lazarov même s’il était moins responsable que son mur

  3. hello - le 12 décembre 2019 à 00h03

    Quel énorme trou d’air par contre une nouvelle fois qui aurait pu encore coûter très cher à Chambéry de 8-15 à la 27e à 15-15 à la 39e et Dunkerque qui passe devant à la 53e 20-19… soit 4 buts pour Chambéry en 26 minutes ! L’EDF féminine face au Danemark c’était un festival offensif à côté de ça !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).