Mondial 2019 (F)

La France aux forceps contre l’Allemagne

Orlane Kanor (France). Crédits : IHF

La France s’est fait peur, mais a sorti le match qu’il fallait face à l’Allemagne (25-27). Une victoire très importante qui offre un avenir aux Bleues pour la suite de la compétition.

Que cela fait du bien ! Après un début de Mondial décevant et une large victoire contre un adversaire, l’Australie, bien trop faible, les Bleues étaient attendues au tournant face à l’Allemagne, un match si important pour la qualification au prochain tour. Et elles ont répondu présentes au rendez-vous. Les Françaises entrent très bien dans leur match et prennent rapidement trois buts d’avance (1-4, 5′). Les Bleues mettent beaucoup d’impact d’entrée, prennent de bonnes initiatives et jouent proprement. La défense est également au rendez-vous, le bon repli empêchant le jeu rapide allemand, alors que les Françaises se régalent en contre. C’est après un pastis d’Amandine Leynaud et un but dans la foulée de Méline Nocandy que Henk Groener pose son temps-mort (4-8, 14′). Les Allemandes, qui ne marquent qu’une fois entre la 6e et la 17e minute, se reprennent et reviennent au score grâce à un 4-1 (6-10, 20′ ; 10-11, 27′). Les Françaises butent alors beaucoup sur Dinah Eckerle (6 arrêts en première période) et la barre transversale, touchée à quatre reprises dans les 30 premières minutes. Alexandra Lacrabère permet néanmoins à la France de compter deux buts d’avance à la pause (12-14, 30′).

Et Pineau délivra la France

Allison Pineau (France)

La bonne nouvelle du début de la deuxième période, c’est que contrairement à ce qui s’est passé face à la Corée du Sud ou face au Brésil, c’est que les Bleues ne se relâchent pas au retour des vestiaires. Les Allemandes poussent, mais les Françaises restent solides, bien aidées par une Amandine Leynaud décisive (13 arrêts au total). Kim Naidzinavicius ramène à nouveau ses partenaires à une longueur (18-19, 42′), avant que les Françaises profitent de leur temps-fort pour s’envoler au score (18-23, 47′). A l’abri, les Françaises ? Sûrement pas, puisque les Allemandes, emmenées par une Emily Bölk toujours aussi dangereuse (8 buts), recollent encore avec trois buts consécutifs de la talentueuse arrière gauche de Thüringer, son shoot à ras-de-terre provoquant un temps-mort d’Olivier Krumbholz (22-23, 52′). Les Allemandes ont les occasions pour égaliser, mais la défense française résiste et déjoue les offensives allemandes. Orlane Kanor s’élève pour redonner deux buts d’avance à la France, mais Alina Grijseels lui répond d’un shoot en lucarne (25-26, 59′).

Dans une dernière minute irrespirable, au bout de la possession française, c’est finalement Allison Pineau qui récupère le ballon après un contre allemand et marque le but de la victoire (25-27). Pineau, surtout vue en défense aujourd’hui, a fait parler son expérience pour offrir une victoire extrêmement précieuse pour l’équipe de France. Une victoire qui lui permet de se replacer dans le groupe B et de s’offrir une finale contre le Danemark, vendredi, pour espérer une bonne place au classement du groupe. On peut l’espérer, tant la France, en tête toute la partie ce mercredi, vient de livrer un match qui pourrait être un match référence pour la suite de la compétition.

La feuille de match

Allemagne – France : 25-27 (12-14).
Arbitres : MM. Garcia et Marin (ESP).
Allemagne : Eckerle 12 arrêts sur 39 tirs (31 %) dont 0/2 pen., Roch – Berger 1/5, Grijseels 3/4, Schmelzer, Behnke 4/4, Naidzinavicius 2/6, Stolle 0/2, Zschocke, Bölk 8/10, Großmann 1/2, Weigel 0/2, Lauenroth 1/2, Behrend 0/1, Minevskaja 3/6 dont 2/2 pen., Schulze 2/4. Entraîneur : Henk Groener. Exclusion : Bölk (29′).
France : Leynaud 13 arrêts sur 38 tirs (34%) dont 0/2 pen., Gabriel – Nocandy 1/2, Coatanéa 2/3, Bouquet 1/1, Pineau 2/4, N’Gouan 0/1, Zaadi 4/7 dont 2/2 pen., Houette 2/3, Sercien 0/2, Flippes 3/3, Kanor 2/6, Edwige 3/5, Nze Minko 2/2, Niombla 3/6, Lacrabère 2/3. Entraîneur : Olivier Krumbholz. Exclusions : Pineau (21′), Bouquet (25′).

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos EDF

8 CommentairesPoster un commentaire

  1. lamirabel29 - le 4 décembre 2019 à 12h59

    Bon maintenant faut continuer comme ça…. On voit que le match contre l'Australie les a un peu "libérée, délivrée"…

    • GuyMoselle - le 4 décembre 2019 à 13h10

      il semblerait que le diesel soit enfin parti

  2. jpf_hb - le 4 décembre 2019 à 13h00

    Le come back il est là ! Après le match d'entrainement d'hier contre une équipe de N2, on peut commencer la compétition maintenant, plus de faux pas possible !
    Avec les abérations que permettent la formule de tour préliminaire et tour principal, tout est encore possible pour la suite !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).