Mondial 2019

Quel adversaire pour les Bleus en demi-finale ?


Alors que le tour principal touche à sa fin, avec la dernière journée prévue demain, deux des quatre demi-finalistes qui se retrouveront à Hamburg vendredi sont déjà connus. Il s’agit de l’Allemagne et de la France, toutes les deux issues du groupe I. A l’heure qu’il est, les deux nations sont à égalité avec sept points. Pour finir première de son groupe, la France a plusieurs options. La première, elle fait un meilleur résultat contre la Croatie que l’Allemagne face à l’Espagne demain. Si les deux équipes venaient à faire le même résultat, il faudrait que la France remonte son écart au goal-average général. A l’heure qu’il est, la différence de buts de l’Allemagne est de +19 tandis que celle de la France est de +14. Si les deux équipes venaient à s’imposer, il faudrait que la France s’impose d’un écart supérieur de cinq buts à l’écart enregistré par l’Allemagne. Compliqué, d’autant plus que les Bleus joueront avant la Mannschaft demain soir à Cologne.

Dans le groupe II, la situation est plus compliquée. Pour l’instant, le Danemark est en tête du groupe avec huit points, devant la Norvège et la Suède avec six points. Pour finir en tête, le Danemark n’a besoin que de prendre un point face à la Suède demain soir. La Norvège affronte la Hongrie, quasiment assurée de finir quatrième de la poule. Si la Norvège s’imposait et que la Suède venait à battre le Danemark, les trois équipes se retrouveraient dans une égalité à trois. Une victoire suédoise de quatre buts qualifierait ainsi la Suède et éliminerait la Norvège, une victoire de cinq buts éliminerait même le Danemark, au vu des résultats précédents entre les équipes. Comme quoi tout reste encore ouvert, et on ne connaitra l’adversaire des Bleus que vers 22 heures demain soir.

A Cologne, Kevin Domas

HandNews nouvelle application
Pub Espace Pronos EDF

15 CommentairesPoster un commentaire

  1. YokYok - le 23 janvier 2019 à 06h45

    L'IHF est donc capable de sacrifier la visibilité d'une compétition avec 12 matchs sur la même journée (sur le 1er tour), mais mettre tous les matchs de la dernière journée d'une poule sur le même horaire pour gagner en équité, non.

    Tristesse…

    • LeFnake - le 23 janvier 2019 à 07h43

      A la décharge de l’IHF, il faudrait donc 3 (voire 6) salles disponibles au même moment, avec autant de moyens TV, une capacité suffisante, etc.

      Rien d’impossible, le mondial 1970 en France s’est bien joué dans 25 villes. Mais à titre d’exemple, la Yougoslavie a joué tous les 2 jours successivement à Angoulême, Agen, Toulouse, Grenoble, Bordeaux et enfin Paris. A l’inverse, j’ai entendu plusieurs français (Luka notamment) “râler” quand ils ont dû quitter Berlin pour Cologne.

      Bref, jouer en parallèle est un plus en termes d’équité, mais je ne suis pas certain que cela soit vraiment souhaité par tous les acteurs de ce mondial 2019

      • Averell - le 23 janvier 2019 à 09h55

        En meme temps, si dans un mondial organise dans 2 pays, et surtout en Allemagne, tu n'arrives pas a trouver 3, voire 6 salles disponibles…
        Quant aux moyents TV, tout depend de l'interet de la derniere journee. Or, c'est vrai que pour le groupe de la France, l'interet est moyen.
        Dans l'autre groupe, un match n'a guere d'interet non plus…
        Bref, c'est surtout qu'il faudrait revenir a une formule 1/8, 1/4 au cours de laquelle CHAQUE match a un interet sportif evident pour les 2 pays concernes, donc plus de possibilite de valoriser les droits TV

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).