Mondial U21 (M) – J5

Ce sera l’Espagne pour la France

C’est la toute fin des phases de groupe aujourd’hui. On connait donc l’adversaire de la France puisqu’il s’agit de l’Espagne, qui a subi sa première défaite contre la Slovénie dans un match titanesque. Les Etats Unis quant à eux ont presque décroché leur Graal, tandis que la Tunisie a dominé une Serbie complètement rincée physiquement.

Groupe A

Japon 21 – 20 USA (5-11) 

Difficile de se passionner pour une telle rencontre. Le Japon semble usé, et la stricte sur Tokuda à droite semble efficace. On n’aurait pas imaginé les Etats-Unis devant, et encore moins avec un +6. Seulement voilà, ils montrent encore une envie de jouer, une soif d’apprendre, une volonté de se battre pour chaque ballon… Tout le contraire du Japon qui balbutie son handball et qu’on ne reconnait vraiment pas. Ingram fait quelques arrêts dans ses buts et l’efficacité offensive du Japon est en chute libre devant l’activité défense américaine. En deuxième période, les japonais se reprennent et passent devant plutôt rapidement vue la physionomie du match. Les USA s’accrochent jusqu’au bout mais gâchent leur balle d’égalisation à la toute fin.

Serbie 23 – 29 Tunisie (14-17) 

La Serbie commence la rencontre sans ses titulaires en attaque. Seul le gardien Jandric reste par rapport au reste de son équipe. Darmoul donne le tempo et ses coéquipiers, à l’image de son arrière gauche Aidi qui profite du travail préparatoire et qui perce plusieurs fois la défense serbe. Beaucoup de sanctions également, les serbes défendent très dur mais les arbitres sont très sévères. Tomic prend les choses en main sur le poste de demi-centre et Nikolic fait du bien en arrière droit. Les serbes courent après le score après la première mi-temps alors qu’ils sont largement capables de mener. En deuxième période, les serbes vont complètement craquer. Mentalement ou déjà un coup de fatigue à cause de leur jeu physique ? En tout cas les arrières ne prenaient plus leur responsabilité en attaque et c’était un festival en défense. Jandric n’y peut pas grand chose, tant ses défenseurs ne l’aident pas.

Espagne 21 – 22 Slovénie (11-11)

La Slovénie domine le premier quart d’heure, Ocvirk et les frères Kotal maîtrisent l’attaque slovène, avec un bon gardien. Les espagnols ont un vrai coup de mou et butent sur la défense slovène pendant plusieurs minutes. Pendant ce temps, les slovènes prennent le large à 10-6. C’est le moment que les espagnols choisissent pour faire un sursaut d’orgueil : ils se mettent enfin à faire ce qu’ils savent faire : jouer au handball. Et à la mi-temps, le score est nul (11-11). La deuxième période est d’un aussi niveau que la première. Du beau handball, du beau jeu et de la fluidité pour les deux. Viriles mais correctes, il y a assez peu de boucherie en défense… Jusqu’à la dernière minute où les slovènes enchaînent les sanctions. Ils gagnent cependant d’un petit but, logiquement vue la physionomie du match. Score final 21-22. L’Espagne termine donc deuxième du groupe A et affrontera le troisième du groupe B… C’est à dire la France !

Groupe B

Corée du Sud 38 – 20 Australie (20-15)

La Corée du Sud a posé les deux pieds sur l’accélérateur en deuxième période pour dominer l’Australie. En première période, les australiens tiennent la comparaison un temps, mais finissent par s’épuiser. C’est là que la Corée a fait mal, elle a pu développer son jeu rapide si bien construit. Son demi centre enchaîne les duels et les perforations de la défense australienne sur le secteur central : pivots, 7m, tout le monde en profite. En deuxième période, le gardien coréen fait quelques parades et ses coéquipiers peuvent jouer les contres, les australiens sont dépassés par la vitesse du jeu coréen et s’épuisent à faire des duels qui ne vont pas au bout. L’Australie repart donc bredouille de ce championnat du monde, malgré beaucoup de cœur à l’ouvrage tout au long de la compétition et un superbe état d’esprit.

Suède 41 – 25 Nigéria  (21-14)

Pas de surprise dans ce match, la Suède a clairement dominé le Nigéria de la tête et des épaules. La première mi-temps est disputée pendant un temps, mais la Suède est trop chirurgicale. Chaque passe est maîtrisée et calculée. Les nigérians sont bien trop brouillons pour espérer gêner des suédois remontés comme des pendules et multiplient les pertes de balle, en plus d’avoir des pépins physiques. En deuxième période, la Suède reste en maîtrise, déroule et enchaîne les contres. Le Nigéria est physiquement rincé, les blessés sont nombreux.

A Vigo, Julien Baudry

Pub Espace Pronos EDF

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Dede83 - le 23 juillet 2019 à 08h14

    C’est le moment de se bouger et de se remettre dans le bon sens si on veut continuer dans cette compétition
    Cette équipe de France a gagné beaucoup de titres mais les autres nations évoluent c’est bon pour la visibilité de notre sport; malgré tout j’aimerais beaucoup voir ces garçons finir leurs aventures ensemble en meilleure position
    Ils ne vont plus pour la plupart jouer en U21 et se serait sympa de se quitter en ayant “fait le boulot”

  2. Syahn - le 23 juillet 2019 à 08h31

    Après avoir vu Espagne-Slovenie, mieux vallait tirer l'espagne, ils sont tellement occupés à se rouler par terre en regardant les arbitres et faire les "princesses à domicile" que ça peut passer.

  3. Fabienhrt - le 23 juillet 2019 à 08h37

    à domicile les espagnols seront durs à battre mais si les bleuets en ont la force et la volonté ça passera !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).