Mondial U21 (M) – J1

Des attendus et une surprise

Crédit : IHF

Le mondial junior a commencé à Vigo et Pontevedra en Espagne. La compétition qui s’étendra jusqu’au 28 juillet, jour de finale, a donné ses premières indications sur les états de formes des différentes nations. Une chose de sûre : les bleuets sont bien présents.

Crédit : IHF

On ne s’attendait pas à grand chose du Nigéria, on aurait eu tort d’espérer le contraire. L’équipe de France junior s’est montré solide pour rapidement faire la différence et s’assurer un match de travail (8-1, 11e). Très peu de tir tolérés en première période (12) et un festival des ailiers français : Dylan Nahi (4/6), Gaël Tribillon (8/9), Benjamin Richert (3/3) et Edouard Kempf (9/10) régalent. C’est ce dernier qui sera nommé MVP de la rencontre. Hormis les dernières minutes passées en dilettante, avec un rappel au sérieux de Yohann Delattre à 5 minutes du terme, l’équipe de France a rendu une prestation très propre. Une belle mise en jambe (48-19, SF).

Le Portugal chute d’entrée

Crédit : IHF

Dans le groupe de l’équipe de France, le groupe B, pas de surprise sur ce premier jour. L’Egypte s’est montrée comme le candidat sérieux qu’elle était pour l’équipe de France, en terrassant l’autre petit de la poule, l’Australie (44-17). Dans un match qui devait être le plus équilibré des trois, la Suède a pris le meilleur sur la Corée du Sud (34-28). Au coude à coude à la pause (16-16), les suédois peuvent féliciter leur gardien Gustaf Banke qui aura fait échouer les tireurs coréens en seconde période. Bien plus en réussite devant le but (71% contre 55% pour la Corée), les nordiques peuvent se sentir heureux de s’être extirpés du piège coréen.

La surprise du jour est venu du groupe C. Secoués par le Brésil (28-17, 42e), le Portugal 4e du dernier Euro n’a pas pu rattraper son retard (30-35), malgré un immense Diogo Silva (13/14). Un petit coup de tonnerre, qui met le Portugal dans la difficulté. Car dans le même temps, ni la Croatie face au modeste Kosovo (23-17), ni la Hongrie face au Bahreïn (34-30) ne se faisaient piéger. Les portugais, qui font partie des favoris, sont désormais obligés à un parcours sans faute pour espérer sortir à la 1ère place du groupe.

Des secousses mais des résultats attendus

Crédit : IHF

Pour le reste, pas de surprises mais des frayeurs. Tout d’abord dans un passionnant groupe D, où l’Allemagne ne s’attendait pas à se faire secouer par une très modeste Argentine (17-16, MT). Courageux, les joueurs de l’albiceleste ont malheureusement lâché le cap en seconde période, avec un match devenu à sens unique (43-25, SF) sous l’impulsion du demi-centre allemand Eloy Maldonado (9/9 dont 8 en seconde période). Mais le spectacle dans cette poule avait commencé entre le Danemark et la Norvège (32-31). Les danois avait pourtant largement la main (30-23, 53e), mais se sont effondrés avant d’être sauvés in-extremis par l’ailier droit Nikolai Vinther. Enfin à l’instar de l’Allemagne, l’Islande a mis une mi-temps à prendre le pouls du Chili (10-10), avant de dérouler son handball (26-19).

Finalement, seule la poule A a réservé une journée sans accroc. L’Espagne devant son public n’a pas fait de détail contre les Etats-Unis (34-13). La Serbie a eu des difficultés mais a su se défaire du Japon dans un match âpre (21-19) et enfin le champion d’Europe slovène s’est démis de la Tunisie sans trembler (32-25).

Les résultats – J1

Groupe A : Espagne 34 – 13 Etats-Unis / Slovénie 32 – 25 Tunisie / Serbie 21 – 19 Japon
Groupe B : France 48 – 19 Nigéria / Egypte 44 – 17 Australie / Suède 34 – 26 Corée du Sud
Groupe C : Allemagne 43 – 25 Argentine / Danemark 32 – 31 Norvège / Islande 26 – 19 Chili
Groupe D : Portugal 30 – 35 Brésil / Hongrie 34 – 30 Bahreïn / Croatie 23 – 17 Kosovo

Crédit : IHF

Les meilleurs buteurs – J1

1. Diogo Silva (Portugal) – 13 buts ;
2. Nikolai Vinther (Danemark) – 11 buts ;
2. Jaeseop Shin (Corée du Sud) – 11 buts ;
4. Igniacio Lopez Perez (Argentine) – 10 buts ;
4. Ahmed Fadhul (Bahreïn) – 10 buts

6. Edouard Kempf (France) – 9 buts

Les meilleurs gardiens de buts – J1

1. Viktor Gisil Hallgrimsson (Islande) – 19 arrêts / 53 %
2. Robin Paulsen Haug (Norvège) – 18 arrêts / 37%
3. Gustaf Banke (Suède) – 12 arrêts / 34%
3. Vicente Gonzalez (Chili) -12 arrêts / 34%
5. Christoffer Bonde (Danemark) – 10 arrêts / 34%

8. Gauthier Ivah (France) – 10 arrêts / 50%

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pirate du PCHB - le 17 juillet 2019 à 00h46

    Pas un commentaire, mais une petite question concernant le classement des gardiens ci-dessus:
    Pourquoi Ivah, le français, n’est que 8ème, alors qu’il a un meilleur pourcentage avec autant d’arrêts que Bonde, le danois, qui est 5ème?
    Il doit y avoir une subtilité que j’aurais aimé connaître.
    Merci pour la réponse.

    • Maxime Thomas - le 17 juillet 2019 à 00h54

      La réponse est simple : c’est le classement officiel transmis par l’IHF. Mais on se pose la même je vous rassure !

  2. Pollux - le 17 juillet 2019 à 03h08

    Bonsoir,
    Le pourcentage n’y a apparemment qu’une valeur indicative. Ce qui compte, ce sont seulement le nombre d arrêts et … l’ordre alphabétique, non?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).