Proligue – J11

Valence se rebiffe, Massy gagne le choc

Maxime Arvin-Berod (Valence HB)

Après une longue série de défaites, Valence s’est imposé de justesse à Saran et a retrouvé le sourire. Devant, Limoges s’est imposé à Pontault, Massy a dominé Cesson et Cherbourg reste sur le podium.

« Héroïque ! » Le mot est lâché par Eric Forets, l’entraîneur de Valence, pour qualifier la performance de ses hommes ce vendredi à Saran. Le VHB était en grave panne de confiance après avoir enchaîné huit défaites en championnat, souvent en ayant pourtant bien démarré ses rencontres. C’est encore le cas dans le Loiret, avec trois buts d’avance pris très tôt dans le match (1-4, 5’), un écart qui est même élargi au sortir du premier quart d’heure (6-10, 18’). Avec deux buts dans la dernière minute de la première période dont une réalisation de Romuald Kollé sur la sirène, Saran ne décroche pas (12-13, 30’), et à un quart d’heure de la fin, les deux équipes sont à égalité au score (18-18, 44’).

Valence revient dans la course, Besançon s’en éloigne

Eric Forets (Valence HB)

Mais pour une fois, contrairement aux dernières sorties du VHB, les hommes d’Eric Forets n’ont pas paniqué. « C’est rare, très rare, reconnaît l’entraîneur valentinois. Jusqu’ici, à chaque fois que l’équipe adverse revenait, on plongeait, tout de suite. Et là, je pense qu’on s’est dit qu’à force de plonger, on n’avait plus rien à perdre. On savait qu’on n’était pas favoris, on ne sera pas devant eux à la fin de la saison. » Après plus de cinq minutes sans but, Valence reprend finalement l’avantage (18-19, 50’), et parvient à ne pas se faire passer devant dans une fin de match stressante. Le but d’avance à deux minutes de la fin est conservé jusqu’au bout (24-25). Valence peut pousser un gros ouf de soulagement lorsque la sirène retentit. « Ça fait quand même un long moment qu’on n’a pas gagné, qu’on subit les critiques, la méfiance, les doutes qui sont aussi légitimes, rappelle Eric Forets. Nous, on accuse le coup avec les blessures, les méformes, etc. Mais on ne désunit pas, on croit en ce qu’on fait, et là, vraiment, c’est la victoire de la persévérance. » C’est tout l’inverse pour Saran : le début de saison inconstant des Septors fige le SLHB dans le bas du classement, avec désormais deux points d’avance seulement sur la zone rouge. Malgré, pour une fois, une bonne performance défensive (14 arrêts pour José Manuel Sierra), c’est l’attaque qui a cette fois flanché face au VHB. La coupure Coupe de France de la semaine prochaine permettra peut-être de remobiliser l’équipe de Fabien Courtial.

Artsem Padasinau (Billère Pau Pyrénées HB)

Si Valence revient dans la course au maintien, ce n’est pas le cas de Besançon. Pour son déplacement face à un autre promu, Billère, les Bisontins se savaient attendus pour un match délocalisé pour l’occasion à Pau. Le BHB, dans cette salle plus grande que son habituel Sporting d’Este, rate son entame de rencontre face à un GBDH très motivé (0-4, 6’). Les Béarnais mettent bien quinze minutes à se remettre de ce faux départ pour égaliser (8-8, 21’), mais restent menés à la pause (11-12, 30’). En deuxième période, porté par les arrêts de son portier biélorusse Artsem Padasinau (11 arrêts à 48%), Billère passe devant et creuse l’écart (19-16, 50’), mais l’inévitable Abdoulah Mané (6 buts) égalise dans le money-time (21-21, 57’). Mais Billère a les nerfs solides et prend de nouveau deux buts d’avance en entrant dans la dernière minute pour s’imposer finalement sur la plus petite des marges (23-22). Une victoire très précieuse pour Billère qui s’installe ainsi dans la première partie de tableau, alors que Besançon, toujours bloqué à 3 points, compte désormais cinq points de retard sur le premier non relégable.

De l’air pour Nice et Dijon

Christophe Viennet (Sélestat)

Un premier non relégable qui n’est plus Nice, qui est parvenu à s’imposer à Sélestat. Les Alsaciens, vainqueurs la semaine dernière chez le co-leader Massy, sont retombés dans leurs travers chez eux malgré un bon départ (4-0, 7’ ; 10-4, 16’). Jusqu’au début de la deuxième période, le SAHB dégage de la sérénité et garde un avantage important (24-20, 37’), avant qu’un 5-1 ne remette le Cavigal en selle (25-25, 45’). Mais c’est surtout un 4-0 dans les dix dernières minutes (31-30, 54’ ; 31-34, 57’) qui fait plonger les Bas-Rhinois et plonge le CSI dans l’embarras. Avec notamment huit buts d’Alexis Bon, Nice résiste jusqu’au bout pour l’emporter 34-35. Sélestat met fin d’une manière surprenante à sa série de quatre victoires consécutives.

Pierrick Naudin (Dijon)

Dijon, de son côté, recevait Strasbourg, une équipe qui n’a pas pris de point à l’extérieur cette saison. Les hommes de Denis Lathoud – qui retrouvait un Palais des sports qu’il connaît bien, pour avoir entraîné les Dijonnais de 2006 à 2014 – ouvrent le score, mais sont ensuite menés tout le reste de la partie, face à un solide DMH. L’écart passe de trois (5-2, 8’) à cinq longueurs (12-7, 23’), avant que l’ESSAHB ne recolle à deux buts avant la pause (15-13, 30’). Proches de l’égalisation au retour des vestiaires, Strasbourg replonge finalement (23-17, 41’) et Dijon maîtrise la fin de rencontre sans que son adversaire ne puisse revenir (34-29). C’est un succès important pour Dijon qui garde quatre points d’avance sur la zone rouge et laisse Saran seul premier non relégable. Porté par les huit buts de Pierrick Naudin, le DMH revient sur Strasbourg et, avec cette deuxième victoire consécutive, peut espérer finir dans la première partie de tableau à la trêve.

Limoges leader, Cherbourg dans le rythme

Juan Andreu (Limoges Hand 87)

Cette semaine, il y avait trois chocs entre équipes du haut de tableau. Le premier opposait Pontault-Combault, relégué l’été dernier de Starligue, au leader Limoges. Les Pontellois dominent largement le début de rencontre face à une équipe de Limoges absente en défense, pourtant son point fort en ce début de saison (9-3, 10’). Le leader retrouve assez rapidement ses repères pour revenir dans le match après ces débuts manqués (16-14, 30’). Progressivement, les hommes de Tarik Hayatoune prennent le dessus, en égalisant (20-20, 43’) puis en prenant deux buts d’avance (21-23, 50’). Les Limougeauds ne tremblent pas en fin de rencontre pour décrocher la victoire (25-28). Une victoire importante vu le scénario, où le LH 87 a été bousculé et mené pendant près des trois-quarts du match, et qui lui permet de rester seul leader du championnat. Malgré les huit buts de Théo Avelange Demouge, Pontault continue son parcours en montagnes russes, où les victoires sont suivies de défaites, le nul acquis à Cherbourg la semaine dernière n’étant qu’une pause dans ce sinueux cheminement.

Dmytro Gunko (Cherbourg)

Cherbourg connaît une progression bien plus constante, et dans le sens positif du terme. Les Manchois, invaincus depuis le 20 septembre, recevaient Nancy, candidat sérieux aux play-offs. Alors que le match contre Pontault la semaine dernière a été compliqué et s’est bien terminé avec un point décroché en fin de rencontre, celui de ce vendredi a laissé bien moins de place au doute, avec une entame parfaite (5-1, 7’ ; 9-4, 16’), face à une équipe de Nancy décevante en début de partie, souvent en infériorité numérique. Les Lorrains ne reviennent pas à moins de quatre buts, et comptent six longueurs de retard à la pause (18-12, 30’), avant d’être assommés au retour des vestiaires (23-14, 36’). Cherbourg s’impose en toute maîtrise (34-29), grâce à une nouvelle grosse partie de Dmytro Gunko (7 buts). Malgré les neuf buts de Yann Ducreux, Nancy a raté son rendez-vous en Normandie.

Massy replonge Cesson dans le doute

Arthur Muller (Massy Essonne HB)

Après les dernières semaines agitées du côté de Cesson, la situation a été clarifiée en début de semaine avec le poste d’entraîneur désormais officiellement entre les mains de Sébastien Leriche. Reste maintenant au plus gros budget du championnat à se repositionner dans la course à la montée, et si possible, se rapprocher de la première place. Pour cela, le choc à domicile contre Massy, deuxième, était d’importance capitale. Cesson fait la course en tête en première période (8-6, 18’), porté par les buts de Youenn Cardinal (10 buts au total). Mais Massy est séduisant et reste au contact. Antoine Conta égalise à cinq minutes de la mi-temps (11-11, 25’) et le score est de parité à la pause (14-14, 30’). Le match bascule en faveur de Massy au retour des vestiaires : Arthur Muller donne trois buts d’avance aux Lions (16-19, 38’), puis cinq une dizaine de minutes plus tard (20-25, 49’). Cesson déjoue totalement. « On a vu des joueurs prendre des shoots sans y croire, douter complètement, tirer hors cadre, regrettait Sébastien Leriche auprès de nos confrères d’Ouest-France. Il a manqué de tellement de choses, des tirs de loin, du jeu avec le pivot… On était stérile en attaque et ce n’était pas possible de gagner dans ces conditions. » Avec six buts d’avance à cinq minutes de la fin (22-28, 55’), Massy n’a plus qu’à gérer sa fin de rencontre pour remporter un succès important (25-29). Les Essonniens mettent leur adversaire du soir à trois points et restent au contact de Cherbourg. Pour Cesson, après cette première défaite à domicile en championnat, il faudra finir 2019 avec deux victoires pour rester au contact du trio de tête.

Retrouvez le classement et le calendrier à venir dans l’onglet Résultats.

Mickaël Georgeault (avec Kevin Domas)

Pub Espace Pronos Proligue

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Duval - le 1 décembre 2019 à 11h36

    À tous les détracteurs de Gaudin qui se sont déchaînés à la suite de son éviction…Il semble avant tout que ce sont les joueurs présents sur le terrain les premiers responsables. Leriche est en train de le constater et dans quelques temps ce sera aussi lui la cible de tous les commentaires…

    Bon dimanche devant PSG BARÇA !!

    • cochonne - le 1 décembre 2019 à 14h08

      C'est Leriche qui a recruté un ensemble d'individualités et qui a décidé de garder Cantegrel contre son gré?

  2. Jack3544 - le 1 décembre 2019 à 12h25

    sur les dernières feuilles de matches de Cesson, je ne vois pas Delecroix. Ecarté ou blessé?

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).