Starligue – J10

La guerre des concurrents continue

Derrière Paris, solide leader, cinq équipes sont à égalité à la seconde place. Et certaines vont perdre du terrain cette semaine.

La faute à sa blessure à la cheville contractée face à Flensburg mercredi soir, Nédim Rémili manquera son retour dans son club formateur, Créteil, avec le Paris Saint-Germain. Pas que son équipe ait vraiment besoin de lui pour mettre au pas la lanterne rouge du championnat, mais on imagine le gaucher un peu triste de ne pas affronter un USC où son père occupe le poste de directeur général. Mais, si la logique sportive suit son cours, ce devrait être le seul nuage au dessus de la tête des Parisiens ce mercredi soir. Le leader, au calendrier moins compliqué que ses poursuivants, va tranquillement pouvoir regarder la concurrence s’entretuer et, à ce petit jeu, accroitre son avance. Deux des cinq équipes actuellement positionnées sur le fauteuil de dauphin s’affrontent mercredi soir : Montpellier et Aix. “C’est un match très important contre un concurrent direct, mais pas capital” note Patrice Canayer, dont les hommes ont su rapidement rebondir dimanche en Champions League après leur défaite à Paris en championnat. Une seule fois, dans l’histoire, Aix s’est imposé face au MHB. C’était il y a deux saisons, à Bougnol. Le PAUC a prouvé ce weekend, en allant maitriser Chambéry au Phare, qu’il savait voyager. Nîmes, à domicile face à Chartres, ne devrait pas connaitre autant de soucis. Pourquoi ? Car la base arrière chartraine est dépeuplée et risque de l’être encore quelques semaines. Sergyi Onufryienko, Dan-Emil Racotea et Vasja Furlan ne reverront plus les parquets avant l’année 2020, tandis que Jakub Mikita sera bien présent, mais embêté par des soucis de hanche. Le premier est déjà passé sur le billard, l’opération du second est programmée pour début décembre. En attendant, les dirigeants cherchent un joker et les coéquipiers vont de voir faire le dos rond.

Tremblay, deux semaines cruciales

Autre équipe pas au mieux, Tremblay, qui se déplace du côté de Dunkerque. Avec leurs quatre petits points, les Tremblaysiens sont dans la zone rouge et pour eux, les deux semaines à venir sont cruciales. Dans le Nord d’abord, puis à Chartres, il va falloir prendre des points, parce qu’ensuite ece sont Paris et Aix qui arrivent avant les fêtes. Du côté d’Ivry, on cherche son second souffle après un début de saison canon. Les derniers adversaires (Paris, Montpellier et Nantes) n’ont pas aidé et pas sûr que le déplacement à Toulouse soit plus simple à aborder. Des prétendants à la seconde place, Nantes possède certainement le calendrier le plus compliqué avant la trêve, à commencer par la réception d’Istres ce mercredi. Deux fois que le H rate ses sorties à domicile. Dimanche, en coupe d’Europe, il a sauvé l’essentiel, la victoire, ce qui n’avait pas été le cas face à Toulouse quelques jours auparavant. A voir si le message d’Alberto Entrerrios a été entendu. Celui d’Erick Mathé à Chambéry est-il mieux passé ? Le technicien savoyard ne cesse de se plaindre des trous d’air que connait son équipe, incapable de tenir 60 minutes sur un même rythme. Résultat, les Savoyards n’ont plus pris de points depuis un mois. Et le déplacement chez un Saint-Raphaël remis dans le bon sens est loin d’être le moyen le plus simple de prendre des points…

Le programme de la dixième journée :

Mercredi 20 novembre
Créteil – Paris à 20h30 (en direct sur beIN Sports Max 5)
Dunkerque – Tremblay à 20h30 (en direct sur beIN Sports Max 6)
Nantes – Istres à 20h30 (en direct sur beIN Sports Max 7)
Nîmes – Chartres à 20h30 (en direct sur beIN Sports Max 8)
Toulouse – Ivry à 20h30 (en direct sur beIN Sports Max 9)
Montpellier – Aix à 20h45 (en direct sur beIN Sports 1)

Jeudi 21 novembre
Saint-Raphaël – Chambéry à 20h45 (en direct sur beIN Sports 1)

Kevin Domas

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Barto04 - le 20 novembre 2019 à 12h34

    Pour le calendrier le plus difficile des 5 poursuivants ça se discute
    Le H doit jouer Istres et Aix a Domicile et se déplacer à Chambery et Montpellier ( + EHF et CDL)
    Le MHB recoit Aix, Dunkerque et Nantes et se déplace à Toulouse ( + 2 LDC et Le PSG en coupe de la ligue )
    Le PAUC se déplace à Montpellier et Nantes et reçoit Nîmes et Tremblay (+ EHF et CDL)
    l'USAM et le FENIX ont le calendrier le plus favorable pour être 2e à la trêve puisqu'ils ne jouent qu'Aix ( ext.) et Montpellier (Dom) dans les 6 premiers

    Au gré des formes respectives j'aurais plutôt tendance à dire que le calendrier le fin de saison le plus tendu est celui du MHB avec l'accumulation des matchs et des adversaires de haut niveau et ce même s'ils reçoivent 3 fois en championnat. le MHB et LE H n'ont pas de marge cette saison et Aix et Toulouse n'ont rien a perdre. Nîmes peut être un peu plus que ces 2 derniers s'ils visent la LDC la saison prochaine

  2. tyraix - le 20 novembre 2019 à 13h51

    Aix a clairement un coup à jouer ce soir à Montpellier

    • Chab - le 20 novembre 2019 à 17h21

      Match arbitré par Sami / Bounouara.
      Toujours mieux que les Frères Gasmi mais ça rassure pas quand même…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).