Starligue – J20

Aix fait une bonne affaire contre Nîmes

Aymeric Minne (Aix)

Solide, le PAUC s’est offert Nîmes en clôture de la vingtième journée de Starligue (25-21, FM). Une victoire qui conforte les Aixois à leur sixième place, devant Toulouse et Saint-Raphaël. Une belle opération en vue de la course aux places européennes. 

Aix a sorti une prestation solide ce jeudi face à Nîmes qui aurait pu grignoter du terrain sur Montpellier, troisième à trois points. En bonne forme depuis la victoire à Saint-Raphaël (24-28), Aix a livré un gros match ce soir, pour faire tomber la formation de Franck Maurice pour la première fois en 2019 en championnat. Une belle performance à mettre à l’actif de Jérome Fernandez et de tout son collectif qui ont enfermé les nîmois dans un piège bien orchestré.  « Ce qui m’a marqué ce soir, c’est que mon équipe avait plus envie de gagner ce soir et Dieu sait que Nîmes avait envie de gagner chez nous, se satisfaisait le coach aixois. Je pense qu’avec cet été d’esprit on pourra aller à Chambéry en bon outsider ».

En attaque placée tout d’abord, où la base arrière gardoise s’est cassé les dents sur Karl Konan et Morten Bjornshuage très solides. A continuer à s’empêtrer dans ce secteur central, les Gardois en ont oublié leurs ailiers, qui n’ont pas touché beaucoup ballons. « On a voulu absolument jouer vers le centre alors qu’il fallait écarter les ballons, regrettait Franck Maurice. On a réussi à parfois le faire, pas assez à mon goût, quand on arrivait à avoir un peu de continuité pour trouver des solutions on a buté sur Pardin ».  Du pain béni donc pour pour le portier aixois qui a bien fait le travail derrière avec 12 arrêts (40% de réussite). Ajouté à cela, la bande de Fernandez a été très vigilante sur le jeu rapide des Gardois, qui n’ont pas pu monter les ballons comme ils ont l’habitude de le faire. « Je pense qu’on se rappelait du match aller et on sait que Nîmes est très performant dans ce secteur de jeu, du début jusqu’à la fin on a été solide, sans faire de grosse faute et c’est un point positif pour nous ce soir » avouait Jérôme Fernandez. Une recette payante qui leur permettait de faire la course en tête en première période (14-10, MT).

Nîmes n’était d’ailleurs pas aidé par les coups du sort. D’abord la blessure de Quentin Dupuy (cheville), obligeant Franck Maurice à changer rapidement ses plans puis celle de Luc Tobie en deuxième période (cheville aussi). L’arrière gauche est pourtant retourné au charbon pour essayer d’aider ses coéquipiers en deuxième période en défense. Mais cela n’a pas suffi. Les occasions étaient bien présentes pour revenir, sur des situations franches à six mètres notamment. Mais il y avait toujours Wesley Pardin sur leur chemin qui est resté sur son rythme pendant toute la rencontre. Même sans Aymeric Minne (lui aussi touché à la cheville) qui a une nouvelle fois porté les siens, Aix s’est offert une belle victoire dans une salle bien garnie, qui lui met un bon pied sur cette sixième place au classement. En revanche, à Nîmes, pas de quoi s’inquiéter, cette défaite n’a pas une grande incidence, si ce n’est que Chambéry n’est plus qu’à un point derrière.

A Aix, Maxime Cohen.

HandNews nouvelle application

35 CommentairesPoster un commentaire

  1. Crazy Hand - le 5 avril 2019 à 07h51

    Pas grand-chose à dire
    Prise quasiment à 2 sur Nyateu : bien joué tactiquement…

    22-19 (Aix à 1 de moins)… tir au poste d’ail/ar droit pour Goni Leoz (au bout du refus de jeu ? Je ne me souviens plus) qui tape la cheville de Desbonnet puis un poteau, roule sur la ligne puis re poteau…
    Contre attaque, prise d’intervalle de Suty, Pardin a la main ferme: grand arrêt

    A mon ami JBClamence35… C’est ce que j’évoquais l’autre jour, 1 arrêt partout pour les gardiens… et pourtant! Comment ne pas voir hier les limites de Desbonnet qui dès que les tireurs sont un ton au dessus, les chiffres peuvent être là, ça ne masque pas le point faible nîmois.
    Si on met Pardin dans la cage nîmoise, le résultat n’est pas le même.
    Déception d’avoir vu Minne sortir bien trop tôt.
    D’ailleurs, il faudrait peut-être se mettre à bosser la vidéo de ses tirs, de ses choix d’impacts… parce que ça score un peu trop facilement..

    • jbclamence35 - le 5 avril 2019 à 10h02

      Bien sûr, ça rejoint ce qu'on se disait la dernière fois ! Après, comme la dernière fois, il ne faut pas dénigrer automatiquement le nombre d'arrêts : au final, il y a bien 2 arrêts car Desbonnet et Pardin ont tous les deux empêché un but. Après leurs arrêts sont à valoriser différemment.

  2. jt73chy - le 5 avril 2019 à 08h30

    Pas une grande incidence pour Nimes , ah bon. Ils leur restent 6 matchs à jouer dont 3 déplacements à Paris, Nantes et Chambéry et 1 match à Domicile contre Montpellier. Ils reçoivent également Ivry et Istres qui jouent leurs survie en Championnat.

    La 4ème place va être dur à garder, d'autant que le goal average particulier est actuellement en faveur de Chambéry ( 5).
    Si en plus, Dupuy et Tobie sont blessés ça va devenir compliqué.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).