Starligue – J22

Paris sacré champion à Aix

(Paris)

Après la terrible désillusion subie ce week-end en Ligue des Champions, Paris s’est ressaisi à Aix, où il était impératif de gagner pour valider le titre de champion de France. C’est désormais chose faite pour les coéquipiers de Nikola Karabatic qui ont tout de même eu du mal à se mettre dans le rythme de la rencontre. En début de match, les Aixois propres, sont parvenus à mettre à mal la défense parisienne, pourtant bien aidée par Thierry Omeyer en profitant de la fraicheur de Valentin Porte et la puissance de Karl Konan (8-6, 21e). Cela n’aura pourtant pas suffi pour garder l’avance jusqu’à la pause. Les Provençaux, moins appliqués, lâchant plus de ballons aux Parisiens ont cédé le peu de marge qu’ils avaient. Suffisant donc pour que le PSG s’engouffre dans la brèche pour retrouver des couleurs (10-12, MT). C’était donc cet élan dont avaient besoin les Parisiens pour aller glaner un titre qui leur tendait les bras. Dans une rencontre qui avait toujours du mal à s’emballer, ils prenaient doucement le large (10-15, 37e). Aix a dû attendre sept minutes pour marquer son premier but par l’intermédiaire d’Ayemric Minne que l’on a connu plus inspiré (11-15, 38e). C’est donc tranquillement, que Paris s’est offert son sixième titre de champion de France de son histoire, après une victoire maîtrisée face à Aix (20-29, FM), qui vient contraster avec la désillusion de dimanche en Ligue des Champions.

Maxime Cohen

HandNews nouvelle application

32 CommentairesPoster un commentaire

  1. Doudou - le 9 mai 2019 à 22h21

    Valentin Porte est à Aix ? 😛

  2. julien - le 9 mai 2019 à 22h37

    Quasi sans faute en championnat mais bon une fois encore l’objectif majeur depuis des années est raté et pas qu’un peu cette saison avec cette non qualif au F4..

    Le discours de Martini en début de match sur la “puissance financière” du PSG inférieure à celle de Barcelone (cas Cindric impossible à acheter et à offrir un tel salaire pour Paris contrairement au Barça) et Veszprem (et sans doute d’autres comme Kiel…) malgré des chiffres officiels qui disent le contraire, n’est pas très rassurant pour l’avenir et pour une fois je crois que Martini ne fait pas de langue de bois cette “limite” financière voire de réduction du budget (masse salariale) actuelle et à venir : départs de Gensheimer qui n’a d’ailleurs pas reçu de proposition de prolongation du PSG, Sagosen pour qui le PSG ne pouvait pas s’aligner par rapport au salaire proposé par Kiel, départ de Nahi pour Kielce avec un meilleur salaire qu’à Paris…

    Bref, on peut presque se demander si les “énormes” salaires de Karabatic et Hansen ne vont pas devenir bientôt un poids dans les années futures pour le PSG dont le banc est loin d’être ouf pour un budget de 17M et officiellement plus gros budget sur la planète handball bien que comme dit plus haut, les budgets des autres grands clubs (Barcelone, Veszprem, Kiel..) et notamment les masses salariales n’ont peut-être pas grand chose à envier au PSG : il me semble notamment que certains salaires de Veszprem (Nagy par exemple) sont directement payés par des sponsors et donc non inclus dans le budget du club.. et comme souvent dit les charges des autres clubs sont souvent bien inférieurs à l’étranger par rapport en France…

    Bref, un désengagement de plus en plus important de QSI dans un proche futur ne semble pas si anecdotique et le PSG ferait mieux d’assurer ses arrières s’ils ne veulent pas se retrouver prochainement dans le même cas que le Vardar..

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).