Starligue – J5

Paris tout en maîtrise à Nîmes

Le leader de Starligue reste Paris : les hommes de Raul Gonzalez se sont imposés avec maîtrise au Parnasse face à des Nîmois qui n’ont pas démérité (28-31).

Vainqueur de tous ses matchs depuis le début de la saison toutes compétitions confondues, le Paris Saint-Germain venait à Nîmes avec l’envie de conserver deux points d’avance sur ses poursuivants. L’entame de match très réussie lui en donne les moyens : la défense 1-5 gêne les assauts nîmois, Vincent Gérard réalise quelques arrêts et le jeu en contre permet à Paris de creuser un premier écart (2-6, 8′). Après le temps-mort posé par Frank Maurice (3-7, 11′), où le coach de l’USAM reproche à ses joueurs leur timidité, les Nîmois se lâchent davantage et parviennent à réduire l’écart (9-11, 20′). La Green Team profite notamment de la bonne entrée de Nicolas Nieto, solide en défense et auteur de trois buts en attaque en première période. Un bémol néanmoins : après avoir marqué (12′), Elohim Prandi se tord la cheville et ne joue plus en première période. Sur la fin de la première période, Paris garde néanmoins le contrôle sur la partie, et Nîmes atteint les vestiaires avec trois buts de retard, finissant sur un gros shoot de Micke Brasseleur (13-16, 30′).

Theodor Paul (Nîmes)

Plus de peur que de mal pour Prandi qui revient sur le terrain en deuxième période. Mais l’USAM démarre mal la deuxième période, bloqué en attaque par la bonne défense parisienne alors que, en face, Paris ne tremble pas pour creuser l’écart (14-20, 35′). L’USAM réagit, et plutôt bien : en adoptant à son tour la défense 1-5, Nîmes met en difficulté les tireurs parisiens, et l’entrée de Theodor Paul fait aussi du bien. Prandi (9 buts au total) enchaîne les boulets de canon et Nîmes revient à deux buts (25-27, 50′). Mais deux éléments viennent couper l’élan des Verts : le deux minutes pris par Luc Tobie et le temps-mort bien placé par Raul Gonzalez. Le PSG gère son tempo, et reprend son matelas de quatre buts d’avance (25-29, 53′). Les Parisiens dégagent toujours autant de sérénité en fin de rencontre pour s’imposer finalement de trois buts (28-31). Le PSG, porté par un excellent Nedim Remili (10 buts), a livré la partie qu’il fallait face à une équipe qui l’a souvent bien embêté par le passé. Les Parisiens vont pouvoir désormais souffler en fin de semaine, après leur neuvième victoire de la saison en autant de rencontres, quand Nîmes devra sortir le bleu de chauffe dimanche, en Coupe de la Ligue, à Nancy.

La feuille de match

USAM Nîmes – Paris Saint-Germain HB : 28-31 (13-16).

Arbitres : Mmes Bonaventura.

Nîmes : Desbonnet 8 arrêts sur 31 tirs (0/1 pen.), Paul 6/14 (0/2 pen.) – Gallego 1/2, Rebichon (cap.) 2/2, Salou 1/2, Nyateu 1/4, Dupuy, Guigou 0/1, Kaabeche, Tobie 5/10, Acquevillo 0/2, Nieto 3/3, Prandi 9/12, George 2/2, Sanad 2/2 (dont 1/1 pen.), Brasseleur 2/4. Entraîneur : Franck Maurice. Exclusions : Sanad (9′), Salou (16′), Nieto (28′), Tobie (51′).

Paris : Gérard 10 arrêts sur 38 tirs (0/1 pen.), Corrales – Ntanzi, Sigurdsson 2/2, Keita, Kounkoud 1/2, Toft Hansen 0/1, Remili 10/15 (dont 3/3 pen.), Abalo 1/3, Kempf, Syprzak 1/1, L. Karabatic (cap.) 5/6, Morros, N. Karabatic 5/10, Ekdahl du Rietz 6/11, Nahi. Entraîneur : Raul Gonzalez. Exclusions : Remili (17′).

Mickaël Georgeault

30 CommentairesPoster un commentaire

  1. Philippemhb - le 3 octobre 2019 à 22h58

    Quand je pense que va s'ajouter à cette équipe de Paris, Prandi, Grébille, Genty, Ferran Solle et Kristopans…..je me dis que ça va être de plus en plus dur de faire un résultat contre elle.
    Cela dit, dommage que l'équipe de Nîmes ait été un peu brouillonne et approximative durant la partie car il y avait quelque-chose a faire pour l'USAM…
    Quand a Brasseleur, si je devais lui donner un surnom ce serait "courant alternatif"……

  2. Crazy Hand - le 4 octobre 2019 à 00h03

    @Philippemhb:
    Oui, Brasseleur capable de beaux buts… comme de gestes dignes de minimes… ‘fin, de jeunes qui ont des carences en psycho-motricité.. bref
    Paris au dessus.
    Mais bravo à F. Maurice d’avoir tenté, réagi et su faire évoluer sa défense pour que Paris soit gêné. Et puis, il ne l’a pas tenté à la 57ème. Ça avait du sens.
    Bravo à T. Paul, pour être ce gardien de l’ombre, avec son petit niveau, qui à chaque fois qu’il rentre, apporte quand même quelque chose. Une fois de plus, ceux qui évoquent Desbonnet en EDF doivent être enfin convaincus que dès que le niveau des tireurs augmente, les stats deviennent calamiteuses. Ce serait une gageure que de l’imaginer en bleu.
    Enfin, j’ai toujours fustigé les sœurs Bonnaventura… voire même accablé très durement. Cela fait bien longtemps que je ne les ai pas vu « nulles ». Je trouve qu’elles progressent année après année. Elles semblent d’ailleurs gagner le respect de joueurs toujours plus nombreux. Le match n’était pas compliqué à arbitrer, mais elles l’ont tenu. Attention, quelques erreurs sont toujours possibles et objectivement, toutes les paires en font. Mais elles, que de progrès !
    Bravo à elles !
    Nantes devrait s’imposer au Parnasse le 7/11..
    Nîmes a intérêt à prendre des points à Toulouse

    • Averell - le 4 octobre 2019 à 08h06

      Je ne sais pas si Desbonnet a le niveau EDF, mais sur le match de ce soir, les stats lui donnent 8/31 contre 10/38 pour Gerard. Donc on est sensiblement dans les memes pourcentages, et pourtant le niveau des tireurs etait plus eleve d'un cote que de l'autre et l'un des 2 est en EDF…
      J'ajouterais qu'on ne peut pas dire non plus qu'il a ete beaucoup aide par sa defense qui a laisse beaucoup de liberte aux tireurs parisiens et a leurs pivots. Ca n'aide pas a realiser un grand match…
      Apres, Desbonnet est quand meme un des gardiens les plus reguliers du championnat de France depuis 2-3 saisons, en etant bien classe dans les statistiques de parades. Alors oui, je sais, les stats ne font pas tout, mais n'empeche que j'ai toujours autant de mal a comprendre pourquoi il est autant critique, en particulier par ses propres supporters…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).