Starligue

Les 7 gardiens à suivre cette saison

Emil Nielsen (HBC Nantes)

Dans cet article, nous vous présentons les 7 gardiens de but que la rédaction suivra plus particulièrement cette saison. Pour être considéré « à suivre », un joueur doit présenter de belles promesses, sans être pour autant une star reconnue ou une valeur sûre de notre championnat. En conséquence, il n’y aura pas de Corrales, Gérard, Sego, ou autre Genty dans la liste à venir, mais plutôt des joueurs qui pourraient confirmer leur potentiel ou surprendre tout le monde en 2019-2020.

  1. Arnaud Tabarand, Istres (33 ans)

Valeur sûre à l’étage inférieure avec Billère depuis 2014, Tabarand rejoint Istres pour remplacer Robin Capelle parti à la retraite. Après une saison 2018-2019 en N1 dans le Béarn, le gardien de 33 ans retrouve l’élite 6 ans après sa dernière apparition. Gardien d’expérience, de caractère et reconnu par ses pairs en Proligue, il formera un beau duo avec Mehdi Harbaoui. Potentiellement peu connu de ses adversaires dans un premier temps, il pourrait bien les surprendre et aider ainsi les Provençaux dans leur quête du maintien.

  1. Cesar Almeida, Toulouse (30 ans)

Habitué des compétitions internationales avec le Brésil, Cesar Almeida arrive à point nommé au Fénix. Le club toulousain a en effet perdu le précieux Yassine Idrissi à l’intersaison et se retrouve avec une nouvelle paire de gardiens pour cette saison avec le brésilien et Jeff  Lettens. Arrivé de Granollers, ce gardien qui avait pu faire douter les Bleus en janvier dernier, aura fort à faire dans une équipe qui a beaucoup changé et dont les résultats dépendront forcément de ses performances.

  1. Mickaël Robin, Créteil (34 ans)

On lui promettait, il y a une dizaine d’années, la succession d’Omeyer en équipe de France. Le destin et ses péripéties en ont voulu autrement. Mais, après deux saisons en Proligue, nous retrouvons avec plaisir Mickaël Robin dans l’élite, capitaine de l’US Créteil et auréolé du titre de meilleur gardien de Proligue. Dans quelle mesure pourra-t-il aider ses coéquipiers dans l’obtention du maintien ? Pourra-t-il répéter ses fabuleuses performances qui l’avaient poussé, en 2012-2013, proches de la barre des 300 arrêts sur une saison avec Montpellier ? A 34 ans, dans la force de l’âge et avec toute son expérience, Mickaël Robin peut réaliser une grande saison et retrouver la place qu’il mérite parmi les meilleurs gardiens français.

  1. Julien Meyer, Chambéry (22 ans)

Dans l’ombre d’un Yann Genty stratosphérique la saison dernière, le temps de jeu de Julien Meyer a fondu en Savoie. Mais avec le départ planifié de Genty à l’été 2020 et la prolongation de Meyer jusqu’en 2022, Erick Mathé pourrait être amené cette saison à faire plus jouer le jeune Alsacien. Globalement performant lorsque le technicien savoyard a fait appel à lui la saison dernière, notamment en Coupe de France, Julien Meyer représente un bel atout pour la défense chambérienne. Ses performances seront d’autant plus scrutées en vue des échéances en équipe de France, dans la hiérarchie de laquelle Meyer a reculé à cause de son faible temps de jeu. Même s’il est encore jeune, cette saison pourrait amorcer un nouveau départ dans sa carrière. 

  1. Emil Nielsen, Nantes (22 ans)

Le jeune Danois s’est fait un nom lors des deux dernières saisons en Ligue des Champions. Ses performances de très haut niveau contre les plus grosses écuries, comme Veszprem ou le Paris Saint-Germain, ont braqué les projecteurs sur ce gardien au physique impressionnant (1m95 pour 120 kg). Nantes tient entre ses mains un diamant brut, pas encore parfaitement régulier au plus haut niveau. C’est pourquoi nous scruterons particulièrement Nielsen cette saison. Comment s’adaptera le jeune gardien ? La paire Nielsen-Dumoulin sera-t-elle suffisamment solide pour le H qui a tant changé cet été ?

  1. Rémi Desbonnet, Nîmes (27 ans)

Peut-être n’était-il pas nécessaire de mettre Rémi Desbonnet dans la liste des gardiens à suivre ? Le tempérament du Nîmois fait, qu’à l’image de ses coéquipiers, il est difficile de l’oublier ! Et, outre son caractère, Desbonnet vient d’enchaîner deux très grosses saisons sur le plan statistique, s’inscrivant parmi les meilleurs gardiens du championnat. Cependant, comme pour son club, la saison à venir peut être un tournant pour le gardien gardois. Nîmes, qui retrouve l’Europe, s’est considérablement renforcé, et va être réellement attendu cette saison car tout le monde connaît désormais les « petits » hommes verts et leurs pouvoirs. Dès lors, la saison de Rémi Desbonnet vaudra la peine d’être suivie car si l’ancien Montpelliérain arrive à régulariser ses performances de très haut niveau, le vaisseau nîmois pourrait aller très loin.

  1. Samir Bellahcene, Dunkerque (24 ans)

Voilà deux saisons que l’ancien Montpellierain fait partie du paysage de la Lidlstarligue. Après son explosion avec presque 300 arrêts à Massy, Bellahcene a confirmé, la saison dernière avec Dunkerque, où il a été élu meilleur joueur de l’année par les supporters nordistes. La paire qu’il forme avec Grams a été performante et, au vu de la stabilité que présente le club cette saison, elle pourrait être le socle d’un retour en grâce pour l’USDK. L’occasion pour Bellahcene de s’affirmer encore plus au très haut niveau… et rêver plus grand ?

Tristan Paloc

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. monpartagedexperience - le 26 août 2019 à 16h06

    pas de cantegrel ici? 😉

  2. Crazy Hand - le 26 août 2019 à 21h04

    Si j’étais président de club, mes priorités de recrutement serait :
    1) Nielsen
    2) Meyer
    3) Bellahcene
    4) Robin
    5) Almeida
    6) Desbonnet
    7) Tabarand

    Et vous les copains?

  3. Likovic - le 26 août 2019 à 23h26

    Dans l’ordre j’aurais mis ça aussi je pense en mettant Bellahcene en 2 , j’ai du mal à croire en Meyer on sent un certain relâchement chez lui ….

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).