Starligue

Les 7 pivots à suivre cette saison

Les vacances se terminent, les cartables sont prêts, c’est la rentrée. Notre moral fait grise mine, mais heureusement, demain la LidlStarligue reprend ! Nous terminons donc aujourd’hui notre tour des joueurs à suivre par le poste de pivot. Que des Français cette fois-ci ! Des (très) jeunes, des plus expérimentés, des styles différents… Bref, un bel éventail des rôles que peut jouer un pivot dans notre beau championnat. Encore une fois, n’oubliez pas que nous ne parlons pas ici des valeurs sûres de notre championnat comme Tournat, Karabatic, Toft Hansen… Nous essayons de mettre en lumière certains joueurs en qui nous croyons pour cette saison. Bonne lecture à tous et bonne saison !

  1. Edgar Dentz, Chartres (21 ans)

Il n’est pas la recrue la plus prestigieuse du Chartres Métropole Handball. Néanmoins, l’ancien Nancéien a un beau potentiel à exploiter et aura l’occasion de jouer en complément de Youssef Ben Ali. Auteur de 59 buts en 20 matchs la saison dernière, Edgar Dentz pourrait obtenir du temps de jeu. Encore un peu méconnu au haut niveau, du fait notamment de l’embouteillage de talents dans sa génération 1998-1999 (Mapu, Dourte, Poyet, Brouzet…), Dentz sera un peu plus exposé cette saison. A lui d’en profiter pour s’établir durablement dans l’élite

  1. Louis Roche, Istres (27 ans)

Non conservé par Chartres (qui l’a donc remplacé par Dentz), Louis Roche était un des éléments emblématiques du club eurélien. Solide des deux côtés du terrain, Roche va renforcer l’effectif istréen et aura sans doute un temps de jeu conséquent. Les Provençaux misent en effet sur l’ancien Nantais pour remplacer Branko Kankaras, parti pour Brest, qui a réalisé une très bonne saison et contribué au maintien du club. Louis Roche sera donc à observer car le destin du club d’Istres se jouera en partie sur sa capacité à se réadapter à l’élite. Dans tous les cas, Istres détient en Roche un soldat valeureux et plein de panache.

  1. Hugo Brouzet, Chambéry (20 ans)

Petite révélation de la saison passée à Chambéry, Hugo Brouzet doit continuer sa progression cette saison. Avec ses 2m06, le jeune Savoyard a enchaîné quelques performances très intéressantes en défense dans le collectif d’Érick Mathé. Charge à lui de confirmer ses aptitudes défensives et d’essayer de gratter du temps de jeu en attaque.

  1. Rémi Leventoux, Toulouse (27 ans)

Presque 60 buts pour Rémi Leventoux la saison dernière à Pontault, soit presque deux fois plus que son total sur les deux saisons précédentes en Proligue ! Leventoux a été une satisfaction du collectif ponto-combalusien tant en attaque qu’en défense. Ses performances ont ainsi attiré l’œil d’un maître ès sciences du pivot : Philippe Gardent. L’ancien Montpelliérain rejoint donc l’effectif de « Boule » et va pouvoir sans doute y progresser. Il formera une triplette monstrueuse physiquement avec les mastodontes Bonilauri et Jakobsen !

  1. Valentin Aman, Créteil (28 ans)

Après 3 saisons très convaincantes en Proligue (à Pontault puis à Créteil l’an passé), Valentin Aman retrouve enfin la première division. Il a vraiment impressionné par son impact et sa régularité la saison passée avec les Cristoliens en inscrivant pas moins de 108 buts sur la saison ! Possédant déjà une petite expérience dans l’élite avec deux saisons à Sélestat entre 2011 et 2013, le solide Aman sera l’une des clefs de voûte de l’effectif cristolien.

  1. Jonathan Mapu, Saint-Raphaël (21 ans)

Capitaine de l’équipe de France championne du monde cet été, on attend beaucoup de Jonathan Mapu cette saison. S’il reste a priori la doublure du redoutable Lynggaard, le jeune Mapu va cependant sans doute encore gagner en temps de jeu et pouvoir se révéler dans la durée au plus haut niveau. Espérons que le nouveau staff raphaelois lui donne sa chance et qu’il la saisisse.

  1. Johannes Marescot, Chambéry (25 ans)

Trois saisons que Marescot performe en Starligue. On parle cependant relativement peu du Chambérien qui, s’il confirme cette saison, pourrait légitimement venir toquer à la porte de l’équipe de France. Très solide (1m94 pour 110 kg) mais assez mobile, Marescot semble arriver à maturité. Les dernières saisons ont servi à parfaire sa formation. Plus propre en défense, plus clinique en attaque, mieux préparé physiquement, il est à nos yeux LE pivot à suivre cette saison.

Tristan Paloc

11 CommentairesPoster un commentaire

  1. jeff - le 3 septembre 2019 à 13h10

    Pour le petit Hugo Brouzet, 206cm’ c’était l’an dernier, il a gagné 2cm depuis…

  2. cochonne - le 3 septembre 2019 à 13h40

    Bonjour
    Personnellement j'aurais remplace l'un des deux chambériens par Gabriel Nyembo.p à Dunkerque .

    • jbclamence35 - le 3 septembre 2019 à 15h36

      Nyembo qui est très bon effectivement. Je sais pas trop comment ça va s'organiser à Dunkerque avec les pivots.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).