Starligue

Saint-Raphaël a changé sans changer


Jamais Saint-Raphaël n’avait fini la saison à un classement aussi bas que la septième place. Sans coupe d’Europe cette saison, les Varois vont tenter de faire mieux, avec un nouveau duo d’entraineurs sur le banc.

La même voiture, mais avec un conducteur différent. C’est ainsi qu’on pourrait décrire l’équipe de Saint-Raphaël à l’amorce de cette nouvelle saison. L’effectif n’a pas bougé d’un iota depuis juin dernier, et à l’époque où la stabilité n’est plus qu’une évocation de président utopique, c’est une vraie rareté. Pas une recrue, pas un départ, si on excepte celui déjà entériné de Miroslav Jurka et celui de Romains Mathias, rarement utilisé. Mais le seul changement opéré par les dirigeants varois cet été ne serait-il pas le plus important possible ? Après avoir emmené le club tout en haut de l’échelle européenne, Joël Da Silva n’a pas été conservé, remplacé par son ancien adjoint Dan-Rares Fortuneanu. “Pour moi, c’est une grande fierté. J’ai été joueur longtemps ici, mais entrainer cette équipe n’a jamais été un objectif. L’important, c’était que le club ait des résultats. Si les dirigeants pensent que pour y arriver, je suis la personne qu’il faut, super !” sourit l’ancien demi-centre roumain qui sera accompagné sur le banc de touche par Wissem Hmam. L’ancien défenseur a passé ses diplômes l’an dernier et viendra apporter son expérience sur le banc de touche. Cet attelage inédit aura pour mission de redonner “du caractère” à l’effectif. “Wissem est quelqu’un avec qui j’échangeais déjà beaucoup quand il était sur le terrain. Il va beaucoup m’aider à construire les principes défensifs cette saison” appuie Fortuneanu.

Finie la saison de transition

Car c’est bien dans ce secteur que le bât a blessé la saison dernière. Il y a encore de cela quelques saisons, la perspective de devoir affronter les Varois, c’était une soirée compliquée à l’horizon, à passer soixante minutes la tête dans la machine à laver. Mais au terme du dernier exercice, le SRVHB pointait à la dixième place au classement des défenses. Et la recette pour retrouver les sommets ne passera pas par quinze chemins. “Il va falloir retrouver un état d’esprit conquérant, de l’agressivité, de la solidarité. A tous les matchs, je veux que mes joueurs n’aient qu’une idée en tête : prendre le moins de buts possible” insiste le nouvel entraineur. Qui pourra s’appuyer sur l’expérience collective acquise la saison passée. Si, l’été dernier, le mot d’ordre était à la transition, avec le départs des anciens (Krantz, Abily) et l’intégration de nombreux jeunes, tout cela est désormais de l’histoire ancienne. Et l’absence de mouvement dans l’effectif pourrait bien être la plus grande force raphaëloise, à entendre Fortuneanu : “Quand les gens regardent, ils peuvent penser que c’est un handicap. Mais pour moi, c’est la suite d’un cycle. Normalement, on part sur trous ou quatre ans avec un effectif, on est donc à la deuxième année. On changera peut-être quelques choses plus tard, mais il y a suffisamment de qualité dans ce groupe pour faire des choses intéressantes.”

Retrouver les places européennes

Les premier signes, en tout cas, sont encourageants. Saint-Raphaël vient de remporter le tournoi du soleil en battant Toulouse en finale, une semaine après avoir fait bonne figure en Allemagne, face à des équipes plus avancées dans leur préparation. Il y a bien un ou deux petits bobos par ci, par là, mais pour l’instant, tout est dans les clous. Ces premiers signes positifs seront-ils suffisants pour retrouver l’Europe en fin de saison, objectif affiché ? En tout cas, Fortuneanu aimerait retrouver l’odeur des matchs du weekend qui ont fait l’essence des dernières saisons dans le Var. “C’est sûr que quand tu as gouté aux finales européennes, tu as envie d’y retourner. Ce sera notre mission cette saison et je suis sûr qu’avec l’état d’esprit irréprochable qu’on montre pour l’instant, on peut prétendre au top 5 du championnat” conclut le nouveau coach. Qui va devoir prouver qu’il est désormais l’homme de la situation.

Kevin Domas

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. pa44000 - le 19 août 2019 à 16h38

    Sauf erreur de ma part, il me semble que St Raph joue en LNH/D1 depuis la saison 2007/2008 (et avait fini 6ème).

    • -Prophet - le 20 août 2019 à 00h34

      St Raph a été promu en LNH lors de la saison 2003/2004 mais a terminé 14e la saison suivante.
      Il a retrouvé l'élite lors de la saison 2007/2008.

      La première phrase est donc effectivement fausse.

  2. djouniordasouza - le 20 août 2019 à 09h06

    C'est étonnant cette série sur la LNH dont les titres ressemblent comme deux gouttes d'eau à ceux de lnh.fr: vous travaillez ensemble?

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).