EL (M)

Montpellier poursuit sa marche en avant

DESCAT Hugo (Montpellier Handball)

Montpellier n’a pas mésestimé son adversaire Alingsas et, suite à une grosse deuxième période, a remporté son troisième match d’European League (32-21).

L’équipe d’Alingsas n’est pas, sur le papier, l’adversaire le plus impressionnant du groupe C. Mais les Suédois, vainqueurs de Magdebourg la semaine dernière, ne devaient pas être sous-estimé par Montpellier, qui comptait le même nombre de points (avec un match de point) que leur adversaire au coup d’envoi. Le discours de Patrice Canayer, l’entraîneur montpelliérain, en amont de la rencontre était rassurant sur ce point. Les actes ont bien suivi les paroles. D’entrée, Montpellier prend l’avantage et fait courir son adversaire derrière le score (3-1, 5′). L’écart ne gonfle pas, mais il se maintient : Alingsas ne parvient pas à égaliser, et les Héraultais, sérieux et emmenés par Hugo Descat (7 buts dont 2 pen. en première période, 9 au total), gardent la mainmise sur la rencontre (11-8, 19′ ; 16-13, 30′).

Trois buts en 23 minutes pour Alingsas

Benjamin Bataille

Le MHB a contrôlé en première période, mais se transforme en rouleau compresseur dans le deuxième acte. Les attaques suédoises se cassent les dents sur la défense montpelliéraine et sur Kevin Bonnefoi, auteur d’une bonne entrée (6 arrêts sur 14 tirs). En attaque, les Bleus trouvent des solutions en contre, dans le jeu avec le pivot, ou encore à neuf mètres avec quelques bons shoots de Benjamin Bataille (6 buts). En très grosse difficulté dans les dix premières minutes de la deuxième période (20-14, 40′), Alingsas marque deux buts, avant de plonger et de ne plus trouver le chemin des filets pendant plus de douze minutes, soit un total de trois buts dans les 23 premières minutes de la deuxième période. Le MHB, dans la même période, marque sept fois (20-16, 42′ ; 27-17, 54′) et scelle donc le destin de la rencontre. Montpellier s’impose sans trembler (32-21), en utilisant tout son effectif, et remporte sa troisième victoire en trois rencontres d’European League. En bref, une soirée confortable dans le Bougnol vide.

14 CommentairesPoster un commentaire

  1. mhboule - le 1 décembre 2020 à 22h32

    Ce serait top si le MHB gagnait la seule coupe qu’il manque à leur palmarès ainsi qu’aux clubs français en général et ce serait génial pour Melvyn de finir avec le MHB de cette manière avant qu’il ne parte vers Barcelone

  2. Philippemhb - le 1 décembre 2020 à 22h32

    Celle là elle fait du bien méme si c’est pas la plus prestigieuse…..

  3. Philippemhb - le 1 décembre 2020 à 22h34

    Belle victoire de Nîmes aussi. Dommage pour Toulouse pour un grand chelem

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).