ESP

Duel au sommet entre Français

Timothey N’Guessan (FC Barcelone)

L’occasion était trop belle pour ne pas passer en revue l’état de forme de sept des joueurs français évoluant en Asobal. En effet, le leader Barça recevait hier le challenger Irún pour ce qui constituait le choc de la journée de l’autre côté des Pyrénées.

Une première mi-temps d’égal à égal

Ludovic Fabregas, Timothey N’Guessan, Dika Mem, Cédric Sorhaindo d’un côté, Léo Renaud-David, Rudy Seri, Thomas Tésorière de l’autre, ce duel au sommet en Asobal ne manquait pas d’intérêt pour les fans français de handball. Seul l’Irunais Paco Barthe, out quelque temps encore, manquait à l’appel.

Le Barça démarre la rencontre pied au plancher, en creusant l’écart rapidement (5-1, minute 8) et montrant ainsi à son adversaire qu’il entame la partie en mode Champions League. Dika Mem et Ludovic Fabregas se montrent inspirés et triturent la défense basque. Cependant, au fil des minutes, un scénario peu habituel au Palau en Asobal commence à se dessiner : progressivement, les joueurs d’Irún vont revenir dans le match, faisant douter les Catalans et obligeant Xavi Pascual à demander des temps-morts afin de recadrer ses troupes. Bien aidés par Xoan Ledo impeccable dans les buts, Kauldi Odriozola inarrêtable sur l’aile droite, et comptant sur un Léo Renaud-David au four et au moulin à l’animation, les Basques remontent et parviennent à égaliser avant la pause. 17-17 à la pause.

Le Barça blinde sa défense et s’échappe au score

Là où bon nombre d’équipes s’essouflent voire baissent les bras lorsque le Barça prend de l’avance, les joueurs d’Irún ont fait preuve d’une abnégation incroyable pour revenir au score, et ont posé bon nombre de problèmes au géant catalan. Une nouvelle preuve que leur parcours en Ligue des Champions n’est pas usurpé et que ce collectif est parfaitement huilé (malgré l’absence hier du demi-centre et métronome Jon Azkue). Cela étant, il reste encore une mi-temps à jouer. Et malgré toutes les bonnes intentions du monde chez les Basques, le Barça resserre l’étau, Gonzalo Pérez de Vargas se montre intraitable et le Barça s’échappe petit à petit, au prix de contre-attaques rondement menées et d’une intensité très marquante.  Le chef d’orchestre défensif Thomas Tésorière et ses coéquipiers ont été sollicités en permanence, se sont accrochés du mieux qu’ils ont pu mais ont dû se résoudre à s’incliner. Sans avoir à rougir de leur prestation, les Irunais peuvent désormais tourner leur regard vers Plock…avec beaucoup d’ambition pour ces futurs play-offs de Champions League. Le Barça quant à lui confirme sa solidité. Score final : 33-25.

Cédric Sorhaindo : “Ils nous ont mis en difficulté en jouant au ralenti”

Les joueurs français se sont montrés durant ce choc. Pour le Barça,  Mem a converti ses 5 tirs (5/5), N’Guessan a inscrit 4 buts (4/5), Fabregas 3 (3/4) tout comme Sorhaindo (3/3). “Tchouf” que nous avons contacté en zone mixte et qui nous a révélé que : “Le niveau des équipes Asobal remonte. Les joueurs de Bidasoa nous ont mis en difficulté aujourd’hui en jouant au ralenti, ce fut un match compliqué.” Par ailleurs, interrogé sur son avenir, il a déclaré que “rien n’est décidé à ce jour, je profite avec mes coéquipiers”.

Pour Irún, Tésorière a livré un match solide derrière (0/1 aux tirs), Seri a été utilisé en défense également (pas de tir), et Renaud-David a bénéficié d’un gros de temps de jeu (2/7). Ce dernier nous confiait après le match : “On a tenu tête une mi-temps jusqu’à ce Gonzalo ferme la boutique. Il nous manquait notre demi titulaire, du coup j’ai joué presque tout le match et je n’ai plus de jambes. Ça reste un très bon test avant Plock prochainement, on sera motivé comme jamais pour aller grapiller quelque chose là-bas avant de faire la différence devant notre public, il y aura du monde. Et je souhaiterais jouer Montpellier au tour suivant, ça ferait plaisir de défier une équipe française”.

1 CommentairePoster un commentaire

  1. jeanloup47 - le 14 février 2020 à 09h14

    Cela fait plaisir d'avoir des infos sur nos compatriotes qui œuvrent de l'autre côté des Pyrénées

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).