Euro 2020 (F) – EdF

Les Bleues qualifiées pour le tour principal

A SUPPRIMER APRES L'EURO

Credit © Anze Malovrh / kolektiff

Après leur victoire face à la Slovénie (17-27), les Françaises sont qualifiées pour le tour principal. Elles ont montré un visage bien plus rassurant que face au Monténégro face à qui elles avaient peiné à prendre les devants. Cette fois, la victoire est nette.

Ce visage montré par l’équipe de France, face à la Slovénie est bien plus rassurant. Après la victoire étriquée face au Monténégro en ouverture (24-23), les Bleues se sont lâchées, dès l’entame. Comme cela avait été le cas en 2018, où les deux équipes s’étaient déjà affrontées lors de la deuxième journée.

Credit © Uros Hocevar / kolektiff

Première satisfaction, la défense. Les sourires sur les visages au moment de la présentation des équipes dans la Jyske bank boxen Arena se sont traduits sur le terrain par l’envie de bien faire. C’est d’abord le bras d‘Ana Gros qui a été muselé. Puis celui de Barbara Lazovic, qui a quand même délivré les siennes après une période de 12 minutes sans but (3-9, 18e). A l’image de Chloé Valentini, Grâce Zaadi qui sont allées toucher l’arrière slovène avant qu’elle prenne en pleine face, le contre de Béatrice Edwige (6-12, 27e). Une fois les artilleuses en berne, les Bleues ont éteint la relation avec les pivots. Natasa Ljepoja n’a pas pris le moindre de tir en première période.

Les six récupérations en première période ont permis aux championnes d’Europe en titre de rapidement enchaîner sur grand espace et ne pas attendre avant de trouver le chemin des filets. Des signaux encourageants, notamment lorsque les Bleues ont retrouvé de la continuité en attaque placée. Le ballon a vécu et bien vécu, allant d’un bout à l’autre du terrain, pour finir sur une situation de tir claire. Pauletta Foppa était très bien servie par Alexandra Lacrabère (qui a franchi le cap ce soir des 800 buts sous le maillot bleu) après une longue séquence de jeu tricolore (5-11, 21e). L’équipe de France avait de quoi rentrer sereinement au vestiaire (6-12, MT). 

Irrésistible Lacrabère

Credit © Uros Hocevar / kolektiff

Le travail était-il déjà fait ? En partie. Les Bleues n’ont pas roupillé sur leurs lauriers. Les ingrédients mis en première période, ont été remis en seconde. Bien poussées par la voix d’Olivier Krumbholz qui résonnait dans la salle vide : “On finit proprement, le goal average c’est important!” Il n’avait pourtant pas besoin de s’égosiller pour que ses protégées aillent chercher les Slovènes très haut. Même quand les intervalles étaient clairs, elles n’arrivaient pas à trouver le but de Cléopatre Darleux (5 arrêts à 50%), entrée à la 43e pour faire souffler Amandine Leynaud, à 40% de réussite. Nina Zulic n’a même pas profité de la glissade d’Alexandra Lacrabère qui lui laissait un boulevard. L’arrière envoyait le ballon mourir bien haut dans les filets de protection derrière le but. Et par le bras d’une Alexandra Lacrabère irrésistible (7/7), les Bleues avaient dix pions d’avance (12-22, 50e). Sans griller de joker, elles iront au tour principal après une belle leçon de handball (17-27, FM). Il leur reste maintenant à battre le Danemark pour y aller avec le maximum de points (mardi, 20h30).

Maxime Cohen

Les statistiques:

Slovénie – France (6-12) 17 – 27

Herning, Jyske Bank BOXEN (huis clos)

Abrbitres : CHRISTIDI Ioanna et PAPAMATTHEOU Ioanna (Grèce). 

France : Nocandy (0/2), Coatanéa (2/3), Valentini (1/1), Lassource (0/1), Zaadi (2/4), Kouyaté (2/3), Niakaté, Dembélé (1/1), Sercien-Ugolin (2/3), Flippes (1/3), Edwige, Foppa (2/4), Nze-Minko (7/9), Lacrabère (7/8). Gardiennes: Leynaud (8/20), Darleux (5/10). Sélectionneur :Olivier Krumbholz

Slovénie : Klemencic (1/1), Gros (4/11), Omoregie (1/4), Abina (0/1), Zabjek, Stanko (2/5), Ljepoja (0/1), Zulic (2/6), Vucko, Lazovic (4/10), Svetik (1/2), Copi (2/3), Gomilar Zickero. Gardiennes : Zec (7/23), Vojnovic (1/1), Pandzic (2/13). Sélectionneur: Uros Bregar.

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. miko - le 6 décembre 2020 à 20h09

    On retrouve la “vraie” Nze-Minko ! rien à voir avec l’an dernier !
    Allez les Bleues, faites de cette fin d’année 2020 une fête !

  2. jeanloup47 - le 6 décembre 2020 à 20h20

    Sur ce match nos bleues ont monté un visage conforme à leur statu.
    Solides derrière, performantes en attaque, L'adversaire n'a pas vraiment existé, il faut le reconnaître.
    O K a pu utiliser tout son banc dans une rencontre qui ressemblait plutôt à un match de travail; avant de rencontrer les danoises…. Un gros morceau, avant le tour principal !
    Nous aurons trois matches de plus pour vibrer avec les filles.

  3. Averell - le 6 décembre 2020 à 22h47

    On a la chance aussi de pouvoir compter sur 3 tres bonnes gardiennes!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).