Euro (M)

La Norvège seule en tête du groupe II

Torbjørn Bergerud (Norvège). Crédits : Bertrand Delhomme / Handnews

Pour le dernier match de la journée dans le groupe II, le duel scandinave entre la Norvège et la Suède a logiquement tourné à l’avantage des Norvégiens (23-20).

Ce devait être le choc pour la qualification, c’est devenu le choc des extrêmes : la Suède, dernière de la poule après sa déroute face au Portugal, devait montrer un tout autre visage et créer l’exploit face à la Norvège, encore invaincue sur le tournoi. Les Norvégiens entrent cependant bien dans leur match et dominent les dix premières minutes (5-2, 10′). La Suède parvient à égaliser sur jeu rapide par Albin Lagergren, qui, remis d’une commotion cérébrale, a rejoint la liste des 16 ce matin (5-5, 13′), mais commet trop d’erreurs sur jeu placé face à une bonne défense norvégienne. Les Norvégiens, pas dans leur meilleur jour, parviennent pourtant à davantage varier leur jeu pour accroître leur avance, qui atteint les quatre buts d’avance avant la pause (12-8, 30′). Le jeu suédois n’est pas plus chatoyant en deuxième période, avec trop peu de vie donnée au jeu. La Norvège maîtrise, sans trop en faire (17-12, 39′), mais est de plus en plus en difficulté en attaque. Elle profite alors des arrêts de Torbjørn Bergerud, extrêmement précieux sur les jets de sept mètres (13 arrêts sur 31 tirs, dont 3/5 à 7 m). “Torbjørn a été extraordinaire, s’exclame Harald Reinkind. Il nous a vraiment sauvé à certains moments.”

La Suède déjà éliminée

Crédits : Bertrand Delhomme / Handnews

Le portier norvégien retarde l’échéance, la Suède ne parvenant à passer sous la barre des trois buts d’écart qu’à quatre minutes du terme, sur un gros shoot de Kim Ekdahl du Rietz (22-20, 56′). La Norvège, qui n’a plus marqué depuis près de huit minutes, se fait peur, mais un dernier but de Sander Sagosen dans la dernière minute la met définitivement à l’abri (23-20). “On savait que ce serait plus compliqué en deuxième période et que la Suède pousserait fort pour revenir au score, affirme Torbjørn Bergerud, héros du match pour la Norvège. Je suis content d’avoir pu aider l’équipe. Mais ce n’est pas fini, on a encore besoin d’une victoire pour se qualifier en demi-finale et on compte sur nos supporters pour continuer à nous encourager.” A l’inverse, l’horizon des demi-finales n’est plus accessible pour la Suède. Même avec deux victoires dans les derniers matchs, l’équipe de Kristjan Andrésson ne peut plus terminer dans les deux premiers de sa poule. Un véritable camouflet pour le pays-hôte, qui devra au moins chercher à faire bonne figure sur les dernières rencontres.

A Malmö, Mickaël Georgeault avec Kevin Domas

25 CommentairesPoster un commentaire

  1. rkj4 - le 19 janvier 2020 à 22h30

    C'est étonnant le nombre d'équipe à moins de 30 buts, vainqueurs compris. Ça doit même tourner autour de 25 à vue de nez. Et pourtant, beaucoup de matchs sont super excitants à voir. Comme quoi, il n'y a pas que les buts qui font le spectacle.

  2. Pirate du PCHB - le 20 janvier 2020 à 00h58

    Contrairement à ce qui est dit tout à la fin de l’article, je crois bien que la Suède est d’ores et déjà éliminée.
    En effet, même si elle gagne (même très largement ses 2 derniers matchs) elle aura un max de 4 points.
    Le Portugal, qui rencontre Slovènie et Hongrie (2 équipes à 4 points) aura plus de 4 points s’il gagne ses (ces) 2 matchs.
    Dans le cas contraire il donnera au moins un point à l’une de ces 2 équipes qui aura donc au moins 5 points.
    CQFD.

  3. Crazy Hand - le 20 janvier 2020 à 02h47

    Ah oui…
    Il y a donc des gens qui suivent encore cette compétition…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).