Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LBE – J16

Besançon et Bourg-de-Péage ont joué avec le feu

, par Kucerka

La 16e journée de Ligue Butagaz Energie a été riche en émotions. Besançon et Bourg-de-Péage ont offert des fins de matchs à suspense. Dijon et Fleury assument leur statut. Nantes, en déplacement pour le choc du week-end, voulaient oublier la déconvenue contre Brest en semaine. En face, Besançon voulait relancer la machine. Malgré deux équipes bien classées, la rencontre « n’ était pas super chouette niveau handball, mais au moins il y avait les émotions. » a résumé l'entraineuse bisontine.  C’est presque ce qu’on retiendra. Le début de première période est équilibré. Pourtant, Besançon a du mal en attaque face à une bonne défense de Camille Ayglon et ses partenaires. Les Ligériennes n’arrivent pas à creuser l’écart. Après vingt minutes, les deux équipes sont au coude-à-coude (10-11, 21’). C’est à ce moment que les Bisontines ont baissé de régime. Les filles d’Allan Heine en ont profité pour prendre le large à la pause (11-15, MT).

Besançon garde espoir

La clé du match a été le mental d’une part, mais surtout les gardiennes. Si Nantes est parvenu à prendre jusqu’à 7 longueurs d'avance, Besançon ya cru grâce à sa gardienne, Sakura Hauge. La portière norvégo-japonnaise, auteure d’une prestation incroyable à 48% (13/27), a fermé la boutique pour maintenir son équipe en vie dans le second acte. Les Bisontines, encouragées par un Palais des Sports Ghani Yalouz acquis à leur cause, ont fait un retour progressif. Grâce à un 4-1 dans les dix dernières minutes, elles ont égalisé à 15’’ du terme sur un 7m. « Je ne sais pas comment on est allé chercher ce point » avouait Raphaëlle Tervel. La performance de Barbosa (8/10) n’a pas suffi, Blandine Dancette fait le constat au micro de Sport en France : « c’est une contre-performance ! On n’a pas su mettre les buts quand il le fallait … » Les deux équipes se sont quittées sur un nul (25-25, FM). 

Bourg-de-Péage à plein tarif

Chambray, recevait Bourg-de-Péage et pourra aussi retenir la leçon. Les deux équipes sont sur des dynamiques opposées. Après un retour convaincant, les Chambraisiennes marquent le pas, alors que les Péageoises en sont à leur troisième victoire de rang. Le début de rencontre a donné raison à la confiance d'Hanna Þrastadottir (5/7). Bourg-de-Péage a tout de suite mené (1-4, 9’). Mais à domicile, les filles de Jérôme Delarue ne se sont pas laissées faire (14-10, MT). Chambray, qui menait (17-13, 37’), a été arrêté offensivement par Zimmermann (8/16). Bourg-de-Péage a profité de sa gardienne pour inscrire un 4-0 lui permettant de reprendre la tête à l’entame du money time (20-21, 56’). A cours de solutions devant les buts, et malgré une dernière possession, Chambray s’incline d’une longueur après avoir mené pendant un long moment (21-22, FM). Bourg-de-Péage éloigne son adversaire du soir des plays-offs.

Dijon facile, Fleury dans la douleur

Face à la lanterne rouge Mérignac, Dijon n’a pas eu de mal pour s’imposer. La JDA a infligé un

Bruna de Paula (Fleury)

5-1 avant la mi-temps pour retourner tranquillement aux vestiaires (8-13, MT). Malgré le 7/8 de Victoire Nicolas, Mérignac n’a pas réussi à exister et subit un nouveau revers dans ce championnat (22-30, FM). Ça a été moins facile pour Fleury face à Toulon-St-Cyr. Alors qu’elles avaient mis le premier coup d’accélérateur avec 6-1 en début de match, les Fleuryssoises ont ensuite baissé de rythme. Les filles de Sandor Rac sont ainsi revenues au score avant la mi-temps (17-16, MT). En seconde période, les Toulonnaises sont passées devant au tableau d’affichage. Mais Bruna de Paula (6/9) et ses coéquipières ont usé leurs concurrentes pour finalement s’imposer (33-29, FM).

 

Nolann Rock.

Prochain match TV

PSG Handball

21:15

Sam. 20 Avr.

HBC Nantes

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
LaBoucherie
LaBoucherie
4 années il y a

Fleury a trouvé la solution pour gagner contre Toulon : il suffisait de mettre Laurène Catani hors d’état de nuire, ce qui fut fait grace une clé de bras réalisée de main de maitre, sous l’oeil impassible des arbitres dont le plus haut fait d’armes aura été de passer la serpillère… Et j’ai payé pour ça.
Bon courage à Laurene Catani

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x