LBE – J18

Toulon et Chambray croient encore aux play-offs

Dounia Abdourahim (Toulon)

A quatre journées de la fin, les positions se figent en Ligue Butagaz Energie. Nantes, Brest, Metz et Paris sont qualifiés pour les play-offs. En bas, Toulon et Chambray s’offrent une chance d’y croire.

La course aux play-offs n’est pas finie. Pourtant Dijon pouvait au moins condamner une nouvelle équipe et espérer l’aide de Paris. La JDA a bien entamé la rencontre à Chambray. Elle a pris les devants dès le coup d’envoi. Pendant 20 minutes, les Chambraisiennes étaient tenues à distance (8-12, 24’). Chambray est revenu dans la partie, avec l’aide d’une grande Jovana Stoiljkovic (9/11). Les filles de Jérôme Delarue ont inscrit un 5-1 pour revenir à hauteur (13-13, MT).Elles ont confirmé qu’elles étaient supérieures toute la seconde période. Chambray s’impose au final (29-25 , FM) et se relance à quatre journées du terme pour les play-offs.

A Paris, le match était plus serré et surtout moins offensif. Toulon a fait la course devant et inscrit même un 4-0. Pourtant, les Parisiennes n’ont pas été distancées dans une rencontre avec beaucoup de pertes de balles (9-9, 26’). C’est avant la pause que ça s’est accéléré. Les deux équipes ont continué à avoir du déchet. Comme sur la dernière action parisienne où le tir a été précipité sur l’extérieur. Toulon est parti aux vestiaires en tête (10-11, MT). Au retour sur le parquet, la physionomie était la même qu’au début. D’un côté, Toulon a pris le large au tableau d’affichage. Chloé Bulleux (7/8) et les siennes ont mené jusqu’à +5 (15-20, 43’). De l’autre, Andrea Novellan est montée en chauffe dans ses buts (17/33) et ses coéquipières se sont échappées de 6 buts (22-16, 45’). A Paris, c’était moins limpide. Après avoir été devant, les Toulonnaises ont un peu pataugé. Ruy (9/17) en a profité pour ramener son équipe jusqu’à l’égalité (21-21, 54’). Le money-time s’est joué au coude à coude. Finalement, c’est sur un but au buzzer d’Hawa N’Diaye que les Varoises se sont imposées presque logiquement (24-25, FM). Les Parisiennes ont cru arracher la victoire, mais se qualifient tout de même pour les play-offs. Toulon qui aurait pu être condamné, s’offre aussi encore une chance d’y croire.

Metz a joué avec le feu

Bourg-de-Péage n’avait pas d’épée de Damoclès, malgré sa position dans la zone rouge. Mais pendant dix minutes, les Péageoises ont mené le match, avant que Brest se mette en marche. Sandra Toft a fermé la boutique (12/27), tandis que la base arrière Gros, Gullden, Mineskjava (5 buts chacune) a mené l’attaque brestoise. A la pause, Brest était devant (12-9, MT).  Les Bretonnes n’ont pas relâché en seconde. Victoire tranquille (29-20, SF). Bourg-de-Péage n’est pas distancé.

Dans un match rythmé, les Messines continuent sur leur lancée. La rencontre a été une succession de temps forts. Metz a pris l’avantage dès le début du match. Besançon a répondu, avant de revoir les Dragonnes accélérer et ainsi de suite, jusqu’à la fin. A la pause, se sont tout de même les Lorraines qui ont viré en tête (15-17,MT). Au bout du suspense, Metz s’est imposé (34-36, FM) et valide son ticket pour les phases finales.

Pas de miracle pour Mérignac

A Nice, les Nantaises ont eu du mal. Les Niçoises ont rapidement mené. Barbosa (6/10) a inscrit le but pour permettre à Nantes d’être devant pour la seule fois du match, (7-8, 15’). Après, Mélissa Agathe (7/13) a emmené son équipe. Devant de 3 buts à la pause (15-12, MT), les Aiglonnes ont conservé leur avantage en deuxième mi-temps (24-21, FM). Malgré la défaite, Nantes est qualifié pour les play-offs.

Enfin, la rencontre entre Mérignac et Fleury a été plutôt serrée. Les Girondines, ont tenu tête à des Fleuryssoises qui restaient sur une déroute en Coupe de France. Cependant, Bruna de Paula (8/12) et consorts ont été devant tout le match, sans distancer Mérignac auteure d’une bonne prestation. Seulement à 2 buts à la mi-temps (14-16, MT), les filles de Philippe Carrara ont été distancés au cours du second acte sans pour autant complètement craquer. Fleury est à 1 point d’avoir sa place en phase finale après son succès (34-30, FM).

Nolann Rock

Pub Espace Pronos LFH

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. GuyMoselle - le 27 février 2020 à 10h57

    Si Paris 5ième est qualifié cela veut dire due Fleury 4ième est aussi qualifié.
    c'est pas sympa d' avoir oublié les Fleuryssoises

  2. cigjila - le 28 février 2020 à 17h54

    w︆︆ww︆︆.︆︆SpFling︆︆.︆︆co︆m – beau projet pour les adultes avec le nouveau système de recherche pour trouver un partenaire pour avoir des relations sexuelles
    krtsjkkar lkezoejiu ibivfh oftytqr

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).