LSL – J12

Istres accroché pour son retour

Rasmus Nielsen (Istres Provence HB)

Dans ce duel crucial pour le maintien, Istres et Cesson n’ont pas pu se départager à la Halle Polyvalente des Violets.

C’était un duel marqué d’une croix rouge dans l’agenda des deux équipes. Dans la course au maintien, les deux équipes réalisent jusqu’ici un beau début de saison, et ce choc de bas de tableau était important pour se jauger, et s’éloigner encore de la zone rouge.

Arnaud Tabarand (Istres Provence HB)

Istres costaud à domicile

On avait quitté les Istréens il y a maintenant 3 semaines, avec une défaite face à Chambéry. 2 matchs annulés plus tard, les revoilà dans leur antre pour accueillir les Bretons. Et ils ont su les accueillir. Le début de match est accroché, et Florian Delecroix lance directement les hostilités avec une super entame (4/4 dans les 7 premières minutes), dans la lignée de sa bonne performance à Créteil. Pourtant, ce sont bien les hommes de Gilles Derot qui font la course en tête.

Avec un Rasmus Nielsen retrouvé (6 buts), l’écart grimpe jusqu’à 4 longueurs (13-9, 24′), mais les Irréductibles recollent à la pause (MT : 15-14). Au retour des vestiaires, Arnaud Tabarand et Rok Zaponsek donnent immédiatement le ton. Les deux gardiens vont se livrer un duel de haute volée durant le second acte, où les Provençaux parviennent pourtant à garder la main. Avec 3 longueurs d’avance dans le money time, Istres s’approche d’une seconde victoire à domicile après celle face à Tremblay en J1 (23-20, 51′).

Crédit photo : Panoramic / K.Domas

Cesson revient au meilleur moment

Pourtant, les Cessonnais n’ont pas dit leur dernier mot. Allan Villeminot prend à merveille ses responsabilités, et inflige à lui tout seul un 3-0 (dont deux 7m), permettant aux siens de prendre la tête pour la première fois du match (24-25, 57′). Finalement, les partenaires d’Hichem Daoud ne se laisseront pas faire, reprennent les devants, mais un but d’Hugo Kamtchop-Baril laisse les deux équipes sur un score de parité (SF : 26-26). Les deux équipes restent donc proches au classement, les hommes de Sébastien Leriche se classant 10èmes avec 8 points, tandis qu’Istres reste 12ème avec 7 points. Ils s’éloignent néanmoins tous deux de la zone rouge, où Ivry pointe à 3 points.

Istres : Sevaljevic (3/5), Vujacic (3/3), Petersen (2/4), Caviglia (1/1), Nielsen (6/9, dont 1/2 pen.), Crépain (4/7), Hosni (1/4), Mandiangu, Fernandez, Roche (1/2), Gerin, Gensoulen, Guillaume (1/1), Daoud (4/5). Tabarand (15/40, dont 1/5 pen., 38%), Gaudin (0/1, dont 0/1 pen., 0%)

Cesson : Delecroix (5/7), Villeminot (3/3, dont 2/2 pen.), Anic (1/2), Hochet (0/3), Briffe (1/3), Kamtchop-Baril (2/2), Salou (2/3), Cardinal (5/7, dont 3/4 pen.), Mengon (2/4), Seri (2/5), Guillo, Camarero (3/3), Le Fur, Lorvellec. Baznik (3/18, dont 0/1 pen., 17%), Zaponsek (7/18, dont 1/1 pen., 39%).

Antoine Piollat

1 CommentairePoster un commentaire

  1. drauglin09 - le 10 décembre 2020 à 21h43

    Ca va se maintenir pour les deux équipes… match étrange quand même. On n'avait l'impression que personne ne voulait gagner. Dès qu'il y avait moyen de faire un break, Istres vandengeait, et Cesson restait à 1 but et ne semblait pas pouvoir revenir. Dès qu'ils avaient la balle d'égalisation, il ratait un péno, faisait un marché sur une supériorité numérique etc… je pensais qu'Istres allait conserver sa courte avance. J'ai eu tort.
    Mais bon, c'est au dessus des équipes parisiennes, plus de densité sur les bancs.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).