Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LSL - J3

Limoges éteint le Phare !

, par Zorman

Yassine Idrissi (Limoges Hand 87)

La troisième journée de championnat a vu les promus reprendre des points : une victoire pour Limoges et un nul pour Cesson.

Qui l'eut cru ? A la troisième journée, le LH87 a déjà mis 4 points de côté ! Victorieux à Créteil, c'est au Phare de Chambéry que les joueurs de Tarik Hayatoune sont venus s'imposer (28-32). Dans le derby provençal, les Aixois ont montré une réelle maîtrise défensive (21-27), tandis que Paris a détruit les Raphaëlois offensivement (23-37). Enfin, les Cessonnais prennent un deuxième point (ou perdent un point ?) en se faisant accrocher à domicile par Tremblay (28-28).

Benjamin Richert (Chambéry).

Limoges provoque déjà la surprise à Chambéry !

Sans Brasseleur, Limoges allait défier Chambéry au Phare. Et l'ambitieux promu fait très belle figure en première mi-temps. Mieux que ça, après 20 minutes d'une lutte équilibrée, ce sont les Limogeauds qui prennent les devants et prennent 4 longueurs d'avance avant la pause sur un 6ème but de Dragan Gajic (MT : 12-16). En seconde période, les visiteurs impressionnent de maîtrise. L'orgueil des Savoyards ne leur permet pas de remonter à moins de 2 longueurs, et les joueurs du LH font la course en tête. L'arrière gauche Martin Lindell (6/9) et l'ailier gauche israëlien Yoav Lumbroso (4/5) se dévoilent au grand public en faisant le show et le score commence à enfler (45' : 21-27). Les Chambériens se débattent, Richert convertit les pénaltys ou les contre-attaques et Faustin donne toute son énergie sur une défense haute, mais l'écart est encore trop important (57' : 28-32). Les joueurs de Tarik Hayatoune jouent la montre et font des erreurs grossières sur les dernières minutes, mais les Chambériens, qui allument les poteaux, s'inclinent (SF : 29-32). Yassine Idrissi aura réalisé une très bonne entrée en seconde mi-temps (42% d'arrêts) alors que Portner et Meyer n'auront pas été au rendez-vous (22% à eux deux). En attaque, ce sont les gauchers qui ont trouvé le chemin des filets, l'arrière Alexandre Tritta (6/10) et l'ailier Benjamin Richert qui, s'il a été impeccable sur 7m, a encore éprouvé de réelles difficultés dans le champ (7/13, dont 4/4 pénaltys). Au sortir du match, le capitaine Pierre Paturel ne peut que souligner le manque d'un ingrédient principal : "l'agressivité défensive". L'autre capitaine, Ingars Dude, ne peut que laisser voir sa joie, alors que son club enchaîne une seconde victoire de prestige en Starligue : "Je pense qu'on avait bien préparé ce match, on était prêts mentalement même si on savait que ça allait être dur. Aujourd'hui on a gagné collectivement. C'est évidemment une bonne nouvelle, on a moins de pression. Mais chaque nouveau match recommence à zéro, donc il faut qu'on continue."

Youenn Cardinal (Cesson-Rennes Metropole HB)

Trois jours après avoir sombré contre le Paris Saint-Germain (39-21), Cesson retrouvait sa Glaz Arena pour affronter Tremblay, autre équipe qui n’a pas encore remporté le moindre match. Ce sont les Franciliens qui démarrent le mieux, et qui mènent au score dans le premier quart d’heure (7-9, 15’). Mais les Cessonnais se rebiffent et prennent à leur tour l’avantage. Mais cette fois, l’écart pris est plus important : avec notamment un Youenn Cardinal très efficace (7 buts en première période), les Bretons dominent les dix dernières minutes et prennent même quatre buts d’avance juste avant la pause (19-15, 30’). L’enjeu pour Tremblay est alors de parvenir à réduire l’écart à moins de deux buts, pour vraiment faire douter les partenaires d’Igor Anic. Mais Cesson parvient à conserver son matelas d’avance pendant une grande partie de la deuxième période (25-21, 41’). Pas pendant la totalité, toutefois : suite à un arrêt de Patrice Annonay sur Marco Mengon, Pedro Portela marque en contre et ramène enfin le TFHB à une longueur (27-26, 57’). Cesson reprend deux buts d'avance, mais Marouane Chouiref réduit la marque. Il reste une minute, les Bretons veulent contrôler mais perdent la balle à une quinzaine de secondes du terme... En contre, Marouane Chouiref égalise et devient le héros du match pour Tremblay (28-28). Cesson peut s’en vouloir d’avoir manqué de lucidité dans les derniers instants de la rencontre. Les hommes de Joël Da Silva peuvent quant à eux savourer ce premier point cette saison, décroché d’extrême-justesse.

Baptiste Bonnefond et Nicolas Claire (Pays d’Aix Universite Club).

Le derby provençal est Aixois

A Istres, Aix-en-Provence retrouvait les parquets après une semaine blanche, où la réception de Montpellier a été reportée. Le derby provençal offre une rencontre serrée dans le premier quart d'heure, où l'arrière droit islandais Kristjan Kristjansson montre une nouvelle fois ses qualités de buteur (4/4 en 12 minutes). Les visiteurs vont ensuite prendre en main le match grâce à une attaque efficace et des arrières dangereux, et prendre jusqu'à 4 longueurs d'avance (25' : 11-15). Mais la fin de mi-temps va être très mal gérée par le PAUC qui voit Rasmus Nielsen marquer ses 6 et 7ème buts de la partie, puis Juanjo Fernandez recoller à -1 dans la cage vide (MT : 15-16).

Rasmus Nielsen (Istres).

Offensivement, la deuxième période met du temps à démarrer (38' : 17-17). Mais lorsque l'attaque des hommes de Thierry Anti se relancent, notamment avec l'islandais Kristjansson (6/6), le match change. Un 5-0 infligé, et Istres est contraint de poser un temps mort (46' : 17-22). Les locaux se battent, Arnaud Tabarrand fait un bon retour dans les cages, mais l'écart se maintient. Baptiste Bonnefond et Ian Tarrafeta alimentent la marque et le PAUC remporte le derby largement (SF : 21-27). "On fait une super première mi-temps, décrypte à chaud le capitaine des Violets Guillaume Crépain. Mais en deuxième mi-temps on a un gros passage à vide ou on est en supériorité voire double supériorité numérique et on encaisse un 2-0. Pour moi il est là le tournant du match, vers la 50ème. Donc on sait qu'on peut rivaliser, mais la fin de match est un peu anecdotique. Je pense qu'Aix fera partie du top5, donc ce n'est pas grave pour nous, et on va se concentrer sur Limoges qui sera un match super important." En face, Nicolas Claire ne peut que se satisfaire de la performance de son équipe, notamment en défense en seconde mi-temps, où son équipe n'a encaissé que 6 buts. "Wesley fait les arrêts quand il faut et Karl a été énorme en défense. Ce n'est que le deuxième match, on est contents de gagner ce soir et on verra ce que le futur nous apporte." Et le futur proche ne sera pas si proche, la réception de Chambéry étant reportée. On retrouvera donc le PAUC à Créteil lors de la J5.

Kamil Syprzak (Paris Saint-Germain)

A domicile face au PSG, St Raphaël a tenu environ 5 minutes. Après un large succès face à Cesson la semaine dernière, les joueurs de la capitale ont montré que le rouleau compresseur roulait encore. La première mi-temps est un spectacle à sens unique, et les joueurs de Dan Rares Fortuneanu ont déjà perdu le match à la pause (MT : 10-22). La marque est assez équilibrée avec 6 buteurs à 3 buts ou plus. Naturellement, il n'y a pas grand chose à relever de la seconde période, si ce n'est la maîtrise des visiteurs. On notera que les pivots se sont montrés très prolifiques, avec 7 buts pour Syprzak et 5/5  pour Toft Hansen. Nédim Rémili en plante de son côté 7 en 11 tirs. Par contre, s'il y a une déception côté parisien, ce sera de noter que le match référence d'Elohim Prandi n'était pas encore pour ce soir (1/7)... Côté Varois, personne ne surnage, et l'équipe s'incline lourdement avant d'aller à Dunkerque (SF : 23-37). De leur côté, les Parisiens recevront le Fénix.

 

Antoine Piollat & Mickaël Georgeault

Prochain match TV

Füchse Berlin

20:45

Mar. 23 Avr.

HBC Nantes

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Missed
Missed
3 années il y a

La dernière action de Chambé, un sketch ! Sans doute dans le top des immanquables !
https://youtu.be/Cm50WNXnPqY?t=6050

Missed
Missed
3 années il y a

Super le live youtube de Cesson Tremblay
https://www.youtube.com/watch?v=vryDydP5FlQ

Soleidou
Soleidou
3 années il y a

Je m’inquiète surtout concernant les choix des 2 entraîneurs EDF.

leFnake
leFnake
3 années il y a
Répondre à  Soleidou

je me faisais la même réflexion, Mathé semble avoir perdu son mojo à Chambéry, gageons qu'il l'ar amené à la Maison du handball !

Covic
Covic
3 années il y a

Minne de rien, sans qu’il n’y ait forcément de coïncidence depuis que Genty a été testé positif, Paris est en mode rouleau compresseur, à confirmer en LDC ! Par contre, match à nouveau bien dégueulasse de Prandi (1/7)

Jack3544
Jack3544
3 années il y a
Répondre à  Covic

oui, mais difficile de juger Paris sur ces deux matches.
Cesson a été vraiment nul, et je ne sais pas si c'est Paris qui a été très fort ou St Raph en dehors de tout.
Pour Prandi, par contre je confirme. Pousser de la fonte pour devenir le nouveau Accambray ne suffit pas à devenir un grand joueur. De même, passer de JOUEUR PHARE ET VEDETTE DU CLUB, à joueur pas forcément titulaire est sûrement dur moralement.

damien
damien
3 années il y a
Répondre à  Jack3544

Toujours est-il que Paris claque quand même des résultats qu’ils n’ont jamais eu vraiment l’habitude de réaliser et d’enchaîner les années passées alors que cette équipe a toujours été en mesure de pouvoir mettre des +10, +15 à bon nombre d’équipes comme ils l’ont démontré sur ces 2 derniers matchs.. Maintenant, comme le dit Covic, il faut réitérer ce genre de performance en LDC même si ça ne sera pas avec autant d’écart.
En tout cas, ça fait plaisir quand même de voir Paris enfin en mode Barcelone et de jouer pleinement ses matchs…

Moorgan9
Moorgan9
3 années il y a

@Covic concernant Prandi, contre Flensburg je me suis dis que c’était la pression du premier match avec son nouveau club, en plus en LDC. Mais la, même contre Cesson qui a pourtant affiché un niveau bien faible de Proligue, Prandi n’a pas su tirer son épingle… Alors je ne sais pas, peut être la pression, certains nous disent un futur Sagosen (je ris). Nous verrons avec le temps, mais bon, aujourd’hui, le joueur est surcôté (je précise, aujourd’hui). On verra si il explose dans le futur…

Jack3544
Jack3544
3 années il y a
Répondre à  Moorgan9

Futur Sagosen , c'est sur que non…très bon joueur de LNH et même de l'EDF sans doute.
Potentiel MVP d'un grand championnat, je ne crois pas. Très bon frappeur (je me répète, à la Accambray), mais on voit sur certains matches un manque de "handball". Il peut encore apprendre, mais le chemin entre grand joueur et top Player est longue.

alex
alex
3 années il y a
Répondre à  Jack3544

Espérons surtout que Prandi ne suive pas la même trajectoire qu’Accambray au PSG…

sakadoo44
sakadoo44
3 années il y a
Répondre à  alex

Espérons, mais ils ont quand bcp bcp de points communs, à tous niveaux…

jpf_hb
jpf_hb
3 années il y a
Répondre à  sakadoo44

Accambray est arrivé au PSG avec le statut de Champion d'Europe, du Monde et Olympique ( plus la dénomination de "sauveur des JO de Londres" par les média) et également de nombreux titres avec Montpellier (et l'affaire des paris)

Prandi vient de commencer sa carrière en EDF (sans compter les jeunes bien sur, mais accambray l'était aussi) et n'a gagné aucun titre en club

Pour l'instant il n'y a pas de comparaison possible, à part le fait qu'ils viennent du sud et qu'ils tirent fort

Je suis sur que Prandi sera un très grand, mais laissez-lui le temps !

Jack3544
Jack3544
3 années il y a
Répondre à  jpf_hb

la différence entre un bon joueur jeune et celui qui devient TRES bon, est aussi la volonté d'apprendre et l'humilité.
Je ne connais pas Prandi, mais à force de se faire encenser (ce n'est pas sa faute!), n'a-t-il pas cru y être arrivé trop tôt.
Quand on entend et qu'on lit les commentaires à chaque but spectaculaire, il y a de quoi attraper la grosse tête.
Je préfère 10 fois le jeu de Mem, Richardson ou Lagarde, qui savent faire beaucoup plus que marquer des très beaux buts. Le positionner en demi-centre me laisse plus que perplexe!

Pumba
Pumba
3 années il y a
Répondre à  sakadoo44

Après, Lagarde c’est pour l’instant pas franchement folichon non plus à RNL et quant à Mem je trouve qu’il est souvent absent dans les moments décisifs en jouant notamment trop perso et à l’envers (cf Equipe de France…)

Jack3544
Jack3544
3 années il y a
Répondre à  Pumba

Lagarde en effet, c'ets parfois compliqué à RNL, mais 7 buts en Coupe d'Europe le WE dernier. En EDF il a rarement déçu. il peut jouer demi centre ou arrière. Mem, c'est aussi une valeur sûre et au Barça, il assure. Je comparais juste leur style de jeu à celui de Prandi, que je trouve "stéréotypé".

jpf_hb
jpf_hb
3 années il y a

" cheveux longs = idées courtes ( les anciens comprendront )" OK boomer

jpf_hb
jpf_hb
3 années il y a

Effectivement, Prandi n'a pas encore tous ses repères à Paris, passer de star à Nîmes à "joueur comme les autres" au PSG peut jouer. Mais nulle doute que sa patate de forain et sa vision du jeu vont venir très rapidement et le mettre en confiance

simon
simon
3 années il y a

Le jeu de Chambéry est devenu encore plus pauvre que la saison dernière, ça va pas aider à remplir le Phare qui doit être tout juste rempli au 1/3 (1500 personnes) sur les 2 premiers matchs..

elo
elo
3 années il y a

Essayons de rester tolérant avec Prandi dans l’immédiat, il vient d’arriver, n’a que 22 ans et déjà une certaine pression sur les épaules. Il faut lui laisser quelques matchs pour qu’il trouve ses repères.

elo
elo
3 années il y a
Répondre à  elo

Et n’oublions pas non plus que les handballeurs reprennent après 6 mois d’interruption même si ça ne se connait pas pour certains…

20
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x