Préview Starligue 2020-2021

Chambéry doit faire revenir la lumière au Phare

Alejandro Costoya Rodriguez (Chambery Savoie Mont-Blanc Handball)

Chambéry sort d’un exercice manqué, une saison blanche plus proche du fond de classement que de la 3e place de la saison précédente, ainsi qu’une sortie rapide en Europe. La saison à venir sera-t-elle celle d’un renouveau sportif ?

Résumé des transferts de l’été

  • Ils sont arrivés : Lars Mousing Nielsen (Pivot – Ribe-Esbjerg) ; Nikola Portner (Gardien – Montpellier) ; Iosu Goni Leoz (DC – Aix en Provence)
  • Ils sont partis : Fahrudin Melic (AlD – Saint-Raphaël) ; Johannes Marescot (Pivot – Saint-Raphaël) ; Romain Briffe (ArG/DC – Cesson) ; Lukas Van Deschwanden (DC – Pfadi Winterthur) ; Yann Genty (Gardien – PSG).

Effectif pour la saison 2020-2021

  • Gardiens : Julien Meyer, Nikola Portner, Harun Hodzic (stagiaire pro).
  • Ailiers gauches : Queido Traoré, Arthur Anquetil
  • Arrières gauches : Alejandro Costoya, Gerdas Babarskas.
  • Demi-centres : Iosu Goni Leoz, Jean-Loup Faustin.
  • Arrières droits : Alexandre Tritta, Demis Grigoras.
  • Ailiers droits : Benjamin Richert, Antoine Tissot (Stagiaire pro).
  • Pivots : Pierre Paturel, Lars Mousing Nielsen, Hugo Brouzet.

Les joueurs en gras sont ceux qui devraient démarrer chaque rencontre dès le début de la saison.

Le bilan de l’exercice 2019-2020 de Chambéry restera décevant, à l’image du dernier déplacement à Tremblay (27-29) pourtant dominé sans difficultés à l’aller. Cependant, les savoyards commençaient à être plus souriant comme le montraient les deux dernières réceptions de Montpellier (27-24) et Aix en Provence (30-22). Mais la saison s’arrêtera là, avec six petites victoires, dont une seule en déplacement ! Depuis, c’est un tunnel de mauvaises nouvelles qui émergent du club : réduction du budget de 20%, renégociation des contrats, départs imprévus de Lukas Van Deschwanden – certes un échec de casting – et de Romain Briffe, sans oublier Fahrudin Melic. Le départ de l’ailier droit et du gardien Yann Genty signent une véritable fin de période.

Question de la saison : Un groupe resserré, pour le meilleur ?

Résultat, un effectif de 14 professionnels seulement. Un collectif qui semble étrangement plus équilibré, spécialement avec le remplacement de Lukas Van Deschwanden par Iosu Goni Leoz, fin connaisseur du championnat et qui défend contrairement à son prédécesseur suisse. Deux inquiétudes demeurent : les potentielles blessures et la profondeur du centre de formation. Une voire deux blessures importantes rendraient la saison longue à l’ensemble du collectif. Mais même dans le cas où le préparateur physique Samir Abidi arrive à prévenir les blessures, le centre devra probablement répondre à l’appel dans la saison. Ce sera forcément le cas pour Antoine Tissot, sorti de couveuse plus tôt que prévu pour compenser le départ de Fahrudin Melic, et d’autres visages habitués du centre pourraient émerger au besoin : Harun Hodzic (intégré au groupe pro également), Mathieu Vigneron, Baptiste Todesco ou encore Leo Naal sont des noms qui pourraient être amenés à compléter le groupe.

Pour ce qui est des joueurs professionnels, plusieurs seront attendus au tournant : les “anciens jeunes” Hugo Brouzet et Benjamin Richert vont voir les responsabilités monter en flèche, tandis que les recrues 2019 Jean-Loup Faustin et Demis Grigoras n’auront plus de phase d’adaptation à assurer. Dernière interrogation sur la table de Erick Mathé et Laurent Busselier, les performances des gardiens Nikola Portner et Julien Meyer, qui auront la lourde tâche de faire oublier l’ère Genty qui durait depuis 2014. Une éternité.

Le facteur X : Alejandro Costoya

Arrivé en 2018, l’arrière gauche espagnol à la moustache resplendissante avait mis le cœur des supporters dans sa poche. Avec la coupe à la maison, le premier exercice avait été celui de toutes les joies… Et le suivant celui des doutes. Plus emprunté, moins performant dans les débuts de matches – où il cartonnait auparavant – et moins précis, l’arrière a aussi dû malgré tout faire le pompier en demi-centre par période. En résumé, une année pénible… mais une prolongation de contrat pour deux saisons. Promis à un volume de jeu important à un poste nourrit par la balle, Alejandro Costoya a les possibilités d’être en lumière. En cas de performances répétées, Chambéry se portera bien et trouvera peut-être un nouveau joueur “phare”.

Pronostic de la rédaction :

OSCAR: 10ÈME

ZORMAN: 8ÈME

SCHMID: 9ÈME

LANFILLO: 8ÈME

ISAKOVIC: 5ÈME

LOVGREN: 5ÈME

BALIC: 5ÈME

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. Taratata_USDK - le 17 septembre 2020 à 18h55

    Les rois du Titre !
    Après "Dunkerque ne doit pas perdre le Nord" , "…faire revenir la lumière au Phare" …;)

    A quand "Tremblay ne doit pas trembler" ; "Fenix toulouse HB : La renaissance…", Paris:SG le Pari des Quataris" ; Nimes dans l'Arêne ! ;etc.
    on taquine, on taquine…

  2. Taratata_USDK - le 17 septembre 2020 à 19h08

    Pas de chance pour Tremblay : Le titre est déjà écrit : "…Tremblay vers une saison sans aucun Soussi ?"
    Cette saison va être placée sous le signe du Calembour et de la Rigolerie !!!

  3. FORZACHAMBE - le 17 septembre 2020 à 20h45

    Pour répondre à ce titre accrocheur, annonçons déjà l'arrivée d'un panneau des scores haut de gamme type hénébihé bien plus fonctionnel que le vieux panneau dérobé à Jean Jaurès, en tout cas du même modèle et qui tombait en rade dès que ça chauffait un peu…à cause de l'ambiance…
    Pour cette année, pas de souci pour les gardiens en moyenne plus équilibré que les saisons passées = il faudra être bon dans les rotations pour laisser le bon sur le terrain, les 2 sont capables de belles performances, bon blessure de MEYER pour 3 semaines, HODZIC pourrait être une révélation et Portner une belle confirmation.
    Pour les ailes il y aura 4 jeunes aux dents longues, c'est parfait.
    Le poste d'arrière droit n'a jamais été aussi fourni que depuis (le départ de STOECKLIN) l'arrivée de GRIGORAS…
    non, non les soucis ou les interrogations seront la mène, IOSU aura eu que peu de temps pour s'aclimater et FAUSTIN en progrès en préparation ne devra plus douter et se battre, encore plus quand ce sera difficile, enfn à l'arrière gauche la rotation entre COSTOYA et BABARSKAS peut être intéressante, si COSTOYA retrouve du jeu et de l'entente avec son demi centre et que BABARSKAS obtient du temps de jeu en attaque ça peu faire mal…
    Un pronostic ?
    Entre 3ème et 6ème si ça rigole, le pire si ça prend pas…
    Question joker = qui sera l'impact player capable de tracter l'ensemble lors des temps faible, moi je met une pièce sur l'éléphant (symbole de Chambéry) de l'équipe, Babar…(décidement la saison des calembours, ça va être long…)

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).