EdF (M)

La France débute par une victoire face aux Gladiateurs

Crédit photo : Baptiste Fernandez/Icon Sport

Des mois qu’on en parle, c’est le moment. Le moment dont tout sportif rêve : les Jeux Olympiques. Débutant contre l’Argentine, la France commence sa campagne olympique par une victoire, appliquée et avec la manière (33-27).

Vincent Gérard dans son match dès le début, Luc Abalo efficace : les bleus débutent la rencontre de la meilleure des manières et ont déjà la balle de 3-0 au bout de 4 minutes (2-0, 5′) mais Guigou échoue sur 7m face au nouveau gardien du Barça, Leo Maciel. La défense française est très concentrée sur ce début de match, bien en place autour de Ludovic Fabregas tandis que Gérard enchaîne quelques parades (3-0, 8′). Bien que les argentins trouvent parfois des solutions franches, les bleus sont solides en défense et le gardien du PSG tient la baraque. Si l’efficacité en attaque n’est pas nécessairement au beau fixe, la défense est le facteur clé sur cette entame. Du côté de l’Argentine, il faut attendre la huitième minute et un duel remporté par Diego Simonet pour voir un but (3-1, 8′). Le plus français des argentins prend la mesure du match et permet à son équipe de retrouver plusieurs fois le chemin du but, tandis que les bleus continuent le travail de sape (6-3, 14′).

Une fin de première période très moyenne

L’équipe de France commence à creuser l’écart : la défense a fait son office. Les Argentins en manque de solutions face à la défense française peinent ensuite à arrêter les offensives des bleus, qui ont ajusté la mire et précisé les passes (10-4, 20′). L’arrière droit du FC Barcelone, est en feu, Dika Mem est le joueur le plus dangereux de loin, bien aidé par les fixations de Nikola Karabatic qui écrase la défense (12-6, 23′). La fin de première période est ensuite bien plus brouillonne, et les argentins rattrapent leur retard (12-10 MT) avec plusieurs pertes de balles françaises. Un petit peu de relâchement peut-être avant la mi-temps ? Les bleus restent devant, et ont toutes les clés en main pour remporter le match.

Les bleus déroulent, les argentins aux abois

Guillaume Gille change complètement son sept en deuxième période, avec notamment Richardson en arrière droit. S’ils retrouvent de l’efficacité en attaque, les bleus restent moyens en défense dans un premier temps (18-13, 36′)… Avant de redevenir un mur, avec Vincent Gérard à la parade sur les duels et Porte sur le jeu de transition : la France creuse l’écart (24-17, 45′). Sur le dernier quart de jeu, la France maintient son écart, Yann Genty de son côté n’est cependant pas au meilleur de sa forme sur ce match. La France a ensuite géré son match, pour s’imposer assez largement (33-27 SF). Côté français, c’est Melvyn Richardson qui a terminé meilleur buteur de la rencontre (7/7). Le néo-barcelonais n’a rien raté, et a été parfait au relai de Dika Mem (au tir comme à la passe). Côté argentin, c’est Diego Simonet qui termine meilleur buteur de la rencontre avec 8 buts. Au four et au moulin avec les gladiateurs, il a montré une nouvelle fois qui était le métronome de cette équipe d’Argentine.

La France a assuré une belle entrée en matière pour sa campagne olympique, avec un bon Vincent Gérard et une belle défense. Les bleus ont fait le job, et retrouveront le Brésil lundi. Pour voir tous les résultats du groupe A, cliquez ici.

Julien Baudry

40 CommentairesPoster un commentaire

  1. Avik - le 24 juillet 2021 à 07h46

    Bravo les Blancs !

  2. aloa - le 24 juillet 2021 à 08h14

    Quel match de Melvyn !

    Bon match aussi de VG !

    • NICOLAU - le 24 juillet 2021 à 08h34

      Et N.Karabatic très intéressant en jambe et comme dis plus haut pour fixer et écraser les défenses très bénéfique pour l’EDF.N’Guessan transparent comme souvent.J’espere voir Lagarde le remplacer c’est mon avis.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).