EdF (M)

La France enchaîne face à l’Autriche

mem dika

crédit : S. Pillaud (FFHB)

Pour leur deuxième match du mondial, les Bleus ont dominé l’Autriche tout en incluant tout l’effectif (28-35).

Rassurés, l’équipe de France croisait ce soir le fer avec l’Autriche. Battus par la Suisse, les Autrichiens étaient déjà en très mauvaise posture dans cette phase de groupe, et jouaient leur dernière chance face aux Bleus. Pour cette deuxième rencontre, Guillaume Gille choisit de faire tourner son effectif, afin d’impliquer l’ensemble de son effectif. Au-delà de l’absence de Timothey N’Guessan, victime d’une légère gène aux adducteurs, exit des Pardin, Mahé ou autres Fabregas, ce sont bien Gérard, Richardson et Nicolas Tournat qui démarrent le match, avec également un retour d’Adrien Di Panda au coeur de la défense.

Vincent Gerard (France) / Crédit photo : K. Domas / Panoramic

Dans la première minute, c’est le duo d’ex Nantais qui est mis à l’honneur pour l’ouverture du score, avec un but de Nicolas Tournat servi par Romain Lagarde. Les Autrichiens ne manquent pas leur entame de match, mais un écart est pourtant vite créé, par les éternels Guigou puis Abalo (1-3, 2′). Les Bleus font la course en tête, et creusent l’écart petit à petit sans se faire de frayeurs. Malgré tout, la défense tricolore montre de nombreuses failles, notamment sur le côté droit et sur le pivot, avec un Tobias Wägner qui fait ce qu’il veut dans le dos des français (4/5 en première période). Pourtant, ces manquements sont rattrapés à merveille par la superbe prestation de Vincent Gérard : rapidement entré dans la rencontre, le portier du PSG est vite monté en puissance avec un énorme scotch sur une contre-attaque de Robert Weber, et est particulièrement attentif sur les tirs de loin.

Tobias Wägner, Autriche.

Les Français retrouvent leurs certitudes

De l’autre côté du terrain, Romain Lagarde trouve des solutions de loin et sert bien ses pivots, tandis que Dika Mem reprend des couleurs en faisant parler sa puissance sur les fins de montées de balle (9-13, 19′). Pour terminer cette mi-temps imparfaite mais maîtrisée, l’entrée de Jean-Jacques Acquevillo fait aussi du bien à la défense, et le Nîmois s’illustre d’entrée par son premier but dans un grand championnat. A la pause, rien n’est fait, mais les hommes de Guillaume Gille disposent d’une avance confortable (MT : 17-13).

Le second acte voit plusieurs rotations du côté du camp France. Mahé, Rémi et Fabregas font leur entrée, de même que Descat et Porte entre aux ailes. Le trio Mahé-Rémili-Fabregas fait forte impression en attaque en de ut de période, et l’écart grimpe à 6 unités (16-22, 34′). La défense française se resserre et les Autrichiens sans solutions offensives, sont contraints de poser un temps mort et optent pour le 7 contre 6 (17-23, 38′). Le retour au terrain ne sourira pas aux germanophones qui perdent la balle et permettent a Vincent Gérard d’inscrire son second but du match. Face à des Autrichiens à 7, les Français encaissent plus de buts, mais Nédim Rémili mène l’attaque en patron de l’autre côté du terrain, et l’avance enfle pour les Bleus (22-30, 48′). Le money time est un fleuve tranquille, et les partenaires de Vincent Gérard s’imposent et assurent leur qualification au tour principal (SF : 28-35).

Déclarations et statistiques à venir…

Antoine Piollat

18 CommentairesPoster un commentaire

  1. drauglin09 - le 16 janvier 2021 à 19h34

    Match sérieux que les français ont pris par le bon bout, tout le monde a pu jouer et apporter quelques choses. On va dire que l'Autriche, c'est pas top mais ça reste une équipe européenne et sans les USA, on n'aura pas de petit match pour reposer les troupes, donc ce match a permis de distribuer du temps de jeu, une sorte d’entraînement amélioré puisque l'équipe est en rodage.

    Après, c'est tristoune de jouer dans ce grand hangar sans public. Ca accroît le fait qu'on a l'impression de voir un match amical.

    • Etienne221 - le 17 janvier 2021 à 00h28

      Quel dommage de ne pas avoir vu plus Nicolas Tournat qui avait pourtant très bien débuté le match…

  2. mbappi - le 16 janvier 2021 à 19h41

    Nedim serait peut-être plus efficace que Melvyn en DC, non ?

    En tout cas, il est entrain de devenir un vrai leader dans cette équipe et comme il le dit le fait d’avoir joué avec Omeyer, Narcisse, Kara, Abalo auxquels on pourrait rajouter Sagosen, Hansen a contribué aussi à ça !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).