EdF (M)

Pechmalbec opte pour la Serbie !

Dragan Pechmalbec ne portera plus le maillot de l’équipe de France : le pivot de Nantes a décidé de rejoindre la sélection serbe, le pays d’origine de sa mère, pour les prochaines échéances internationales.

Sélectionné dans le groupe élargi de l’équipe de France pour la trêve internationale, durant laquelle les Bleus tenteront de se qualifier pour l’Euro 2022 avec une double confrontation contre la Grèce, Dragan Pechmalbec a décidé de ne pas donner suite. Le pivot du HBC Nantes, très bon cette saison, avait connu trois sélections avec la France en 2018, mais jouera désormais pour la sélection serbe, comme l’a annoncé la Fédération française de handball dans un communiqué. “Je n’ai pas l’impression de trahir qui que ce soit, je ne pars pas jouer pour le Qatar, affirme le pivot. J’ai aussi du sang serbe dans les veines et je n’ai jamais renié les origines de ma maman. J’ai toujours vécu en France mais je suis à moitié Serbe.” Toni Gerona, l’entraîneur de Chartres et également sélectionneur de la Serbie, l’a sollicité récemment pour lui proposer de rejoindre les rangs de sa sélection, ce qui a fait réfléchir Pechmalbec. “Je suis aussi en contact avec des joueurs serbes qui m’ont fait part de leur envie, dont mon partenaire à Nantes Milan Milic, ajoute-t-il. C’est flatteur et cela m’a fait réfléchir. Je ne sais pas précisément comment cela peut évoluer pour une prochaine sélection avec la Serbie mais j’espère bientôt être retenu et avoir du temps de jeu.”

Guillaume Gille : “Nous sommes obligés d’accepter”

Crédit photo : K. Domas / Panoramic

La décision de Dragan Pechmalbec a été motivée par un horizon actuellement bouché en équipe de France, où il est quatrième dans la hiérarchie des pivots derrière Luka Karabatic, Ludovic Fabregas et Nicolas Tournat. “En équipe de France, je me sens bien avec tout le monde mais je n’ai pas l’impression d’être intégré au système de concurrence avec les très bons pivots qui sont devant moi, poursuit-il, toujours dans le communiqué de la FFHB. Je me sens bloqué tant qu’ils sont en capacité de jouer. J’ai 25 ans et si on comptait vraiment sur moi pour m’intégrer dans le système plus ou moins proche, j’aurais d’autres sélections et la question ne se poserait pas. Il fallait prendre une décision.” La décision a donc été prise, et elle ne fait bien sûr pas le bonheur de l’équipe de France, qui perd un excellent pivot dans sa rotation. “C’est forcément un positionnement que je respecte et que nous sommes obligés d’accepter, a réagi de son côté Guillaume Gille, le sélectionneur des Bleus. Malgré ses excellentes performances avec le HBC Nantes, il n’a pas encore bousculé la hiérarchie pour trouver du temps de jeu avec nous. Je déplore la situation car Dragan, avec son engagement quotidien, sa qualité et son évolution récente, est un joueur très intéressant.” La Serbie est déjà qualifiée pour l’Euro 2022, et Pechmalbec peut espérer être sélectionné dans un avenir proche pour participer à la compétition qui aura lieu en Hongrie et en Slovaquie en janvier prochain.

60 CommentairesPoster un commentaire

  1. Antinomique - le 17 avril 2021 à 17h24

    Celui qui a lancé le proverbe "abondance de biens ne nuit pas" ne devait visiblement pas prendre en compte la situation des pivots et des arrières droits en EDF…

  2. Hanni2bal - le 17 avril 2021 à 17h33

    Merci GG ! Good job ! C’est pas grave il nous reste Dipanda comme défense 👍👌

  3. Mehdi - le 17 avril 2021 à 17h42

    Il a totalement raison et avec le copinage en équipe De France qu’il y a même si les 3 devants lui sont blessés GG aurait rappeler Bertrand Gilles lol

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).