EdF (M)

Un rachat à confirmer face à l’Autriche

gille staff

crédit : S. Pillaud (FFHB)

L’équipe de France a parfaitement entamé son championnat du monde, faisant mentir les pronostics en dominant la Norvège (28:24). Il faut maintenant confirmer face à l’Autriche.

On avait donc tous vu faux. Alors qu’on prédisait la foudre à l’équipe de France face à la Norvège, les tricolores ont sorti le match que personne n’attendait, avec des performances individuelles remarquables mais aussi, surtout même, une force collective qu’elle n’avait plus dégagé depuis deux ans. “On s’est mis en mode mondial” résumait jeudi soir le sélectionneur Guillaume Gille au micro de beIN Sports. Les Français ont, sans doute, été touchés par les remarques qui, pour certaines, les classait comme une équipe lambda. “On n’a pas fait trop attention à ça, mais on n’était pas très fier de ce qu’on a réalisé contre la Serbie. On voulait montrer notre vrai visage” explique le capitaine Michaël Guigou. La réaction d’orgueil ne s’est pas fait attendre et, avec cette victoire, les bleus ont dégagé la voie vers les quarts de finale.

Mais ce succès initial ne sera validé qu’en cas de victoire, ce soir, face à l’Autriche. Un match quelconque, face à un adversaire peu réputé et déjà au bord de l’élimination, qui ressemble finalement comme deux gouttes d’eau aux deux confrontations face à la Serbie de la semaine passée. Si les Français ont réussi la performance de battre le vice-champion du monde, s’ils veulent aller loin dans la compétition, ils vont devoir stabiliser leur niveau de jeu, être aussi capable de dominer les équipes réputées plus faibles. Et à écouter les acteurs, l’humilité est de mise avant ce deuxième rendez-vous. “On n’oublie pas ce qu’on a été capable de faire il y a une semaine, on veut continuer à se remettre en question” continue Guigou. “On est arrivé ici sans trop de confiance mais en sachant qu’on est capable de faire de belles choses” avance quant à lui Ludovic Fabregas, un de ceux les plus en vue lors de la première rencontre de la compétition. “Mais le succès face à la Norvège ne voudra rien dire si on ne bat pas l’Autriche.”

Il faudra, dès ce soir, remettre donc le bleu de chauffe et que les leaders d’un soir deviennent ceux d’une compétition. Kentin Mahé, par exemple, a souvent eu du mal à pérenniser ses belles performances en bleu. Etincelant par moments au Mondial 2019, sa dernière grande compétition en bleu, le demi-centre est pour l’instant un homme de coups. Si l’équipe de France veut aller loin dans la compétition, il faudra que lui, comme d’autres, aient la capacité de répéter les grosses performances. Et la confirmation, c’est dès ce soir, face à l’Autriche.

France – Autriche à 18h00, en direct sur beIN Sports 1 et La Chaine L’Equipe

Kevin Domas

14 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kris73 - le 16 janvier 2021 à 08h48

    Allez les Bleus !!

    On a besoin que vous nous fassiez rêver en cette période triste

    • Sasori9 - le 16 janvier 2021 à 12h29

      Les Bleus ne sont pas la pour te faire rever, ils ont objectif à atteindre : s'améliorer, acquérir l'expérience et aller le plus loin possible pour mieux préparer le JO Paris 2024.

  2. cochonne - le 16 janvier 2021 à 09h00

    Bonjour
    "On s'est mis en mode mondial" je ne savais pas qu'on pouvait faire partie de l'équipe de France en étant en mode "cool raoul" et y avoir sa place, surtout au vu du vivier de prétendants.
    Je grinche un peu, ce n'était pas mon intention au départ mais je hais ce genre de phrase convenue surtout quand elle émane de l'élite du monde professionnel quel qu'il soit d'ailleurs, sinon, dans la prochaine dotation vestimentaire de l'EDF on peut remplacer le maillot par une paire de pantoufles et des raquettes de ping pong…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).