JO (F)

Les filles de l’équipe de France sont en finale !

Crédit photo : IHF

Si les filles de l’équipe de France avaient su éviter tout suspens en demi-finale face aux Pays-Bas, le scénario a été tout autre face à la Suède ce matin, en demi-finale. Mais la qualification a été au rendez-vous (29:27).

Une seule fois, avant la 54ème minute, une équipe a pris trois buts d’avance et elle ne portait pas un maillot blanc. Les Suédoises avaient mieux commencé la rencontre, en s’appuyant sur la maladresse française au shoot mais aussi sur sa base arrière. Mais cela n’a pas duré, Olivier Krumbholz optant pour une défense étagée mettant temporairement hors d’état de nuire Jamina Roberts, le principal danger offensif scandinave. Si Amandine Leynaud, avec trois arrêts, était loin de ses standards des tours précédents, ses coéquipières, Beatrice Edwige et Estelle Nze Minko en tête, compensaient et gardaient les Bleues dans le match. D’autant que, de l’autre côté, Grace Zaadi et Laura Flippes combinaient habilement pour mettre la France un but devant au repos (15:14).

Si Leynaud avait été la star du quart de finale, Cléopatre Darleux allait être l’héroïne de cette demie finale. Les sept arrêts à 35% de la Brestoise ne sont sans pas aussi impressionnants que les vingt-deux de sa coéquipière, mais ils ont été d’une importance capitale. Deux parades sur Nathalie Hagman dans un premier temps, pour empêcher les Suédoises de passer devant, avant une double parade en contre-attaque, qui offrait la possibilité aux Françaises de prendre, pour la première fois de la rencontre, trois longueurs d’avance. “Ca a été un très gros match, c’est un peu parti dans tous les sens, elles ont raté, on a raté aussi” souriait Darleux, tandis que le sélectionneur Olivier Krumholz insistait sur ce dernier quart d’heure clé : “On était sans doute un peu plus fraiches physiquement, on a pas mal fait tourner avant. Dans la tête aussi, on était bien. On a continué à marquer des buts, et c’était le plus important.” Car les bras des bleues, jeunes comme anciennes, ne tremblaient pas dans le money-time. Et s’il restait six minutes à jouer quand Meline Nocandy envoyait une sacoche dans la cage scandinave, elles allaient garder la tête froide jusqu’au boutet. Le dernier pénalty d’Allison Pineau raté n’y changeait rien, les filles d’Olivier Krumbholz tiennent l’occasion de monter sur le toit de l’Olympe, cinq ans après leur défaite en finale face à la Russie. “C’est le seul titre qui nous manque, comptez sur nous pour bien le préparer” terminait l’entraineur. Ce sera face à la Norvège ou la Russie, et on a hâte d’y être.

Kevin Domas

Statistiques :

France : Leynaud (3 arrêts / 16 tirs dont 0/3 pén), Darleux (7 arrêts / 20 tirs dont 0/3 pén); Nocandy (1/2), Coatanea (1/3), Valentini (2/2), Pineau (3/5 dont 0/2 pén), Lassource (1/2), Zaadi (7/13 dont 0/2 pén), Niakaté (1/1), Sercien Ugolin (3/4), Flippes (3/5), Edwige, Foppa (5/5), Nze Minko (2/3)

Suède : Bundsen (5 arrêts / 27 arrêts), Ryde (4 arrêts / 11 arrêts dont 3/3 pén); Stromberg (1/5), Blohm, Roberts (5/8), Petren, Lundstrom (1/2), Westberg (6/7 dont 6/6 pén), Lagerquist (1/2), Lindqvist (2/4), Hagman (3/5), Thorleifsdottir, Hansson (2/3), Carlson (6/7)

16 CommentairesPoster un commentaire

  1. Bonitos - le 6 août 2021 à 11h31

    Quel délice de les voir en finale elles le méritent. C’est le fruit du travail accompli depuis des années
    Bravo à elles
    Maintenant pour remporter l’or elles doivent donner un jeu à la perfection et chaque penalty tiré doit être un but sinon……

  2. ericb - le 6 août 2021 à 11h31

    Wow quel match ! Bravo les filles !!!
    Petite piste de travail: les penalties …

  3. petit bonhomme - le 6 août 2021 à 11h34

    Le double arrêt de Darleux à la 54e a failli me faire chialer de joie.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).