LBE – Phase retour

Dijon et Fleury premiers maintenus, fin des play-offs

Grâce à son succès contre Mérignac, Dijon s’est maintenu et a aussi offert le maintien à Fleury. Pour la dernière journée des play-offs, Chambray garde une chance d’accrocher le match 3-4 après son large succès contre Paris. Bourg-de-Péage et Metz terminent leurs périples sur un dernier succès.

A quatre journées de la fin, ils ne sont mathématiquement plus que quatre à être sous la menace de la relégation. Avec son succès contre la lanterne rouge, Dijon fait parti des équipes officiellement maintenues dans l’élite. Contre Mérignac, les Dijonnaises se sont imposées sans trembler. En prenant ses distances dès le début de la partie, les coéquipières de Carmen Campos se sont rendu le match plus facile. En tête à la pause de 5 longueurs (14-9), elles ont pris la mesure de la deuxième période. Malgré la disqualification de Campos, la JDA n’a vraiment pas tremblé face à des Mérignacaises dépassées (32-24, SF). Cette victoire importante valide le maintien de Dijon en Ligue Butagaz Energie, pendant que les Girondines s’engloutissent à la dernière place.

Fleury dit merci à la JDA

Gabriela Dias Moreschi (Fleury Loiret HB)

Mais ce succès a aussi eu des conséquences pour le Fleury Loiret Handball. Avant de jouer son match, le club Loirétain avait également obtenu son billet pour la saison prochaine dans l’élite. Le match contre Saint-Amand pouvait être abordé avec moins de pression. Libérées et à l’instar de Dijon, les Fleuryssoises ont rapidement pris les devants à l’entame de match. Face à un adversaire en difficulté à rentrer dans sa rencontre, l’écart était bien à l’avantage des locales à la mi-temps (18-13, MT). Mais les Amandinoises étaient loin d’avoir abdiquées et au retour sur le parquet ont donné un coup d’accélérateur pour revenir au tableau d’affichage (21-20, 40′). A une longueur au score, les Nordistes ne sont jamais revenues à égalité. Elles ont même dû laisser repartir Fleury de l’avant qui, avec ses 3 buts d’avance, a laissé à distance son adversaire. Sans Lacrabère, les filles de Christophe Cassan ont pu fêter le maintien avec la victoire (30-26, SF).

Toulon manque le coche

Si deux clubs sont assurés de leur présence en LBE, il en est un qui a manqué de les rejoindre dès ce week-end. Toulon, à domicile, n’a pas réussi à se défaire de Plan-de-Cuques dans un énième derby de la Méditerranée. Diminuées avec notamment l’absence de Chloé Bulleux ou Anna Berger, les joueuses de Stéphane Plantin ont subi le rythme plan de cuquois en première période. Avec jusqu’à 7 buts de retard, les Toulonnaises ont réussi à rattraper une partie de leur retard à la pause (11-14, MT). Mais ce sera tout. En face, Dora Krsnik  et ses 13 buts étaient inarrêtables, et ont permis à son équipe de garder la tête du début à la fin de la rencontre (26-29, SF). A cause de cette défaite, le club varois devra patienter avant de valider son maintien et voit son adversaire revenir à hauteur au classement. Plan de Cuques affrontera Mérignac ce mercredi, et tout comme Toulon pourra s’assurer d’être en LBE si elles ne perdent pas.

Chambray assomme Paris dans la course à l’Europe

C’était le match à enjeu ce week-end en Ligue Butagaz Energie, alors que Nantes allait décrocher la première European League de l’histoire. Chambray accueillait Paris dans une rencontre où le vaincu disait adieu au Top 4. Dans ce match à enjeu, c’est Paris qui a craqué. Et complètement. Etouffées par la défense chambraisienne, les Parisiennes n’ont pas réussi à rester à hauteur sur l’entame de match. Après avoir réussi à son tour à contrer les offensives adverses, elles ont solidifié leur jeu pour revenir au meilleur moment, juste avant la pause (12-11, MT). L’équipe de Yacine Messaoudi pensait alors être dans son match pour offrir un deuxième de haute volée. Pas du tout. Impuissant sur son banc, l’entraineur parisien a regardé sa formation inscrire seulement deux buts en 27 minutes et 5 sur l’ensemble de cette deuxième période. Toujours victime de son manque de rotation, le club francilien est passé à côté de l’autre moitié du match. Il se contentera du match pour la 5è place. Pour sa part, Chambray convainquant a réussi une grosse performance avec cette victoire (25-16, SF), et s’offre encore l’espoir du Top 4 avant les matchs des Nantaises, sinon ce sera le top 5 en jeu contre… Paris.

Dans les deux rencontres du week-end, Metz a disposé sans broncher des Bisontines à Besançon. Pour le retour d’Ivana Kapitanovic sur la feuille, les Messines ont fait l’effort en fin de première période pour décrocher leurs hôtes (10-18, MT). Une fois l’écart créé, Astride N’Gouan et ses partenaires ont géré l’autre moitié du match (26-35, SF). Les deux équipes étaient déjà assurées de leur classement. Metz jouera le titre contre Brest. Ce sera le podium pour Besançon, dans l’attente de son adversaire. Enfin Boug-de-Péage a pris l’ascendant sur Nice avant que les deux clubs ne se retrouvent pour le match 7-8. Longtemps au coude-à-coude, les Péageoises ont su appuyer sur l’accélérateur au retour des vestiaires pour décrocher les Niçoises et la victoire (27-31, SF).

Nolann Rock

 

Pub Espace Pronos LFH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).