Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LMS

A Chambéry, "le CV de l'entraineur n'aura pas d'importance"

, par Dalibor

Erick Mathe (Chambery Savoie Mont-Blanc Handball) // Crédit photo : Panoramic / K. Domas

Après avoir fini au pied des places européennes la saison passée, Chambéry espère obtenir un accessit un juin prochain pour l'European League. En surfant sur un groupe stable et avec un entraineur champion olympique.

Il y a à peine trois semaines, Erick Mathé montait sur le toit de l'Olympe avec l'équipe de France. Un an et demi après son entrée dans le staff tricolore, le sélectionneur adjoint accompagnait Guillaume Gille jusqu'à la médaille d'or olympique. Alors qu'on aurait pu penser que le retour au train-train quotidien allait être compliqué pour le technicien, à l'entendre, "c'est plus simple que je ne le pensais. J'ai coupé cinq jours au retour, loin de Chambéry, avec des amis proches pour fêter ça. Quand ils me demandaient si je me rendais compte, je ressentais une immense fierté, d'autant que j'ai entrainé à tous les niveaux, garçons comme filles." Mais il a bien fallu remettre le bleu de chauffe, après que son adjoint en Savoie Laurent Busselier ait assuré la reprise et les premières trois semaines. "Je ne vais pas dire que j'ai oublié, ça serait imbécile de ma part. Mais le plus important, c'est le présent, et je suis désormais tourné à 100% vers le projet Chambéry" tient-il à préciser.

Le projet Chambéry, c'est avant tout une aventure qui, après le sacre de la coupe de France en 2019, a parfois donné le sentiment de vivoter. Les départs de joueurs comme Yann Genty, Johannes Marescot ou Niko Mindegia quelques jours après le finale remportée à Bercy coupent la dynamique et, en 2020, les Savoyards pointent à la neuvième place en Starligue avant l'arrêt dû au Covid. Et on a bien cru que la saison dernière prenait une tournure tout aussi morose..."Mais il ne faut pas oublier que, l'été dernier, on a laissé partir Romain Briffe et Fahrudin Melic pour anticiper d'éventuels problèmes financiers, et qu'on s'est retrouvé à quatorze joueurs pros. Si on y ajoute l'épidémie de covid qui nous a touchée, on a eu un peu de mal à trouver de la confiance" analyse Erick Mathé. Dont les joueurs ont semblé grandir d'un seul coup avec la trêve hivernale, récoltant des points précieux face à Paris ou Montpellier au printemps pour rattraper le temps perdu dans la course à l'Europe. Avant de se voir claquer la porte au nez au soir de la dernière journée..."Malheureusement, on en perd contre Ivry, Créteil, Tremblay ou Cesson...On a été trop irrégulier, et au final, on finit septième, ce qui n'est pas ce qu'on voulait puisqu'on visait l'Europe" résume le coach, qui entame sa quatrième saison en Savoie.

Un groupe quasi inchangé pour viser l'Europe

L'objectif, pour ce nouvel exercice qui ne commencera dans quelques semaines, sera le même : redonner à Chambéry un ticket européen qu'il n'a plus eu le loisir de saison depuis 2019 et sa victoire à Bercy. Et l'entraineur aimerait bien y parvenir avec un peu plus de régularité. "Je sais qu'il y a plein de routes pour arriver à l'Europe, mais j'aime bien celle qui consiste à prendre les points contre les équipes en dessous de nous, quitte à faire moins d'exploits contre celles au-dessus" explique-t-il, ambitionnant même d'entrer dans le top 5 hexagonal, histoire de ne pas se faire de frayeur quant à un sixième ticket européen pas assuré par avance.

Pour cela, il fera confiance à un groupe stable, puisque seuls deux nouveaux joueurs ont posé leurs valises au Phare cet été. L'arrière droit brésilien Gustavo Rodrigues (photo), revenu blessé des Jeux Olympiques et encore out pour quelques temps, et le demi-centre slovène Sebastian Skube. A 34 ans, celui-ci devrait apporter toute l'expérience qui a pu manquer certains soirs à la Team Chambé. "Cela faisait trois ans que je le suivais, mais pour diverses raisons, cela ne s'est pas fait. Il peut nous apporter ce que nous apportait Niko Mindegia, avec plus de tirs de loin. On aura besoin de sa sérénité, de sa capacité à minimiser nos temps faibles" décrit Mathé, qui confirme également sa volonté d'avoir voulu "continuer à investir sur ce groupe jeune mais pétri de talent." Dont les membres n'ont pas manqué de féliciter leur entraineur à son retour de Tokyo. Mais Erick Mathé n'est pas un homme à s'endormir sur ses lauriers : "On s'est tous mis au travail ensemble, car il n'y a que comme ça que les résultats viendront. Etre champion olympique, c'est immense, mais ce n'est pas mon CV qui va nous faire gagner les matchs."

Kevin Domas

Prochain match TV

Füchse Berlin

20:45

Mar. 23 Avr.

HBC Nantes

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x