Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LMS

A Limoges, l'appétit vient en mangeant

, par Dalibor

Tarik Hayatoune (Limoges Hand 87) // Crédit photo : Panoramic / K. Domas

Motivé par sa première saison réussie dans l'élite et par un recrutement ambitieux, le club de Limoges aimerait bien regarder un peu plus haut au classement.

Historique. La première saison de Limoges dans l'élite a défié tous les pronostics. Jamais, de mémoire, on n'avait évoqué une potentielle qualification européenne pour un promu à l'orée du printemps. A ce moment, le club limousin, certes avantagé par un nombre de matchs en retard bien inférieur à la moyenne nationale, pointait son nez dans le top 5, faisant souffler un vent de fraicheur sur les premières places. Mais comme accablé par la pression et les attentes, le LH s'est pris les pieds dans le tapis, ne remportant qu'un seul de ses quatorze derniers matchs de championnat. "Je dirais quand même que la saison a été plus que réussie, je veux retenir les points positifs et pas les négatifs. Notre première partie de saison a permis au club de s'organiser six mois en avance, que ce soit d'un point de vue économique ou sportif, et c'est un vrai luxe" avance Tarik Hayatoune, le coach limougeaud. Qui ne veut pas se dire que cette deuxième partie de saison ratée a privé le LH d'une qualification européenne historique : "On est peut-être passé à côté de quelque chose, et on peut se dire qu'avec quatre victoires en plus, on serait peut-être sixième. Mais, plus qu'autre chose, cette saison nous a donné faim."

Si l'appétit vient en mangeant, dans le Limousin, on fait quand même attention à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre.  Surtout que cette fois, la concurrence sera prévenue et attendra de pied ferme les hommes de Tarik Hayatoune. D'ailleurs le coach en est pleinement conscient : "On va rester très humble, ne pas manquer de respect à ce championnat. On vise le top 10, ce qui veut dire un maintien confortable, et si possible de l'assurer rapidement. Ensuite, pourquoi pas aller voir un peu au-dessus ?" Pas question, néanmoins, de trop modifier une recette qui a donné satisfaction la saison prochaine. L'idée est, surtout, de renforcer un secteur défensif qui a montré quelques failles et terminé bon dernier du classement de Starligue. "Nos gardiens de but nous ont beaucoup aidés, l'idée est désormais de les aider en les protégeant mieux. Tout en arrivant à garder notre spontanéité offensive, qui nous sera très précieuse pour gagner des matchs" continue le coach.

Densifier la défense

Jure Dolenec, Limoges (crédits : additionnal_time_photography)

Avec une ossature qui, globalement, lui convenait, le staff limougeaud a procédé à quelques ajustements cet été. Si le départ de Romain Ternel n'était pas vraiment prévu, en revanche, le but était de densifier la défense. Le pivot nîmois Nicolas Nieto et l'ailier d'Istres Hichem Daoud ont été recruté dans ce sens, tandis que Limoges a renforcé son réservoir de gauchers, avec les signatures de Jure Dolenec et d'Ewan Kervadec. Tout en conservant son artilleur Micke Brasseleur, dont le nom a circulé cet été dans des clubs étrangers. "On est satisfait de ces arrivées, même si on était déjà content du groupe de la saison dernière. On ne renouvelle pas en totalité un groupe qui a tourné parfaitement pendant les deux-tiers de la saison. On va gagner en expérience, notamment avec Jure, mais on va aussi rajeunir l'équipe, avec des joueurs sur lesquels on compte aussi à moyen-terme" résume Hayatoune.

Et si, pour l'instant, la préparation se passe sans trop d'accrocs, les dirigeants du club ont offert à l'entraineur une belle dernière répétition en fin d'été, avec l'organisation du trophée de Limoges, où apparaitront Nantes, Montpellier et Nîmes, comme une belle occasion de remplir Beaublanc avant un début de la saison qui s'annonce corsé. Aix, Chambéry et Nîmes sont au programme des trois premières journées du LH, qui sera tout de suite dans le bain. Ce qui n'est pas pour déplaire à son entraineur : "Cela va nous forcer à être tout de suite dedans, à être présent psychologiquement, à faire toute cette préparation avec une grande rigueur. C'était aussi l'idée de ce tournoi, une dernière répétition qui nous force à monter notre niveau face à de grandes équipes et devant notre public." Presque comme un Trophée des Champions, auquel Limoges aurait gratté son ticket à la surprise générale. Cela nous rappelle des souvenirs de la saison passée, ça...

Kevin Domas

Prochain match TV

France

14:30

Lun. 15 Juil.

Roumanie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Philippemhb
Philippemhb
2 années il y a

Je serais bien allé faire un petit tour du côté de Limoges assister a ce tournoi relevé…
J'espère pouvoir assister a l'Eurotounoi 2022 à Strasbourg au Rhénus en faisant du" Handotourisme".

Jack3544
Jack3544
2 années il y a

L'arrivée de Limoges est une bouffée d'oxygène pour la LNH. Une ville moyenne, un budget cohérent, une salle et un public présent, un recrutement intelligent.
L'étape suivante pour eux est de pouvoir faire progresser les Centre de formation.

Thierry GRIMAUD
Thierry GRIMAUD
2 années il y a

Ce club va devenir le club phare de la ville et détrôner ainsi le légendaire Limoges CSP qui est en train de vaciller lors des 2 dernières saisons sous l’effet d’une direction désastreuse, tout le contraire de celle du LH qui est un modèle de gestion à tous les étages de l’institution.
Ils vont faire top 8 sur.

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x