LMS

Paris trop fort, Dunkerque réagit, Chambéry surpris !

Vincent Gerard (Paris Saint-Germain)

Dans le choc de cette 5e journée, le PSG a nettement dominé Nîmes (25-32) au Parnasse. Bien aidé par un excellent Vincent Gérard, Paris est donc seul leader ce soir. Dans le même temps, Dunkerque a engrangé sa première victoire en venant à bout de Toulouse (26-23). Enfin, Chambéry s’est incliné au Phare face à Chartres (24-25).

Cette journée réussit relativement peu aux clubs à domicile. Après les trois succès à l’extérieur d’hier, deux autres se sont ajoutés aujourd’hui avec Paris et Chartres. Dunkerque a en revanche gagné, pour la première fois de la saison, face à Toulouse.

PARIS – NÎMES : GERARD vs DESBONNET

Les Nîmois seront sans doute frustrés par l’issue de la rencontre. Pendant une quarantaine de minutes, l’USAM a en effet rivalisé avec le Paris Saint-Germain. Malgré ses absents, l’équipe de Franck Maurice a montré de belles choses face à l’ogre parisien. Le principal artisan du côté gardois est Rémi Desbonnet. Le gardien nîmois a en effet sorti une très grosse partie ce soir avec 18 arrêts (38 %). Malheureusement pour lui, en face, son concurrent en équipe de France lui a répondu du tac au tac, faisant plier l’attaque de l’USAM. Vincent Gérard, auteur de 17 arrêts à 43 % (dont 5/6 à 7 mètres !!), est sans doute l’homme de ce match, que les Parisiens ont plié vers la 40e minute. Alors que Nîmes est encore accroché aux basques des joueurs de la capitale (20-21, 38e), ces derniers administrent un 7-0 cinglant à leurs hôtes. Ils profitent des pertes de balles et des échecs au tir nîmois pour les châtier.  Dix minutes plus tard, Paris mène de 8 buts (20-28) et gère tranquillement sa fin de match (25-32 SF).

DUNKERQUE SE RASSURE

Les Nordistes ont vécu assurément un début de saison compliqué. Après leur défaite initiale à Créteil et avec un calendrier pas simple ensuite (Nantes, Saint-Raphaël puis Nîmes), Dunkerque est à zéro point avant de recevoir Toulouse. Dans un match joué sur un rythme modéré (moins de 50 buts finalement), l’USDK a finalement décroché ses deux premiers points. Un petit soulagement sans doute dans le Nord. Devant au score tout le match, les Nordistes ont pu compter sur Tom Pelayo (5 buts), Théo Avelange-Demouge (4 buts) ou Kornel Nagy (4) pour alimenter la marque. En face, Toulouse n’a pas su bousculer une équipe pourtant en manque de confiance. L’USDK s’impose 26-23 et laisse la place de dernier… au Fenix.

CHARTRES RIT, PAS CHAMBÉ’

Vanja Ilic (Chartres Metropole Handball)

Au rayon des surprises de cette journée, on peut donc ajouter la victoire de Chartres à Chambéry. Les Savoyards ont eu la mauvaise surprise de tomber sur un ancien de la maison qui leur a joué un mauvais tour. Julien Meyer, avec 13 arrêts (35 %) a ainsi réussi son retour au Phare, sous le maillot de Chartres. Toni Gerona a également pu compter, comme d’habitude, sur un très bon Vanja Ilic (7/7). Ajoutez à cela 5 buts pour chacune des recrues Figueras et Pedersen et vous avez les ingrédients d’une bonne performance chartraine. En face, Chambéry a raté sa fin de première période. Cumulant les pertes de balle et les tirs ratés, les Savoyards ont laissé s’échapper leurs visiteurs du soir (11-15 MT). L’hémorragie a même duré jusqu’à la 36e minute (11-18). La remontada de Chambéry a ensuite été enclenchée, mais Benjamin Richert (4 buts) et ses copains sont partis de trop loin. Ils échouent finalement à un but de leurs adversaires (24-25). Chambéry rate ainsi l’occasion de récupérer la 2e place. Chartres de son côté s’installe en première partie de tableau, avec 5 points comme Nantes.

Résultats et classement ici.

Tristan Paloc

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. Crazy Hand - le 9 octobre 2021 à 22h44

    Où Paris trop fort ?
    (Minnel + Nyateu) – Gérard et ses penalties sortis = match serré.

    • Usamiste - le 10 octobre 2021 à 08h50

      Oui, Paris trop fort hier soir.
      Arrêtons de nous lamenter sur les absents, ça fait partie du jeu ! Une équipe pro digne de ce nom doit avoir tous ses postes doublés voire triplés. On a vu une belle première mi-temps hier soir, aux verts et au staff de tirer les enseignements de la seconde.

      • Allez l’usam - le 11 octobre 2021 à 10h11

        Certes arrêtons mais cela a joué sur les rotations. Nous n’avions pas de banc, la base arrière a joué 60 minutes pendant que paris changeait son 6 de base au milieu de la mi-temps.
        On explose physiquement à la 50eme d’où le trou d’air par manque de rotation. Si l’on avait été au complet on les auraient amené dans le money Time.
        Trop d’immanquable a 6 mètres en 1ère mi-temps et trop de penalty raté nous donne quand même des regrets.
        Il y a cependant la place de faire quelque chose dans le top 3 cette année.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).