LSL

Dunkerque surclassé par Paris

Crédit photo: Emmanuel Durieux

Avec pas mal de pertes de balles, Dunkerque doit s’incliner face aux parisiens, qui continuent leur parcours en championnat de France invaincus (22-30). 

Paris a démarré en trombe cette rencontre, imposant rapidement son rythme (1-4, 5′). Une bonne défense côté Paris est quasiment à chaque fois synonyme d’un but sur montée de balle dans la foulée. Pourtant, avec 11 pertes de balles du côté de l’USDK, on ne peut s’empêcher qu’il y avait de la place pour mieux figurer. L’écart se stabilise autour de 3-4 buts d’avance pour le PSG (6-10, 22′). Seulement, Paris enchaîne également plusieurs pertes de balles, qui conjuguées aux quelques arrêts de Samir Bellahcene (5 parades en première période) empêche tout écart conséquent à la mi-temps (11-15 MT).

Dunkerque repart avec de meilleures intentions en deuxième période, précisant les transmissions de balles. Seulement, c’est au tir qu’ils sont maintenant malheureux laissant à Paris l’initiative (12-17, 36′), sur un 7m converti par Mikkel Hansen de retour dans le groupe. Dunkerque bute de plus en plus sur la défense de son adversaire, à chaque fois repoussé jusqu’au jeu passif : Patrick Cazal doit prendre un nouveau temps mort (14-22, 43′). Avec 3 buts inscrits en deuxième période en 16 minutes, la grosse apathie offensive de Dunkerque oblige le coach à poser un nouveau temps mort… Yann Genty rentré en seconde période a aussi fait beaucoup de bien à Paris ((9/20, 45%), même si le jeune Quentin Hulot (18 ans) a été tout aussi bon malgré son jeune âge (6/13, 46%).

Entre temps l’écart s’est bien creusé entre les deux collectifs, Paris ayant réalisé une nouvelle prestation sérieuse, cette fois face à l’USDK (22-30 SF) malgré un peu de relâchement en fin de match.

Julien Baudry

11 CommentairesPoster un commentaire

  1. rkj4 - le 11 avril 2021 à 19h19

    La défaite aurait pu être cruelle, mais l’entrée tonitruante des jeunes Dunkerquois aura su rendre leur fin de match plus souriante et de meilleure augure : bravos à eux, aussi gonflés qu’efficaces. Mais juste avant, on aura vu une incroyable et interminable séquence (un quart d’heure ?) où l’Usdk est restée scotchée à 14 buts, tandis que Paris empilait ; c’était assez dingue.

    Vu que je supporte Paris, je peux me permettre d’être un peu sévère sur ce qui ne va pas. Et rappeler (je sais, je l'écris souvent) que je ne comprends pas comment Grébille peut rester encore le numéro 2 à l’aile gauche alors qu’il loupe la majorité de ses tirs au poste. Keita (pas sur la feuille aujourd’hui) rentre rarement, alors que je l'ai toujours vu plus adroit et constant. Est-ce qu’il y aurait un pacte entre Gonzales et Grébille ? En tout cas, s'il doit jouer, je préférerais le voir revenir arrière comme il le fait parfois et même si c’est pour 10 minutes : il y serait forcément plus utile. Et puis de l’autre côté, j'avoue que j’ai encore du mal à reconnaître le Solé de Toulouse et de l’équipe d’Espagne; toujours trop d’échecs pour un joueur de son statut, mais ça reviendra forcément.

    Sinon, la vitesse de Steins, les tentacules de Syprzak, sa relation avec Remili, la bonhomie rassurante de Genty (dans un bon jour), la puissance physique de Nahi… J'aime beaucoup, de même que ce jeu en mouvement que pratique désormais le Psg.

    • cochonne - le 11 avril 2021 à 20h15

      Bonjour
      Moi je vois ce PSG là remporter la LDC 2021 car j'ai le sentiment qu'une alchimie qui permet de tirer la quintescence des individualités s'est créée.
      Pour la première fois j'ai l'impression que c'est l'équipe et le jeu développė qui tire les individualités et non l'inverse.

      • Philippemhb - le 12 avril 2021 à 09h24

        J'ai le même sentiment que toi et je pense que l'arrivée de Luc Steins y est pour beaucoup…..

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).