Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LSL - J25

Nantes secoué, mais Nantes vainqueur face à Chambéry

, par Zorman

Emil Nielsen (Nantes).

Malgré une excellente fin de première période, Chambéry s'est écroulé dans le dernier quart d'heure et ne parvient pas à l'exploit à Nantes (30-24).

Après son solide succès à domicile face à Aix, les Chambériens se déplacent à Nantes, en confiance. Pour autant, dans les premiers instants, c'est bien le H qui accueille rudement ses visiteurs. Un début de match impeccable pour les Violets, et un Valero Rivero chirurgical avec déjà  3 réalisations en quelques minutes. Avec une entame complètement manquée, Érick Mathé rappelle ses hommes à la 6ème minute (6' : 4-0).

C'est Iosu Goni Leoz qui débloque le compteur des siens, mais leurs adversaires trouvent toujours bien souvent la solution dans le dos des Noir et Jaunes, avec un Dragan Pechmalbec très présent et efficace face à Portner (16' : 10-7). Pourtant, la sortie de l'ex-international français, au profit d'un Théo Monar plus en difficulté, va complexifier les attaques violettes. De l'autre côté du terrain, les Chambériens trouvent des solutions grâce à la bonne entrée de Lars Mousing Nielsen qui se montre très précieux dans ses placements, et face à l'autre Nielsen. Et si le portier Nantais s'est montré infranchissable dans le premier quart d'heure, il aura plus de difficultés sur la suite. À l'entrée des 10 dernière minutes du premier acte, les Savoyards parviennent à se rapprocher à une longueur, et le temps mort d'Alberto Entrerrios n'y fait rien. En cause ? Un Nikola Portner absolument monstrueux.

Nikola Portner (crédit photo : Panoramic / K. Domas)

Le réveil du portier Portner

Qu'est-il arrivé au portier suisse ? Si certains danois ont ramené d'Egypte de sérieux troubles intestinaux, le dernier rempart chambérien est revenu atteint d'un sérieux syndrôme de réussite, et est sur un nuage ces dernières semaines. Plus discret en début de rencontre, il réalise son second arrêt à la 21ème. Mais cette parade ne sera pas sa dernière et rien n'entrera dans sa cage jusqu'à la pause. Fort heureusement pour les locaux, la défense nantaise est solide, et les visiteurs peinent à profiter de leur invincibilité. Au contract pendant la quasi totalité des 10 dernières minutes (22' : 10-10), les hommes de Mathé parviennent à prendre les devants au meilleur moment, avec deux réalisations de Iosu Goni Leoz et Paturel pour prendre un ascendant avant la pause (30' : 10-12). "On s'est appuyés sur ce qu'on fait bien depuis quelques matchs, une bonne défense et des montées de balle, relit Jean-Loup Faustin à la pause. On a pris le feu en début, mais on a bien su se remobiliser, Niko [Portner] a fait le taff derrière. Il va falloir qu'on s'applique sur les shoots pour la suite, on sait qu'ils ont un très bon gardien eux aussi."

Déterrer le H de guerre

Le président nantais, à la pause, tire logiquement un bilan plus négatif aux micros de Bein Sports : "On ne peut pas espérer être devant en ne jouant qu'une demie mi-temps." Car son équipe, scorant sa 10ème unité à la 16ème minute, a du attendre la 31ème pour relancer sa marque (31' : 11-14). Si les partenaires de Benjamin Richert reviennent bien des vestiaires, leurs adversaires sont également de retour avec une toute autre attitude face à la cage. Grâce à des ballons grattés bien convertis par ses espagnols, le H revient vite dans la course à la faveur d'un 4-0 (35' : 14-16 ; 40' : 18-16). Le temps mort de Mathé remobilise les siens, mais Aymeric Minne parvient à rentrer les ballons pour laisser les siens faire la course en tête. Mais d'une courte tête.

Aymeric Minne (HBC Nantes)

Après une égalisation fugace permise par les ailiers savoyards, notamment le brillant Mathieu Vigneron, ce sont bien les hommes d'Alberto Entrerrios qui ont l'avantage à l'entrée du money time (49' : 23-20). Si Harun Hodzic, responsabilisé dans les derniers instants, parvient une nouvelle fois à brille sur quelques belles parades, rien n'y fait et son équipe n'y parvient pas. En grande difficulté ce soir, Alexandre Tritta perd plusieurs ballons avant de rejoindre le banc, bientôt suivi par le jeune Vigneron touché à la cheville (54' : 26-21). En fin de match, le verdict est déjà tombé et la saison se termine pour le jeune talent de la Team Chambé...

Avec un Emil Nielsen impérial, un Valero Rivera intraitable jusqu'au bout, Nantes s'impose solidement au terme d'une rencontre mouvementée avant de prendre la direction de Veszprem (60' : 30-24).

Gaël Pelletier : "On va y arriver, ne vous inquiétez pas"

À la pause, le président du H, Gaël Pelletier, a pu s'exprimer aux micros de BeIn Sports. Au-delà d'un bref retour sur le match et la saison en cours, le dirigeant a eu l'occasion de s'exprimer sur le retour progressif du public et la situation financière du club. "C'est très compliqué cette saison, on fait un peu les montagnes russes. On est capables de résultats très satisfaisants en coupe d'Europe, et parfois de trous d'air en championnat, déplore-t-il. On a l'impression de jouer des matchs amicaux tellement il y a peu d'ambiance dans les salles, et ce ne sont pas nos standards. Pour le retour du public, on va d'abord aller jouer à Veszprem sans spectateurs mais nous pourrons goûter à nouveau au public au retour. Avant, on retrouvera notre public face à Limoges, mais avec une jauge à 800 supporters. Il faudra faire des choix, mais on sera contents de ce premier pas vers ce retour, on l'espère, à la normale." Ces choix se dirigeront logiquement en premier lieu vers ceux "qui nous ont déjà aidé pendant la saison", avec en premier lieu les supporters qui ont renoncé à tout remboursement de leur abonnement.

Gael Pelletier (Nantes)

Pour autant, malgré ce retour progressif du public, ces 800 supporters ne suffiront pas à redorer la situation financière du club. "On a un modèle économique, qu'on pense vertueux, basé sur les entrées en salle. Mais lorsqu'on n'a pas de public, c'est compliqué." Compliqué, au point que le dirigeant nantais annonce un déficit à venir "supérieur au million d'euros". "Nous avons du abandonner un projet immobilier pour notre centre de formation pour faire face à la crise, mais malgré le déficit, le HBC Nantes avait aussi des fonds propres et pourra faire face, termine Gaël Pelletier sur une note rassurante.  On va y arriver, ne vous inquiétez pas."

Statistiques & déclarations :

Nantes : Damatrin (0/1), Briet (0/4), Ovnicek (0/2), Milic (1/1), Rivera (9/12, dont 2/3 pen.), Cavalcanti (5/8), Pechmalbec (6/6), Figueras (1/1), Minne (3/7), Lazarov (2/5, dont 1/1 pen.), Gurbindo (1/1), Balaguer (2/3), Monar, De la Bretèche. Dumoulin, Nielsen (18/42, dont 0/2 pen., 43%).

Chambéry : Tritta (2/5), Nielsen (4/5), Ackah, Vigneron (3/4), Richert (7/10, dont 2/2 pen.), Busselier, Tremey, Babarskas (1/3), Brouzet, Paturel (1/1), Costoya (1/4), Goni (2/8), Anquetil (2/7), Faustin (1/4). Portner (7/28, dont 0/2 pen., 25%), Hodzic (2/10, dont 1/2 pen., 25%).

Nikola Portner : "Il nous a manqué un peu de lucidité, on a eu beaucoup de pertes de balle, quelques échecs au tir... Ce qui me dérange c'est qu'on a pas défendu comme on a su le faire en fin de première période. On n'a pas réussi à reprendre ça du vestiaire. Au final, on perd de 6 buts mais on ne peut s'en vouloir qu'à nous-mêmes. Une saison est pleine de hauts et de bas, là on a fait une deuxième mi-temps un peu hors sujet à mon sens. Après, il ne faut quand même pas oublier qu'on menait ici à Nantes après 30 minutes, en n'ayant encaissé que 10 buts. Il y a eu du positif et du négatif, c'est deux périodes complètement différentes et je pense que c'est un bon match sur lequel on peut travailler pour le futur."

Aymeric Minne : "On a fait le yoyo tout le match, on a très bien commencé, puis un peu de relachement. J'ai trouvé qu'on était fatigués en première mi-temps, on a beaucoup couru à l'entraînement d'hier et je trouve qu'on a mis du temps à se mettre dans le match mais sur la durée on les a fait exploser. En fin de match, c'est eux qui n'avaient plus de jus et on a pu monter les ballons. On reste en embuscade au classement. Ce n'était pas facile ce match, on nous a beaucoup parlé de Veszprem mais on essayait de ne pas trop y penser : il y avait Chambéry qui était sur une bonne série. Ils ont très bien joué leur jeu et ça nous fait une belle victoire ce soir. C'est sûr qu'une défaite nous aurait fait mal à la tête mais ça y est, ce match est passé. On a fait le taff et on n'a plus qu'à penser à notre quart de finale de ligue des champions. Rien que de le dire c'est dingue, c'est une première pour moi. On est tous excités et on a hâte d'être jeudi."

Antoine Piollat

Prochain match TV

Montpellier HB

20:00

Sam. 13 Avr.

Dunkerque

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aurele44
Aurele44
2 années il y a

Retour énergique du H qui consolide sa 3ème place. La victoire et le titre des Nantaises contre l’équipe hongroise de Siofok pourront servir d’inspiration au H contre l’ogre Veszprem. On y croit

lelephant
lelephant
2 années il y a
Répondre à  Aurele44

Pour cela il va falloir que certains joueurs rehaussent leur niveau actuel (on a perdu Briet et Ovnicek n'y est plus) et que l'équipe ne s’arrêtent pas de jouer pendant un quart d'heure (première mi-temps catastrophique de Minne qui s'est formidablement repris en deuxième). Etre en mode match contre le PSG, plutôt que mode match contre St Raphaël ou Chambéry, car sinon cela risque de faire mal contre Veszprem. Mais si tous les ingrédients sont réunis on peut y croire car comme tu le dis les filles n'étaient pas les favorites loin de là. En tout cas week-end positif pour le sport co Nantais.

Ewen WP
Ewen WP
2 années il y a

Merci pour l'article très complet

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x