Proligue

Tremblay s’arrache, Massy chute, Sélestat leader

Etienne Mocquais (Tremblay en France HB)

L’écrémage se poursuit en tête de la Proligue, alors qu’une seule équipe a pris le maximum de points en quatre journées : Sélestat.

Ce matin, Sélestat est seul leader de Proligue, mais il s’en est fallu de pas grand-chose pour qu’il ne le soit pas. Vendredi soir, dans sa salle, le SAHB a été malmené par Sarrebourg et n’a réussi à s’imposer que grâce à un but de Téo Egermann dans les derniers instants (27:26). Auparavant, les hommes de Christophe Viennet avaient été menés pendant cinquante minutes, comptant encore cinq buts de débours à dix minutes du terme. Mais la machine sarrebourgeoise s’est enrayée, Mehdi Harbaoui a fait l’arrêt décisif face à Carabasse et les Alsaciens ont pu en profiter.

Quatre équipes à six points

D’autant que Massy, invaincu avant cette journée, s’est pris les pieds dans le tapis du côté de Strasbourg (24:31), qui décroche son premier succès de la saison. Plombés par un début de match catastrophe (1:5, 10′), les Massicois n’ont jamais pu recoller, avant de voir l’écart s’agrandir après le repos. Bence Bartha et Robin Paris ont pu s’en donner à coeur joie, inscrivant sept buts chacun. Massy est désormais rejoint par trois équipes, dont Tremblay, qui est passé par la toute petite porte pour s’imposer face à Billère (24:23). Certes privés de Michal Szyba, les hommes de Joël Da Silva n’ont jamais pris la mesure de leur adversaire, restant sous la menace jusqu’à la dernière seconde. Quand, au terme d’une action pas très claire, Lucas Lefebvre se voyait refuser le pénalty de l’égalisation…Pour un coup-franc finalement manqué.

Dijon, Pontault et Ivry pointent également à six points, après s’être tous trois imposés largement ce weekend. Le DMH a facilement pris la mesure de Villeurbanne (28:20), grâce à un excellent Wassim Helal dans la cage (17 arrêts à 45%). Ivry n’a pas connu beaucoup plus de difficultés du côté de Besançon, désormais lanterne rouge (35:28). Les hommes de Sébastien Quintallet s’étaient détachés une première fois avant la pause, avant de faire le trou, cette fois définitivement, au retour des vestiaires, dans le sillage d’Antonin Mohamed (9 buts). Pontault est resté solide face à Angers (37:26), inscrivant notamment 21 buts dans le premier acte pour compter neuf longueurs d’avance à la pause. Sven Horvat (14 arrêts) et Jean-Pierre Dupoux (11 buts) se sont particulièrement mis en évidence.

Cherbourg, troisième défaite en quatre matchs

On n’aurait pas forcément pensé voir Cherbourg pointer à la treizième place après quatre journées, surtout avec un calendrier relativement abordable, mais c’est pourtant la réalité. Ce weekend, les mauves ont concédé la défaite à domicile face à Valence (30:31). Dans les colonnes de Ouest-France, Frederic Bougeant plaide l’inexpérience pour expliquer ce troisième revers face à une équipe de Valence qui a dominé la deuxième période. Les Cherbourgeois ont notamment eu les ballons pour revenir dans les derniers instants, mais Arthur Adamik a sorti le grand jeu, avant que Cherubin Tabanguet ne galvaude la dernière occasion. Enfin, Caen a pris ses premiers points de. la saison en s’imposant face à Nice (33:25). Si le Cavigal a profité d’une bonne passe en début de second acte pour combler un retard de cinq buts, les coéquipiers de Yannis Mancelle (9 buts) ont ensuite passé un 7:0 en moins de dix minutes pour s’assurer la victoire.

Tous les résultats et le classement dans notre espace résultats.

Kevin Domas

Pub Espace Pronos Proligue

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Chantereyne - le 3 octobre 2021 à 14h03

    Aucune équipe a 0 pts et une seule a 4 victoires et un peu par miracle puisque qu a la dernière seconde pour Selestat. La difficile proligue ou tout le monde ou presque peut battre tout le monde est bien lancée et c est très bien ainsi .la nette victoire caennaise inattendue hier soir devant un Nice qui effectue un très bon début de saison confirme tout cela . Concernant le JSC le chamboulement de l intersaison ( depart de HORVAT /TEEPER / EKREN / BEAUREGARD et consorts , en tout 10 joueurs ) en fait une équipe qui repart de zéro . Son statut de prétendant à la montée n a plus lieu d etre . Meme si les recrues sont de talent et commence a être efficace , la mise en route demande du temps , des matchs amicaux concluent contre des équipes inférieures pour la majorité n ont pas permis de gagner du temps sur la mise en place de l equipe et du jeu . De la jeunesse qui a besoin de réglage et de repères. Et pendant ce temps la l ecart se creuse et le doute s installe . Les PO reste évidement un objectif mais pas au-delà. Il faut être réaliste et patient . Une belle série pourrait précipiter tout cela mais faut il encore la réaliser…..une victoire a VILLEURBANNE contre un promu semble indispensable pour remettre les têtes à l endroit car ensuite. IVRY , MASSY , PONTAULT se profile ….que du lourd ….

  2. drauglin09 - le 3 octobre 2021 à 19h35

    J'étais content que Nancy monte en pensant que l'année prochaine avec Tremblay et Ivry, les deux accessions seraient déjà promises à ces deux clubs… comme quoi, monter va se mériter.

  3. cochonne - le 3 octobre 2021 à 21h03

    Bonjour
    La pauvretė du jeu collectif Sėlestadien entrevue lors de la première journée contre une ėquipe Strasbourgeoise très amoindrie se confirme contre Sarrebourg.
    Les matchs ne se gagnent que sur des performances individuelles, Capella et Schroder contre Strasbourg, Steeven Georges sur de judiscieuses interceptions et le jeune Eggerman pour une des seukes actions finissant au pivot ce vendredi contre Sarrebourg mais ça risque de ne pas durer.
    Aucune solution ni sur les ailes, ni aux pivots en plus d'un jeu lent qui peine å gėnėrer des intervalles et une défense qui met en difficultė les gardiens huit fois sur 10, Carabasse en rigole encore.
    Comme contre Strasbourg, le jeune Plat est entré, a manquė un tir et a étė sorti sans revenir sur le parquet comme si on sanctionnait instantannėment l'échec, 3min de jeu au total sur deux matchs, on a vu mieux comme mise en confiance d'un jeune shooteur de loin.
    Mais me direz-vous, on est premiers alors ne viens pas la ramener, c'est pas faux…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).