Starligue

Aix continue sa marche en avant

Crédit photo : Panoramic / Kevin Domas

11 matchs de suite sans défaite, dont dix victoires, les statistiques de Pays d’Aix sont impressionnantes. Hier soir, les hommes de Thierry Anti ont dominé Cesson (33:28), pour reprendre provisoirement la place de dauphin du Paris Saint-Germain au classement. Les Cessonnais ont tenu le rythme un quart d’heure, le temps que Sandro Mestric, le remplaçant de Wesley Pardin, ne fasse son entrée. Les quelques arrêts du Croate ont permis aux Aixois de se détacher, tandis que William Accambray (6 buts) faisait la différence de l’autre côté du terrain.

Avec trois buts d’avance à la pause (16:13), Aix pouvait voir venir. Et si Cesson a recollé à un but, avec un Florian Delecroix certes efficace (9 buts) mais un peu isolé offensivement, Nicolas Claire a accéléré quand il l’a voulu. Le demi-centre international a mené le match à son rythme, accélérant dans le dernier quart d’heure histoire de mettre les siens à l’abri. Imanol Garciandia, meilleur buteur provençal avec sept réalisations, a même eu le loisir de vendanger en fin de match, sans conséquence.

Alors que Montpellier se déplacera demain soir à Saint-Raphaël, Aix pointe donc pour le moment à la deuxième place du classement ce matin.

Kevin Domas

11 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jack3544 - le 12 février 2021 à 09h18

    J'ai regardé un peu hier, ça m'emballe pas…que c'est lent…ça joue en marchant.

    • florent2208 - le 12 février 2021 à 11h18

      Après c'était pareil , au H , c'est le jeu et la gestion du rythme avec Nicolas Claire , et ça l'était un peu avec le H c'est un peu aussi la patte Anti la maitrise du rythme sans emballer les matchs en vitesse et d'autant plus quand t'es à domicile , et vu les gabarits de la base arrière d'Aix avec Accambray et Garcandia notamment tu peux pas aller à tout allure. Ca ne sera jamais aussi rapide et virevoletant que Nîmes , ou même le MHB .

    • drauglin09 - le 12 février 2021 à 12h05

      En marchant, ça met 33 buts…. dans les années 2000, un match 26-25 était déjà un match considéré comme offensif.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).